Disneyland Paris : le Temple du Péril sous les échafaudages

Publié par Alexis Richard le 21 janvier 2014 | Maj le 21 janvier 2014

Afin de vous rendre la lecture de cet article plus immersive, nous commençons avec une musique d’ambiance :

Annoncée en septembre dernier, à la fois attendue et appréhendée par les fidèles de l’attraction, l’importante réhabilitation d’Indiana Jones et le Temple du Péril avance bien. Jusqu’au 28 mai, le Temple du Péril n’est donc pas accessible aux aventuriers. La colère des dieux a été suffisamment mise à l’épreuve et les « archéologues » de Disneyland Paris s’affairent pour remettre à neuf le temple séculaire, ouvert en 1993.

Indiana rehab 03

Après le passage d’une grue chargée de démanteler une partie du parcours, des échafaudages sont entre temps apparus sur l’ensemble du temple. Plus que les rafraîchissements de peinture habituels, les échafaudages ont été installés pour permettre la démolition du temple … (tentative de pause dramatique) … avant d’effectuer le remplacement des éléments de décors. Sans aller jusqu’à proposer un « Indiana Jones : Mission 2 », la restauration de ce « monument » n’en est pas moins ambitieuse puisqu’elle prévoit la construction d’un « nouveau » temple – par nouveau, il faut entendre reconstruction avec des éléments neufs, l’architecture du temple n’est pas appelée à changer – et l’installation de nouveaux rails, en particulier pour le looping. C’est la célèbre société hollandaise Vekoma, spécialisée dans les coasters, qui a été sollicitée pour ce travail.

Indiana rehab 02

Indiana rehab 01

Cette réhabilitation a pour motifs de proposer une meilleure expérience aux visiteurs, d’améliorer la sécurité sur l’attraction et d’assurer sa longévité avec l’emploi de meilleurs matériaux (béton projeté), plus durables, pour les décors. C’est un nouvel épisode dans l’histoire un peu mouvementée de l’attraction à succès : d’abord construite en urgence pour améliorer l’offre « coaster » et pour désengorger les files d’attente du parc peu après son ouverture ; inaugurée sous la pluie en présence de George Lucas lui-même, c’est la première attraction du parc bénéficiant d’un looping. Devant le succès de l’attraction, prévue pour être temporaire il faut le préciser, des travaux sont réalisés pour augmenter sa capacité et proposer le ride à l’envers dès 2000  et elle se dote du système FastPass (quatre ans plus tard, le parcours se fait à nouveau à l’endroit).

Pour vous donner une idée de l’ampleur du chantier, voici une photo prise au moment de la construction de l’attraction au début des années 1990 :

Build Indiana Jones Temple Peril Disneyland Paris

Photo : Disney Central Plaza

Disneyland Paris : le Temple du Péril sous les échafaudages
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *