Captain America Hydra

On le sait, la Maison des Idées regorge de savoir-faire pour faire perdurer l’existence de ses milliers de personnages. A coup de méchants reboots, elle peut aussi en contrarier plus d’un quelquefois et est même prête à sacrifier certains de ses personnages phares, comme les 4 Fantastiques, afin d’asseoir la suprématie des personnages en lien direct avec son univers cinématographique Marvel pour contrer la politique de la Fox entre autres. Souvent, on assiste également à la naissance d’alter egos pour des super-héros cultes. Spidey en est un parfait exemple. A plus d’un titre, elle nous offre ainsi toujours plus d’originalité mais parfois, hélas, de vraies déceptions.

Préparons-nous en effet à un événement totalement inattendu dans l’univers des comics, sans doute bien plus retentissant qu’une simple Civil War. Nick Spencer et l’éditeur Tom Brevoort préparent en effet le retour de Steve Rogers, la Sentinelle de la Liberté, sur papier, mais pas de n’importe quelle manière. Vient d’être annoncé la nouvelle série Captain America : Steve Rogers.

capasr2016001_layers

Captain America renie tout son passif à partir de sa jeunesse

SPOILERS – Captain America : Steve Rogers #1 aura de quoi affoler les fans du monde entier puisque le héros par excellence ayant lutté par monts et par vaux contre l’HYDRA… se retrouvera embrigadé à la fin du numéro dans cette même organisation secrète tristement célèbre. On aperçoit le Captain en uniforme prononcer la sentence glaçante « Hail Hydra ». Nick Spencer avoue avoir voulu choquer son lectorat dans une interview à Entertainment Weekly. Il nuance son propos en ajoutant qu’il n’ira pas dans la facilité en inversant simplement les rôles et les identités pour Steve Rogers. Cette série prolonge ainsi un scénario plus vaste qui a débuté avec Sam Wilson : Captain America où l’HYDRA portait des valeurs légèrement différentes de celles auxquelles tout bon lecteur (et spectateur) était habitué, le groupe néo-nazi ayant été décrit avec un peu plus de subtilité et moins de radicalisation.

Le nouveau comics nous montre un Steve Rogers plus jeune et vigoureux après avoir été très vieux. Il est donc aussi un agent secret à la solde d’HYDRA. Mais ce renouveau pour Cap’ ne fait que confirmer une chose : ce personnage a le vent en poupe plus que quiconque en ce moment dans le Marvel Cinematic Universe. Captain America: Civil War reste avant tout un film axé sur le destin du soldat plongé dans un XXIème siècle où sa philosophie personnelle entre en pleine contradiction avec la politique internationale, la philosophie générale que tout bon super-héros se doit d’avoir, etc. Rendez-vous le mois prochain aux Etats-Unis pour découvrir cette nouvelle aventure à la fois old school et totalement décalée du soldat Rogers.

Source