Les Vilains pour une petite hors du commun !

Publié par Ingrid Engrand le 23 juin 2015 | Maj le 31 janvier 2017

Un tatoueur du Massachusetts a fait preuve d’une grande générosité en créant des jambières Disney pour une petite fille atteinte de paralysie cérébrale.

hope laliberte tatoueur

(Photo: Jack Foley/The Herald News)

Hope Laliberte a 8 ans et porte des jambières depuis maintenant 4 ans. Mais pas des jambières ordinaires, la petite fille a une forte personnalité et veut que ça se voit ! Sa première paire était décorée de têtes de mort, la deuxième représentait Spider-Man et Batman.

une petite hors du commun

Elle et sa jumelle Paige sont nées prématurément à 24 semaines et n’ont cessé leurs allers-retours à l’hôpital depuis lors. Hope souffre d’une paralysie cérébrale, raison pour laquelle elle est obligée de porter des attelles pour maintenir ses jambes, contrairement à sa sœur. Il y a trois ans, on lui a aussi diagnostiqué une forme rare d’épilepsie.

La petite fille grandissant comme une flèche, rapidement est venu le temps de changer de jambières : après les têtes de mort et les super-héros, la petite fille n’a pas envisagé une seconde les princesses, les cœurs ou les arcs-en-ciel, comme on aurait pu l’imaginer.

Non, elle ne voulait qu’une chose : Les Vilains Disney.

« Elle est passionnée des Vilains depuis maintenant 1 an » a confié sa maman, Pamela. « Elle dit qu’elle en a assez des princesses et qu’elle aime les méchants. »

Hope voulait cette fois représenter Ursula, la sorcière des mers, issue du film La Petite Sirène ; et Cruella DeVil, la vilaine patronne d’Anita qui veut la peau des (Les) 101 Dalmatiens.

Mais le fabriquant d’attelles fournissant son appareillage ne disposait pas de tels designs. Il proposait seulement une petite collection d’échantillons parmi lesquels les enfants pouvaient faire leur choix.

« Il offrait toute sorte de décorations très connotées « petite fille », mais elle ne voulait pas de ça ! » dit la maman.

Les Vilains Disney

Alors elle a eu l’idée de se tourner vers un ami de la famille, l’artiste tatoueur Aaron Guillemette, afin de réaliser le souhait de sa fille. Elle a commandé une paire de simples jambières unies roses et les a ensuite envoyées au salon d’Aaron « Up in Flames » à Fall River, pour qu’il les personnalise.

hope laliberte croquis

(Photo: Jack Foley/The Herald News)

Mais voilà, la personnalisation s’avérait plus compliquée que prévue. L’appareillage est fait de résine et d’acrylique parfaitement lisses, ce qui a rendu le processus difficile, la peinture n’accrochant pas quand l’artiste essayait de l’appliquer directement.

Il a donc été contraint de dessiner et de peindre les personnages sur papier autocollant, a ensuite posé ses œuvres sur les jambières de la petite fille et les a recouverts de polyuréthane pour les protéger.

hope laliberte jambières

(Photo: Jack Foley/The Herald News)

Hope a désormais ses deux méchantes favorites pour habiller l’arrière de ses attelles : Ursula et ses cruelles anguilles et Cruella en fourrure de Dalmatiens. Aaron a même pensé à faire apparaître son prénom dans les dessins.

« Quand j’ai vu les croquis des Vilaines, nous savions qu’elle en serait folle ! » dit la maman. « Elle le mérite, elle est constamment à l’hôpital et ne se plaint jamais. »

Une petite fille très forte !

Malgré les difficultés auxquelles Hope est confrontée, c’est une petite fille de 8 ans forte et pleine de vie. Elle a de bons amis à l’école, aime regarder des films et faire de la natation. D’après sa mère, si vous lui posez la question, elle vous dira qu’elle ne pense pas être différente des autres enfants. Un vrai modèle de joie de vivre et de détermination !

hope laliberte

(Photo: Jack Foley/The Herald News)

Les Vilains pour une petite hors du commun !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *