Hommage : Wes Craven, le maître de la peur, n’est plus

Publié par Florian Mihu le 2 septembre 2015 | Maj le 6 janvier 2017

Est-il bien utile de rappeler le parcours et l’oeuvre que nous laisse le génie Wes Craven, disparu ce dimanche 30 août 2015 après une lutte contre un cancer du cerveau ? Le cinéma d’épouvante et de l’horreur perd l’une de ses plus emblématiques figures à l’âge de 76 ans. Ce cinéaste est d’abord et avant tout connu pour les franchises du genre devenues cultes dès leur sortie : Les Griffes de la Nuit et son personnage terrifiant Freddy Krueger apparu en 1984, mais aussi la saga Scream débutée au cinéma en 1996, et qui connaît une seconde jeunesse sous forme télévisuelle sur MTV.

Wes Craven

L’art et la manière de faire peur

Wes Craven naît en 1939 à Cleveland dans l’Ohio. C’est après des années de formation en psychologie et lettres que le jeune Craven démarre une carrière derrière la caméra en réalisant en premier lieu des films pornographiques et signant ces derniers sous un pseudonyme. L’année 1972 est l’occasion pour lui de s’essayer au genre très particulier de l’horreur, voire pourquoi pas de lui insuffler un nouveau souffle artistique. La Dernière Maison sur la Gauche sort cette année. Mais c’est 5 ans plus tard qu’il sort son premier classique de la peur, La Colline a des Yeux, véritable succès commercial et critique, surtout auprès des fans du genre.

Sa troisième oeuvre cinématographique, La Ferme de la Terreur, sortie en 1981, lui permet d’affirmer son style et de donner ses premières chances à la jeune Sharon Stone, qui y interprète un personnage secondaire. Mais c’est bel et bien en 1984 que Wes Craven est consacré maître du genre avec la création de son psychopathe Freddy Krueger. Le film Les Griffes de la Nuit connaît incontestablement une popularité croissante et une critique plutôt élogieuse. A l’orée des années 1990, le succès de Wes Craven devient fragile, pour ne pas dire bancal. Les sequels des (Les) Griffes de la Nuit restent malgré tout de beaux succès mais ses autres films tels que Shocker en 1989 ou Le Sous Sol de la Peur en 1991 ne percent pas.

Rodolfo-Loaiza-Ontiveros-horror-disney-princesses-6

Wes Craven et Scream

L’année 1996 marque un tournant dans sa carrière. Sa seconde franchise, Scream, naît et conforte le maître dans l’art et la manière d’effrayer des millions de spectateurs dans les salles obscures. Succèderont pas moins de quatre films et une série télévisée. Le genre de l’horreur et le public adolescent des années 1990 resteront à tout jamais marqués de cette empreinte si singulière au point même que Scream servira de trame de fond pour les parodies Scary MovieScream et Les Griffes de la Nuit entrent aisément dans la pop-culture et sont déclinés sous toutes les formes de produits dérivés.

scream_ver2_xlg

Un autre masque de Wes Craven

Là où l’on croit que Wes Craven n’a surfé que sur ses deux franchises, c’est mal juger l’artiste. Il ne s’est effectivement pas contenté de tourner des films d’horreur. On lui doit des comédies dramatiques plus ou moins marquantes comme La Musique de mon Cœur, sortie en 1999, dans laquelle brillait Meryl Streep (pour Disney : Into the Woods – Promenons-Nous dans les Bois, Le Poids du Déshonneur et Pollen) et pour laquelle cette dernière obtiendra une 12ème nomination aux Oscars. Vient ensuite le thriller Red Eyes, produit en 1999, avec en têtes d’affiche Rachel McAdams (pour Disney : un épisode de Jett Jackson et la comédie Touchstone Une Nana au Poil) et Cillian Murphy, au succès mitigé. Ce cinéaste, qui cherchait absolument à sublimer la puissance de l’image dans ses films, a collaboré avec la société de production Dimension Films, filiale de Miramax, rachetée en packaging en 1995 par Disney (et revendue 10 ans plus tard). Cette ancienne propriété de Disney a produit sa trilogie Scream et Cursed (et également les parodies dérivées Scary Movie). En revanche, la maison de Mickey n’a jamais distribué ces productions. En revanche, chose pour le moins étonnante, Wes Craven a signé la réalisation du téléfilm dominical Super Grand-Père (Casebusters), diffusé pour la première fois le 25 mai 1986 dans le cadre de l’émission The Disney Sunday Movie. Le cinéaste, appelé par les instances de Disney, démontre ici tout son talent pour tenir les téléspectateurs en haleine malgré le scénario plat et le format familial.

scream_posters

Le réalisateur était également un adepte des caméos, non seulement dans ses propres films mais également dans ceux des autres. Il est apparu dans plusieurs films Freddy, les trois premiers Scream, Schocker et Red Eyes, mais aussi dans Jay & Bob Contre-Attaquent de Kevin Smith, et enfin dans la série Castle, saison 5 (2013), où il prêtait ses traits à son propre rôle, non sans une bonne once d’auto-dérision. Sa dernière apparition à l’écran. Wes Craven débordait de projets malgré sa maladie. Il venait en effet de signer un contrat avec Universal Cable Production pour la télévision et d’autres projets étaient dans les placards.

WesCravenMask

Hommage : Wes Craven, le maître de la peur, n’est plus
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *