Voyage au coeur de l’univers des studios Pixar

Publié par Joshua Bobée le 19 août 2017 | Maj le 19 août 2017
Concept art de joie pixar

Concept art de joie

Pixar, studio jouant habilement avec nos émotions depuis plus de 30 ans, est incontestablement un acteur majeur de l’animation. Avec des productions riches en larmes, en rires, en personnages attachants et un univers dépassant l’imagination du commun, le studio touche petits et grands à travers le monde et le temps. La qualité des films Pixar repose sur une multitude d’éléments-clés : les personnages, l’histoire, la musique et bien d’autres. La D23 Expo a été l’occasion d’explorer un autre élément majeur : le monde construit autour de chaque histoire, ce monde qui transporte au cœur même des productions des studios Pixar. Comment rendre le monde aussi réel du point de vue d’une fourmi, d’un rat ou encore d’un héros de la galaxie ? Comment l’environnement devient presque un personnage à part entier ? Le panel « Créer le monde dans l’univers Pixar » a offert quelques réponses sur le processus de création et de l’intégration à l’histoire du film.

Créer, imaginer, inventer avec Pixar

Si aujourd’hui l’esprit de Riley et ses émotions affirmées semblent familiers, une énorme étape de création a été nécessaire. Monstre et Cie, Vice-versa, Coco, des mondes inconnus à inventer, le bruit de la vidange de la mémoire ou encore la couleur du ciel du monde des morts. Le moindre détail est à définir et à imaginer à coup de brainstormings et réinterprétations. Le réalisme n’est néanmoins pas le but des artistes du studio. En effet, l’objectif est plus de rendre l’ensemble crédible et cohérent. L’univers joue un rôle aussi important que l’histoire et les personnages, jouant parfois même un rôle de personnage.  Peter Sohn, réalisateur du Voyage d’Arlo, souhaitait un environnement immersif et intense participant à la continuité et à l’intensité du film.

Rechercher, explorer, s’immerger

La crédibilité repose sur un important travail de recherche en amont et pendant la production. Une semaine à photographier les moindres détails des rues de Paris, jusqu’à l’éclairage d’un réverbère sur une poubelle pour Ratatouille, l’installation d’une énorme cage avec des rats aux studios Pixar pour mieux reproduire les mouvements. Plongée sous-marine et installation d’un aquarium au cœur du studio pour Le monde de Nemo. Conception d’une « Bugcam » , caméra sur roue Lego pour voir le monde et la végétation à hauteur d’insectes pour 1001 pattes, pas de limites pour emmener les détails à hauteur de géant et offrir un visuel époustouflant.

Concept art Ratatouille

Concept art du Paris de Ratatouille

Construire, détruire et reconstruire

Les artistes des studios Pixar ne doivent pas être trop attachés à leurs idées. Même si chaque idée compte, le changement est quasi permanent, notamment sur le visuel des univers. Dans Monstres et Cie, Monstropolis devait être une ville très exotique, puis l’équipe a fini par définir que l’exotisme résidait dans la présence de monstres dans un lieu propre au monde réel. La production est une évolution permanente continuellement réinventée et perfectionnée. Ratatouille et ses collègues étaient très humanisés au début de la création, trop pour Brad Bird. Après avoir revu l’histoire, le réalisateur a fait le choix de rats à quatre pattes et moins humains, trouvant que la nature repoussante du rat est ce qui le caractérise le mieux.

Concept art Là-haut

Concept art pour Là-haut

Détailler, détailler et détailler

Les heures passées sur l’action du vent contre les milliers de cheveux de Mérida pour le film Rebelle. L’observation d’éléphants et des traces laissées par leurs pas sur l’herbe pour le Voyage d’Arlo. Création d’un logiciel pour optimiser le rendu de l’eau dans Nemo. Un animateur plongeant dans une piscine pour rejouer la scène de Linguini qui plonge dans la Seine dans Ratatouille afin de pouvoir observer les effets de l’eau et la lumière sur les vêtements humides. Les animateurs passant de longues heures sur les effets spéciaux pour la famille Indestructible… Voilà ce qui fait de Pixar le grand studio d’animation qu’il est. Il s’agit là aussi de se rappeler l’immense travail que font ces artistes de l’imaginaire.

Vers l’infini et au-delà …

Voyage au coeur de l’univers des studios Pixar
4.8 (95%) 8 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *