Disney cherche des moyens de réguler l’affluence dans ses parcs à thème

Publié par Edouard Cardey le 9 juillet 2018 | Maj le 9 juillet 2018

Selon la période, les parcs Disney peuvent connaitre une forte affluence. Cela est d’autant plus vrai dans les parcs américains où, depuis l’ouverture du land Pandora – World of Avatarle parc Disney’s Animal Kingdom ne désemplit pas. De même, le parking visiteurs de Disneyland Resort ferme souvent en milieu de journée car plein, montrant une forte fréquentation de ses parcs. Ainsi, de nouveaux moyens afin de réguler ces affluences sont en cours de test afin d’améliorer l’expérience générale des visiteurs.

Des ouvertures de lands en avant-première

Le test de l’événement Pixar Pier Premiere

Pixar Pier Premiere est un événement qui se déroule au parc Disney California Adventure et qui va permettre à ceux qui y vont d’accéder au land Pixar Pier pendant six heures en avant-première. De plus, les participants pourront tester cinq snacks mis en vente dans les points de restauration, accéder aux nouvelles boutiques et repartiront avec un sac rempli de souvenirs. Néanmoins, l’accès à cet événement a un coût : 299 USD par personne.

Pixar Pier Premiere semblerait être un test d’un nouveau type de tarification et de régulation de l’affluence dans ses parcs. En effet, ce type d’événements va permettre à un nombre de visiteurs moindre d’accéder aux activités du land en exclusivité et surtout avec des temps d’attente bien inférieurs. Et de principe, des visiteurs qui attendent moins sont des visiteurs plus satisfaits. Et avec un prix d’admission plus élevé, Disney ne perd plus d’argent. En effet, cela revient au même que 1000 visiteurs payent 300 dollars que si 3000 visiteurs payent 100 dollars. C’est un donc un échange gagnant-gagant :

  • Disney se retrouve avec la même recette financière
  • Les visiteurs, ayant pu plus profiter des activités car moins d’attente, sont donc plus satisfaits de leur expérience.

Selon le succès de Pixar Pier Premiere, d’autres événements de ce format pourraient voir le jour.

Photo du logo de la Pixar Pier Premiere où il y aura une faible affluence.

Pixar Pier Premiere

La fin des aperçus en avant-première pour les passeports annuels

Le succès de Pixar Pier Premiere pourrait aussi signer la fin d’un avantage des passeports annuels américains (ou AP : Annual Passholder) : plus d’aperçus et d’événements gratuits pour l’ouverture d’un land ou d’une attraction en avant-première. Ces derniers ont souvent une forte affluence et ne profitent pas forcément aux visiteurs en terme d’attente. Ils pourraient donc être remplacés par des événements payants comme celui du land Pixar Pier ce qui profiterait à tout le monde. En effet, ceux qui pourront se le permettre auront une faible fréquentation, de nombreux avantages et profiteront d’une expérience unique. Quant à Disney, il bénéficie d’une rentrée d’argent à la place d’un événement gratuit.

L’ouverture du land Toy Story Land est un exemple de ce changement. En effet, il n’y aura aucune avant-première pour les passeports annuels de Walt Disney World Resort. Ils profiteront par contre d’heures d’ouverture du land dédiées mais qui auront lieu bien après l’ouverture du land. C’est aussi le cas pour Pixar Pier. D’ailleurs, on imagine que Disney attend beaucoup de la réaction des possesseurs de passeports de ce changement après le succès ou non de l’événement Pixar Pier Premiere.

Photo de Toy Story Land qui promet une forte affluence

Toy Story Land

Quant au land Star Wars : Galaxy’s Edge

Tout cela arrive à peu près un an avant l’ouverture du très attendu Star Wars : Galaxy’Edge. En fonction du succès de Pixar Pier Premiere, ce type d’événement pourrait très bien prendre place pour l’ouverture du land Star Wars. En effet, plutôt que de faire un événement gratuit réservé aux passeports annuels, on pourra voir des journées voire des semaines d’avant-premières payantes. Cela permettra à ceux qui sont prêts à payer de profiter d’un land avec une fréquentation faible. Et Disney s’y retrouvera financièrement. Quant à ceux qui ne peuvent pas participer à ces avant-premières, ils pourront quand même profiter du land aux heures traditionnelles avec une affluence plus importante.

Un modèle de tarification dynamique pour les parcs Disney

Cela serait la suite logique du modèle de tarification actuel des parcs à thème Disney. Actuellement, le prix est fonction de tiers choisi selon la période de l’année. Ainsi, certains mois sont considérés comme à forte affluence et sont plus chers tandis que d’autres mois sont considérés comme faibles en terme de fréquentation et sont à un prix moins élevé. Ce modèle montre qu’il est possible de facturer plus cher les tickets d’entrée dans les parcs. De plus, l’augmentation des foules dans certains parcs à thème montre que le marché n’a pas encore atteint son équilibre. Néanmoins, Disney ne peut se permettre de trop augmenter ses prix pour éviter que ses clients pensent qu’ils sont avides.

Ainsi, il serait possible que Disney adopte un système de tarification dynamique comme pour les compagnies aériennes. L’achat de billets à l’avance donnera toujours un prix intéressant. Néanmoins, selon la prédiction de l’affluence à un jour donné, les prix d’entrées pourraient être inférieurs ou supérieurs aux fourchettes du prix classique. Ce système est déjà adopté depuis cette année par le resort Universal Studio Orlando où il n’y a pas de prix fixe. Le ticket 1 jour commence à un prix. Puis, 3 mois avant un jour donné, les prix commencent à fluctuer en fonction de l’affluence prévue. S’il y a une forte vente de billets, le prix sera plus élevé. Inversement, s’il y a moins de ventes, le ticket sera moins cher pour attirer plus de visiteurs.

Néanmoins, ce système de tarification est compliqué pour les parcs à thème car ils peuvent accueillir différents niveaux de fréquentation. Mais, bien exécuté, cela permettra de diminuer à long terme le niveau d’affluence dans les parcs sans perdre de revenus.

Autres exemples de gestion d’affluence

En effet, des événements permettant d’avoir des foules moins importantes existent déjà. C’est le cas des soirées exclusives qui ont déjà lieu dans les parcs et qui permettent de profiter des attractions du parc avec des temps d’attente très faibles. Par exemple, à Walt Disney World Resort, il y a les Disney After Hours au parc Magic Kingdom. Quant à Disneyland Resort, les soirées Disneyland After Dark ont lieu depuis cette année.

Et Disneyland Paris est aussi concerné par cela avec les soirées Passeport Annuel Infinity et Magic Plus. Ces soirées à thèmes payantes permettent de profiter de faible temps d’attente pour les attractions.  Mais l’exemple se rapprochant le plus d’un événement comme Pixar Pier Première est la soirée FanDaze:Inaugural Party qui était ouverte à tout le monde. Cette dernière proposait des activités uniques et des spectacles exclusifs. Un merchandising et des packages exclusifs étaient aussi présents. Et, malgré une forte affluence pour les rencontres de personnages, les temps d’attente pour les attractions étaient très faibles.

Logo du Disney FanDaze où il y a eu une faible affluence.

Disney FanDaze

On peut donc penser que les modèles en test dans les parcs américains pourraient aussi arriver en France. La réussite de Pixar Pier Premiere est donc une affaire à suivre.

Disney cherche des moyens de réguler l’affluence dans ses parcs à thème
5 (100%) 3 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *