Spider-Man : Homecoming

  • Production : Sony Pictures et Marvel Studios
  • Titre original :  Spider-Man : Homecoming
  • Titre français : Spider-Man : Homecoming
  • Sortie française : 12 juillet 2017
  • Sortie américaine : 7 juillet 2017
  • Durée : 2h14
  • Film live-action 2D
  • Réalisateur : Jon Watts
  • Scénario : John Francis Daley, Jonathan M. Goldstein
  • Musique : Michael Giacchino
  • Casting :  Tom Holland (Peter Parker), Marisa Tomei (Tante May), Zendaya (Michele)

Critique de Spider-Man Homecoming

Spider-Man : Homecoming

Le nouveau costume de l’homme araignée

Alors que les super-héros étaient en pleine guerre civile, le 18 avril 2016, le Marvel Cinematic Universe (MCU) accueillait le plus jeune et certainement le plus bavard des alliés : Spider-Man, de son vrai nom Peter Parker. Présenté par Iron Man en ces termes « À toi collant !« , Spidey, pour les intimes, s’est dévoilé au monde comme un personnage comique et plein de ressources. En effet, à peine arrivé sur le champ de bataille, il parvient à désarmer Captain America de son bouclier légendaire. Cet été, l’homme araignée étend sa toile sur le grand écran avec son propre film, sous les regards avisés (voir paternels) de Tony Stark et d’Happy Hogan (chef de la sécurité de Tony Stark), pour protéger les citoyens américains d’une nouvelle menace… En effet, un charognard épie la moindre occasion pour récupérer du matériel très sophistiqué et même extraterrestre pour l’utiliser à des fins peu orthodoxes. Action, humour…. cette collaboration Sony/Disney-Marvel donne le ton pour ce début de vacances qui, elles, s’annoncent divertissantes, épiques et héroïque !

La nouvelle génération tisse sa toile

Spider-Man : Homecoming débute tout de suite après les événements de Captain America : Civil War. Tout le monde connaît l’histoire de Peter Parker, par conséquent, la production a eu la bonne idée de ne pas nous la raconter une énième fois mais y fait quelques des allusions afin que nous restions concentrés sur  l’intrigue principale. Cependant, le scénario se focalise sur la manière dont Peter Parker va prendre conscience de ce que signifie devenir Spider-Man et être un super-héros. L’acteur Tom Holland a réussi à s’approprier le personnage et nous jouer un Spider-Man crédible et pétri d’humour. Même si c’est un génie, Peter Parker est avant tout un jeune homme inexpérimenté et cela va lui jouer des tours et lui apprendre les réalités de la vie. Oui, être un super-héros semble hyper cool et fun mais en vérité c’est plus compliqué que cela semble paraître d’un premier abord. Ce personnage déborde d’énergie et donne beaucoup de rythme au récit, ce qui est appréciable. Toutefois, le film n’est pas une simple série de gags ou de moments humoristiques, c’est avant tout une histoire qui cherche à surprendre et qui a un véritable fondement, qui va plus loin que les apparences. Spider-Man nous prouve à nous mais aussi à Iron Man qu’il peut être à la hauteur et faire partie de la nouvelle génération de super-héros !

Les aventures de Spider-Man  sont aussi célèbres pour la diversité des adversaires que notre héros affronte au fil des albums. Pour débuter cette saga, il commence par Le Vautour, interprété par Michael Keaton. C’est avec un grand plaisir que nous retrouvons Michael Keaton interpréter avec brio cette figure machiavélique qui fait rarement les premiers plans au cinéma. Le réalisateur, Jon Watts, nous offre un panel de scènes d’affrontements. Il les a si bien traitées, que l’on peut ressentir toute la tension et la stupeur qui se dégagent de chaque confrontation entre les protagonistes.

Les personnages secondaires tel son  meilleur ami Ned Leeds (Jacob Batalon) ou encore Manuel (Tony Revolori), Liz Allen (Laura Harrier)… sont très bien caractérisés et font référence à diverses catégories de lycéens, le geek par excellence, le jeune homme qui harcèle le héros, la fille tant convoitée belle et intelligente. Si ces stéréotypes sont trop bien mis en scène au point de devenir des clichés, cela, à la longue, dessert les personnages puisqu’il y a un manque d’originalité dans leur personnalité … A l’exception de Michelle (Zendaya) ! Cette présence féminine, qui plane autour du héros, est ambiguë et on a du mal à percer ses intentions…

Comme il est de coutume,  dans chaque film Marvel, nous recherchons les caméos de Stan Lee et d’autres super-héros (je ne vous en dit pas plus) !

La technologie : un personnage à part entière

L’équipe technique a fait un travail remarquable sur les effets visuels. Ils sont soignés et bien orchestrés ce qui permet une meilleure adhésion du public lors des scènes de combats qui sont plus attrayantes et plus immersives… D’ailleurs, cette aventure se déroule au rythme de la partition de Michael Giacchino qui signe son troisième film de super-héros. Eh oui, « Les Indestructibles » compte comme le premier, suivi  par « Docteur Strange » dont il signe une orchestration originale dans laquelle il a inclu des sonorités particulièrement innovantes et  psychédéliques pour répondre au thème du mystique. Pour Spider-Man, il mélange de nombreuses sonorités, nous passons de thèmes épiques avec des tambours pour intensifier l’action puis ensuite il ajoute des petites notes aiguës qui donnent un peu de légèreté. Les oreilles aguerries reconnaîtront un bel hommage lorsque nous entendons le « Main Theme » se jouer. En effet, la musique de référence de Spiderman a été retravaillée d’une très belle manière.

Au delà de l’utilisation des fonds verts et des logiciels 3D…, la technologie est au cœur du film. En effet, nous suivons l’histoire d’un jeune qui vit dans une société comme la nôtre où l’image prédomine… dans l’usage de SMS, réseaux sociaux, selfie et d’écrans en tout genre que ce soit pour informer, enseigner… mais aussi pour découvrir des coulisses d’une production Disney/Marvel !

Toutefois il est intéressant de voir cette technologie en action tant dans l’utilisation qu’en fait Spider-Man ou le  Vautour. Tous deux bénéficient d’une armure ultra high tech. D’ailleurs, les costumes sont magnifiques et gardent l’esprit des comics avec une mention spéciale pour celui du Vautour qui est imposant même s’il n’est pas identique à celui du comics. Dans ce film, le leimotiv qui colle à l’armure d’Iron Man, depuis 2008, prend tout son sens puisque « ce n’est pas l’armure qui fait le héros mais l’homme qui est à l’intérieur » Et Spidey aura tout le loisir d’en prendre conscience ! En effet,  disposer de la meilleure technologie pour son armure ne fera pas de vous un héros mais c’est l’usage que vous en ferez qui déterminera ce que vous êtes réellement… L’armure n’est qu’un outil et non une fin en soi.

Après une campagne promotionnelle à n’en plus finir, Spider-Man : Homecoming tient tout de même ses promesses et nous offre un bon divertissement en nous faisant vivre une palette d’émotions diverses et variées. La collaboration Sony/Disney-Marvel porte ses fruits et prouve que lorsque deux grandes maisons de production travaillent ensemble le résultat est au rendez-vous ! Dès le mercredi 12 juillet 2017, découvrez le voyage initiatique de Peter Parker pour devenir un vrai super-héros et n’oubliez pas qu’un message vous est destiné à la fin, la TOUTE fin du générique soit deux scènes post-générique.

Sara Razowski

Spider-Man n’aurait pas été présenté dans Civil War mais dans Iron Man 2

C’est la grande nouvelle du jour, dévoilée par Tom Holland en personne (l’interprète de Spider-Man) ! D’après lui, l’apparition de Spider-Man dans Captain America : Civil War ne serait pas la première de l’homme araignée dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, le petit Peter Parker serait présent dans Iron Man 2. Cela confirme l’une des nombreuses théories que les fans créent en permanence, à la recherche du moindre petit indice dans chaque film. En attendant une possible confirmation officielle par les Marvel Studios, découvrez ce qu’a dévoilé Tom Holland en interview…

« J’ai littéralement eu une conversation avec Kevin Feige il y a 20 minutes. Peut-être que c’est un énorme et vieux spoiler, mais c’est officiel. Et c’est cool. J’aime l’idée que Peter Parker soit dans cet univers depuis le début. »

Peter Parker aurait donc rencontré son futur mentor bien avant Civil War ! Alors convaincus ? Découvrez la scène d’Iron Man 2 où l’on découvre le petit garçon…

Peter Parker enfant, portant le casque d’Iron Man

Spider-Man : Homecoming
Noter cet article