Banniere-studios-WDAS

Fondés en 1923, les Walt Disney Animation Studios connurent le succès en 1937 avec la sortie du Chef-d’Œuvre Blanche Neige et les sept Nains et ce aujourd’hui encore. Fin 2010, on compta cinquante longs-métrages d’animation des studios avec le dernier grand cru de l’année, Raiponce. Cette liste est classée de la production des studios la plus récente à la plus ancienne.

Les Longs-Métrages D’animation Disney

Les Courts Métrages Disney

  • Paperman : 2012 – Court-métrage d’animation 2D/3D*

Les Walt Disney Animation Studios depuis 1923

Bien connus des enfants, les films d’animation ou « dessins animés Disney » des studios Disney sont pour tout un chacun des pièces maîtresses de notre jeunesse. Mais d’où viennent-ils ?

Les débuts de Walt Disney avec les dessins animés

Le grand Homme derrière ce studio de cinéma n’est autre que Walt Disney. Né à Chicago en 1901, il est issu d’une famille plutôt modeste et travaille pour aider ses parents en distribuant les journaux. Après son diplôme secondaire, passionné de dessin, il décide de prendre des cours le samedi au Chicago Art Institute. Ce n’est que dans les années 1920, cet aventurier et entrepreneur cherche à se détacher et se démarquer des autres studios existants et surfant sur la grande vague new-yorkaise. Il créé alors son propre studio à Hollywood et avec celui-ci sa compagnie : Disney Brothers Studios.

Au départ, la production se concentre sur les courts métrages mais très vite, Walt Disney décide de voir plus loin.

Le long métrage : tournant du succès et de la diversification

L’année 1937 voit se tourner le premier long métrage des studios Disney avec la bien connue Blanche Neige et les 7 nains. Quelques années plus tard donc, la seconde Guerre Mondiale et les mouvements, transformations qu’elle engendre dans la société ont vite fait de mettre Mickey Mouse au banc. L’entreprise se diversifie et notamment un petit peu plus tard dans les années 1980, sous l’influence de Roy E. Disney, le neveu de Walt Disney. A cette époque, les studios produisent toujours des films d’animation mais commencent aussi à se tourner vers des shows live, téléfilms et séries si bien que les bien connus dessins-animés se retrouvent cantonnés à la branche appelée « Walt Disney Feature Animation ».

Les difficultés de l’animation digitale

Au cours des années 2000 cependant, les difficultés s’enchaînent. Pixar et Dreamworks émergent comme concurrents notables avec leurs productions animées assistées par ordinateur. Les dessins à proprement parler n’existent plus et sont remplacés par des images de synthèse, ce qui rend également ces entreprises compétitrices plus productives. Des échecs s’en suivent pour les studios Disney et Roy E. Disney est évincé pour laisser la place à Bob Iger. En sauveteur de l’entreprise, sa première action sera de racheter les studios Pixar.

La nouvelle ère des années 2000 Disney-Pixar

Ainsi Disney-Pixar, avec à sa tête John Lasseter donnent naissance à un nouveau genre d’animation fin 2009 avec la sortie de la Princesse et la Grenouille. Depuis, on ne compte plus les films à succès de ce studio à l’image paternaliste et familiale. De Mickey Mouse à  la Princesse Raiponce, en passant par Bambi ou La Belle au Bois Dormant, tous correspondent à une phase de ce studio originaire de Los Angeles et mondialement connu.