Delilah Dirk : la célèbre bande dessinée adaptée par Disney

Publié par Florian Mihu le 30 mai 2016 | Maj le 4 juin 2017

delilahdirk1

La branche cinématographique de la maison de Mickey vient d’acquérir les droits d’adaptation de la célèbre bande dessinée de Tony Cliff, Delilah Dirk, que l’on retrouve en France aux éditions Akileos (qui réédite en ce moment même le premier tome, prévu le 16 juin, et le second, Le Shilling du Roi, prévu le 7 juillet). Ce nouveau projet d’adaptation en prises de vue réelles adaptera le tout premier tome de la série. Très connue auprès des amateurs du genre et de la critique BD, cette « Indiana Jones féminine » verra ses aventures trépidantes adaptées pour la première fois au cinéma dans l’un des plus prestigieux studios hollywoodiens. Ce film a été confié aux producteurs Roy Lee (de la société de production Vertigo Entertainment), Mark Mower et Justin Giritlian.

Delilah Dirk : le 1er tome Le Lieutenant Turc au cinéma

Le premier volet des péripéties de cette héroïne du XIXème siècle est paru en octobre 2011. Cette « maîtresse internationale d’escrime » évolue dans un monde fictif où elle a été formée par les meilleurs tireurs d’élite de France, a appris l’acrobatie en Inde, a acquis la maîtrise de 47 techniques à l’épée et a voyagé partout dans le monde, y compris dans le Nouveau Monde. Synopsis du premier tome de Delilah Dirk, « Le Lieutenant Turc » : Lieutenant dans l’armée des Janissaires, Selim est un homme posé et aux intentions modestes, qui n’aspire qu’à faire son temps dans l’armée pour ensuite se consacrer à ses mélanges de thés. Mais tous ses plans tombent à l’eau le jour où la garde du palais s’empare d’un prisonnier inhabituel. Son nom est Delilah Dirk et elle n’est pas du genre à se laisser enfermer. Or, quand elle parvient à s’évader, quelqu’un doit en supporter la responsabilité et Selim est justement à portée de main. Il est alors condamné à mort. Et quand Delilah le sauve de son exécution, son sens de l’honneur le met dans l’obligation de rembourser la dette qu’il doit à cette jeune femme impertinente et énergique. Tout ce qu’il aura à faire, c’est de piller le trésor d’un Roi des pirates et échapper à la vindicte populaire. Quoi de plus simple ?

Une saga BD qui va atteindre les 3 tomes

Ce roman graphique a été suivi en 2012 d’un deuxième tome directement lié au premier, « Le Shilling du Roi ». Le troisième de la série est d’ores et déjà annoncé sous le titre Les Colonnes d’Hercule. Alors que Deadline a révélé l’information de l’acquisition des droits de la BD par Disney, Entertainment Weekly a pu obtenir l’avis de l’auteur Tony Cliff sur ce tournant dans sa carrière.

« Une partie de l’inspiration pour la série Delilah Dirk a été dans ma lecture assidue des comics de super-héros durant les années 1990 et j’ai fait le constat que presque tous les personnages féminins de cette époque étaient dénués d’humour », a déclaré Cliff à EW. « Cela contraste fortement avec les vraies femmes que je connaissais et qui comptaient parmi mes amis, et je voulais apporter cet élément absent dans le genre comics que j’appréciais. »

Delilah Dirk chez Disney : un avenir prometteur ?

Aucune date n’a encore été fixée sur ce projet et à part les producteurs, aucune personnalité artistique n’a encore été mentionnée sur ce nouveau live-action Disney. Mais on imagine aisément que Disney sautera sur l’occasion tant le potentiel de ce projet est immense avec un univers graphique original, une mythologie du XIXème siècle mêlée à l’Antiquité ou au Moyen-Âge atypique, une héroïne justicière mystérieuse et redoutable à la fois et aux compétences multiples, de l’humour singulier dans un cadre d’aventures et de fantasy… Bref, un savant mélange des meilleurs recettes du genre entre Zorro, Indiana Jones, Lara Croft ou encore Adèle Blanc-Sec. Evasion garantie avec Disney, on l’espère !

Delilah Dirk : la célèbre bande dessinée adaptée par Disney
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *