Thor : Le Monde des Ténèbres

  • Production : Marvel Studios
  • Titre original :  Thor : The Dark World
  • Titre français : Thor : Le Monde des Ténèbres
  • Sortie française : 30 octobre 2013
  • Sortie américaine : 8 novembre 2013
  • Durée : 120 minutes
  • Réalisateur : Alan Taylor
  • Scénario : Don Payne, Robert Rodat, Christopher Markus et Stephen McFeely
  • Musique : Bryan Tyler

Le synopsis

Thor se bat pour restaurer l’ordre à travers l’univers… Mais une ancienne race menée par le menaçant Malekith revient pour précipiter l’univers dans les ténèbres. Face à un ennemi auquel même Odin et Asgard ne peuvent résister, Thor doit s’embarquer dans son plus périlleux voyage jusqu’à ce jour, au cours duquel il retrouvera Jane Foster et sera contraint de tout sacrifier pour sauver l’humanité.

Critique : Thor, Le Monde des Ténèbres

Telle la nouvelle animation de son icône en début de visionnage prévue pour le relief, Marvel propose une relecture complète de son super-héros Thor, déjà très contrastée par le passé entre le premier épisode de la franchise portée par Kenneth Branagh en 2011 et Avengers (2012) de Joss Whedon. Suite au scepticisme et au doute des spectateurs, la redéfinition du personnage était essentielle pour poursuivre ses aventures intersidérales. Il convenait d’anéantir les nombreuses faiblesses scénaristiques pour conserver la figure redoutable mais sensible du dieu du tonnerre perçue dans les Vengeurs. Sans bouleversement, cette complexe évolution est réalisée par Alan Taylor, grand nom de la télévision (Game of Thrones), prouvant sa remarquable maniabilité dans la superproduction. Et en définitive, la campagne promotionnelle équivaut parfaitement l’œuvre cinématographique de deux heures qui lui est associée… Suite à Iron Man 3 (2013) de Shane Black, Marvel multiplie encore les succès – un fait qui est loin d’être aisé – et n’amplifie qu’incroyablement la satisfaction des spectateurs. Dans un mélange d’action, d’humour et de romantisme, Thor : Le Monde des Ténèbres prend l’identité d’Avengers, un résultat convaincant qui lui sied pleinement !

Faisant suite au drame new-yorkais qui valu le rapprochement des Avengers, Thor (Chris Hemsworth) poursuit sa lutte contre le mal à travers le cosmos, du Royaume d’Asgard à celui de Midgard. Cependant, le retour inattendu de Malekith, elfe noir et opposant du roi Odin (Anthony Hopkins), n’entraîne qu’une plongée totale de l’univers dans les ténèbres, simplement pour assurer vengeance et destruction. Une question se pose : comment contrer les diaboliques projets du Seigneur Maudit de Svartalfheim ?

https://radiodisneyclub.fr/wp-content/uploads/2013/10/image1.png

Le lien entre Thor et Loki

Seule une lutte familiale, parsemée de confiance et d’amour, peut combattre une revanche qui se veut personnelle. Le scénario explore davantage les sentiments des protagonistes, comme la fraternité qui lie Thor à Loki ou même sa relation avec Jane. Les apparences ne sont jamais ce qu’elles sont ; judicieusement, leur mise en scène implique un effet entièrement inverse, c’est-à-dire que les puissants sont en réalité les plus fragiles. Marvel propose, depuis ces dernières années, une remise en cause, une autre vision de la définition que l’on donne du super-héros. Et logiquement, les anciens acteurs répondent présents à une histoire si haletante dont la resplendissante Natalie Portman, retrouvant le rôle de Jane Foster tandis que Tom Hiddleston ré-endosse le costume de Loki. Pour ne citer que ce duo acclamé du public, on ajoutera désormais au casting Christopher Eccleston alias Malekith. S’il était prévisible d’imaginer une habile prestation des acteurs déjà connus, Eccleston incarne, quant à lui, un méchant très discret. Mais l’élégance fournie par les maquilleurs et costumiers de la production soutenue par un cadrage hors norme rappelle ce qui fait l’essence même d’un personnage dans le 7e art. On est rassuré, Thor 2 bénéficie d’un méchant accrocheur sans pour le moins raffiné. Rappelons, à l’occasion, que l’acteur Mads Mikkelsen était initialement le grand vilain du film avant son désistement suite au tournage de la série Hannibal. Si les bases adéquates sont maintenant posées, passons dorénavant à une analyse plus technique…

Qu’est-ce que « les ténèbres » ?

L’ambiance générale du film se réfère directement au titre du long-métrage ; l’étendue des différents royaumes permet dès lors d’embellir la prise de vue des éléments décoratifs (espace étoilée, planète Terre, ruines…). Nous sommes emprisonnés dans un monde ténébreux, autant souligné par l’esthétique, les couleurs que ses mouvements de caméra. On citera à cet effet les prodigieux gros plans en – contre – plongée du Seigneur Malekith, procurant une dose supplémentaire de frissons. Le tout est magistralement coordonné pour offrir une expérience cinématographique inoubliable.

https://radiodisneyclub.fr/wp-content/uploads/2013/10/image2.png

Si le spectateur est en quête d’effets visuels (batailles spatiales), de duels titanesques, de romantisme (le couple Thor/Foster) et de surprises (signées Loki), ce dernier y trouvera largement son dû. Certes, un film de cette envergure ne peut échapper néanmoins à quelques longueurs, mais il rebondit directement par le biais d’un humour très marqué et mené à bien, compréhensible par tout le public. A la vue de ce schéma, vous l’aurez compris, vous permuterez les émotions, de l’immense joie à la véritable amertume. Pour dramatiser le tout, le film jouit d’une bande son de qualité, autant au niveau musical que sonore. Bien que l’on ne conserve aucun thème en tête après visionnage, la musique composée par Brian Tyler (même compositeur qu’Iron Man 3) multiplie magnifiquement l’intensité scènes. Il en est de même au niveau des bruitages, dignes d’être comparer à la saga Star Wars de George Lucas.

Thor : Le Monde des Ténèbres,

Est de loin meilleur que son prédécesseur, est finalement une excellente surprise qui mérite enfin d’être connu à l’ensemble du public – et non plus uniquement les fans de l’univers Marvel. Reprenant les traits marqueurs de son aîné, Avengers, le studio confirme un nouveau procédé de qualité qui promet de perdurer à l’avenir, notamment avec l’arrivée des Gardiens de la Galaxie ou de Captain America 2 en 2014. Un conseil de fin : restez accroché à votre fauteuil jusqu’à la fin complète du générique ! 

 

Thor : Le Monde des Ténèbres
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *