Le Plus Beau Pays du Monde

Si Disney Nature prend le soin de nourrir gracieusement la promotion de chacune de ses productions, son dernier-né, intitulé Le Plus Beau Pays du Monde, demeura étonnement plus discret. En effet, contrairement à Chimpanzés (2012) de Mark Linfield ou Félins (2011) de Alastair Fothergill, l’œuvre ne put jouir d’une sortie cinématographique, le label de Walt Disney Studios Entertainment escomptant son succès par le biais d’une diffusion sur une chaîne publique avant son édition en vidéo du lendemain.

Découvrez Le Plus Beau Pays du Monde

Cette stratégie novatrice, sans pour le moins risquée, s’avère triomphante puisque le documentaire en question réunit plus de six millions de spectateurs. Réalisé par Frédéric Fougea, un amoureux de la nature et des animaux, le metteur en scène entreprend la lourde responsabilité de définir la magnifique France, non pas à travers ses évidentes banalités – gastronomique, technologique ou touristique – mais selon son contexte naturel et faunesque. Dans cette logique, nous retrouvons l’ensemble des composants qui caractérise la prestigieuse filmographie de la société de Jean-François Camilleri, comme la naturalité, l’authenticité, la poésie ou la sensibilité. Néanmoins plus long que ses compères, cette vision véridique et personnelle d’une heure et quarante minutes montre la France – et indirectement chaque pays – comme nous ne le voyons jamais, ou tout simplement comme nous l’avons oublié…

Pourquoi présenter l’Hexagone et non des pays plus exotiques et luxuriants ? Plus que de flatter l’égo national, cette présente terre bénéficie de multiples facettes, des décors occupés par les forêts et les rivières aux paysages hivernaux régnés par les montagnes. Gouvernées par de fantastiques créatures, la beauté et la conservation de ces différentes régions est aussi le fruit d’un travail humanitaire, créant un équilibre harmonieux.

Le Plus Beau Pays du Monde

Le Plus Beau Pays du Monde de DisneyNature

Cette aventure montre clairement la richesse de notre pays, de l’importance de notre interaction avec la nature. Dans une honnête simplicité, l’aspect moralisateur de ce documentaire tend à émaner une nouvelle prise de conscience à son spectateur : il ne faut faire qu’un avec la nature. Si la France dispose de nombreux visages naturels, les propos délivrés sont souvent imprécis et manquent rigoureusement de détails, comme s’il s’agissait d’une synthèse de documentaires animaliers et leurs making-of respectifs. A titre d’exemple, nous retrouvons la définition de l’ours brun, prochainement exploité en 2014 dans Grizzly (Bears) de Keith Scholey. Ces explications sont en revanche pertinentes et parfaitement claires ; le narrateur utilise un vocabulaire simpliste induisant la compréhension du jeune public, futur protecteur de la Terre. Voix classique et pédagogique de tout documentaire qui se respecte, celle de Guillaume de Tonquédec (Fais pas ci, Fais pas ça) reste un remarquable intermédiaire avec le contenu visuel. Ainsi, l’image paraphrasée se voit soudainement dramatisée dans un sens, ou parodiée dans un autre. De même, la bande originale magnifie grandement le territoire ; elle prend soin d’adapter ses instruments en fonction de lieu étudié. Sur une utilisation similaire à Il était une Forêt (2012) de Luc Jacquet, la musique emplie d’espoir est extrêmement relaxante, et il suffit de fermer les yeux pour se laisser bercer dans un nouvel univers.

Il est impossible de discerner un véritable scénario hormis sa finalité emplie d’hyperboles et de superlatifs : montrer la splendeur de la France – les tristes vérités sont bannies. L’œuvre se revendique uniquement explicative et descriptive, c’est pour cela qu’on distingue essentiellement la présence des plans de grands ensemble pour montrer les différentes vues paradisiaques et de gros plans pour analyser les sujets traités. Plus que d’être variés, les mouvements – très – complexes de caméra (panoramique, travelling circulaire en forêt…) sont d’une grande légèreté pour nous transporter dans la plus grande délicatesse sans compter l’agréable utilisation abusive du time-lapse. Et pour cause, Le Plus Beau Pays du Monde nécessita un budget de 3,5 millions d’euros et pas moins d’une vingtaine de cameramen pour plus de deux ans de tournage.

Le Plus Beau Pays du Monde

L’authenticité est aussi appuyée par l’ensemble des intervenants (dresseurs, ornithologues, alpinistes) – et des animaux – qui ne sont pas des acteurs à proprement parler mais reflètent leur véritable personnalité ; ils n’interprètent pas  personnage mais jouent le rôle qu’ils endossent chaque jour. Il est d’ailleurs émouvant de constater la foudroyante passion qu’il exprime en exécutant leur métier. Grâce à la musique et à la beauté des images, le spectateur reçoit facilement le message qui lui est destiné, principalement ému par la variété et la magnificence des espèces qui habitent à quelques kilomètres d’eux. Frédéric Fougea explique : « On a essayé d’emmener les Français en voyage à côté de chez eux et de les étonner » (propos recueillis par Le Parisien).

Si ce documentaire évasif et purement descriptif n’en reste pas moins flatteur pour l’égo de la France, il convient de nuancer le titre de la production ; notre pays est un beau pays et non le plus beau – évitons toutefois de rester dans un esprit chauviniste. Frédéric Fougea annonce d’ailleurs : « J’avais constaté que notre pays est somptueux et sublime, et qu’il n’existait aucun film consacré à sa nature. Peut-être parce que la France se voit d’abord comme un territoire de culture » (propos recueillis par le journal 20 minutes). Au visionnage d’une telle production, nous n’allons point prétendre le contraire et l’opposition face aux grandes métropoles devient soudainement nécessaire. Par un cadrage prodigieux, Frédéric Fougea et Jacques Malaterre donnent en revanche de l’espoir sur la beauté de notre monde, autant au niveau des paysages que des animaux. Nous retenons aussi que la France est un pays extrêmement vaste qui accueille un nombre incalculable d’espèces animales. A nous, spectateurs, de conserver efficacement cette nature en suivant les conseils du réalisateur et des différents intervenants. Reste à savoir si cette déclaration d’amour envers son propre pays sera partagée ? Elle l’est néanmoins pour nous !

Le Plus Beau Pays du Monde : carton d’audience sur France 2

Hier soir à 20h45, France 2 diffusait le documentaire inédit Disneynature, « Le Plus Beau Pays du Monde« . Ce matin, les audiences de la soirée ont été publiées, voici celles pour le documentaire.

Le Plus Pays du Monde a réuni hier soir environ 6.5 millions de téléspectateurs et place ainsi France 2 en 2nde position de la soirée derrière TF1 et le final de la 5ème saison de Mentalist. Le documentaire fait ainsi mieux que M6, qui diffusait la finale de l’émission La France a un Incroyable Talent. Du côté du public cible, là encore, Le Plus Beau Pays du Monde réalise d’excellents résultats en réunissant 23% du public de la soirée et 11% des ménagères de moins de 50 ans. Des excellents résultats donc pour France 2 et le documentaire qui ont donc passés une très bonne soirée.

Le Plus Beau Pays du Monde - Image 1

Pour ceux qui aurait raté ce documentaire hier soir, celui-ci est disponible pendant 6 jours en replay sur le site Pluzz de France Télévision et il sera également rediffusé le soir de Noël à 23h40 sur France 2.

Le Plus Beau Pays du Monde - Image 4

De même aujourd’hui, celui-ci sort également en DVD et en Blu-Ray dans toute la France.

Disneynature - DVD et Blu-Ray Le Plus Beau Pays du Monde
Le Plus Beau Pays du Monde, un nouveau Disneynature

Le Plus Beau Pays du Monde est un documentaire distribué par Disneynature, qui sort en DVD et en Blu-Ray le 18 décembre prochain. Ce film réalisé par Fred Fougea et Jacques Malaterre  montre la beauté des paysages français, la richesse de sa faune et sa flore.

Disneynature - Affiche Le Plus Beau Pays du Monde

Ce documentaire des studios France Télévision sera diffusé le 17 Décembre prochain à 20h45 sur France 2, la veille de sa sortie en DVD et Blu-Ray sous le label Disneynature le 18 Décembre. Le Plus Beau Pays du Monde nous fera faire un tour de France, des montagnes des Alpes et des Pyrénées jusqu’aux fonds sous-marins de Corse, en passant par les lacs vosgiens, les gorges du Tarn, le marais poitevin, la forêt de Fontainebleau, la Lozère. Nous découvrirons ainsi la France à l’état naturel avec des animaux filmés dans leur intimités et des régions aux multitudes richesses.

Disneynature - DVD et Blu-Ray Le Plus Beau Pays du Monde

Bande-annonce :

Extrait du film : La métamorphose de la libellule

Le Plus Beau Pays du Monde
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *