Blanche-Neige et les Sept Nains le long-métrage Disney

Publié par Kevin Gauthier le 3 octobre 2013 | Maj le 18 mars 2018

« Blanche-Neige et les Sept Nains » de Walt Disney est le premier long métrage d’animation en couleur.

L’histoire autour de Blanche-Neige et les Sept Nains

Les dessins animés plus courts de Walt Disney étaient tous centrés sur un ou quelques personnages centraux aux personnalités bien définies, à commencer par Mickey Mouse lui-même. Ils vivaient dans des paysages simplifiés, et occupaient des histoires dans lesquelles des objectifs clairs étaient définis avec audace. Mais quand Disney décida en 1934 de faire un long métrage, il savait instinctivement que le film devait grandir non seulement en longueur mais aussi en profondeur. L’histoire de Blanche-Neige et les Sept Nains telle que racontée dans le livre par les frères Grimm, n’occuperait ne durerais surement pas 83 minutes.

L’inspiration de Disney n’était pas dans la création de Blanche-Neige, mais dans la création de son monde. À une époque où l’animation était une activité minutieuse image par image et où il fallait des jours ou des semaines à l’artiste pour dessiner chaque détails supplémentaires, Disney imaginait un film dans lequel chaque recoin et chaque dimension contenait quelque chose de vivant et d’émouvant. De haut en bas, de l’avant vers l’arrière, il a rempli le cadre (ce qui explique pourquoi la décision de Disney dans les années 1980 de sortir une version  » grand écran  » recadrée était si tordue, et s’est vite rétractée).

Ses cadres étaient si complexes que Disney et son équipe d’animateurs trouvèrent  que les planches qu’ils utilisaient pour leurs courts métrages animés n’étaient pas assez grands pour contenir tous les détails qu’il désirait, et que des cels plus grands étaient nécessaires. Les premiers spectateurs du film ne connaissaient peut-être pas les raisons techniques de l’impact du film, mais dans les premières scènes où Blanche-Neige parcourt la forêt, ils étaient ravis de la façon dont les branches s’approchaient pour l’arracher et de la façon dont les yeux sinistres dans l’obscurité se révélaient appartenir à des animaux amicaux de la forêt.

L’originalité de Blanche Neige et les sept nains

Tout le lexique autour du film, on a assisté à une œuvre riche à la fois en termes de grâce et de fantaisie surtout si on sait que c’est ce géant industriel qui est derrière! En tout cas, le film Disney Blanche Neige et les sept nains restera l’une des plus belles bandes animées de l’histoire des Dessins animés Disney, avec cette douce Blanche Neige, ses nains clownesques, sa sorcière horrible et terrifiante (Prof, Atchoum, Simplet, Dormeur, Timide, Grincheux, Joyeux) ainsi que ses chansons mythiques  et très rythmées de ces 7 nains  « Un jour, mon prince viendra » ou “Heigh Ho” !

Un Disney aux succès énormes

Il ne faut surtout pas oublier que ce film d’animation avait réussi à arracher un succès très important. Avec un budget qui pesait à l’époque plus d’un million et demi de dollars, il a acquis un succès sur le plan international qui a finalement remboursé cent fois les dépenses allouées à cette aventure. En plus, ses cent mille images ont donné naissance à plus d’un million d’esquisses de croquis !

Il a même servi à Walt Disney de source d’inspiration pour la production d’autres films. Par exemple, on peut constater plusieurs ressemblances entre Cendrillon, la belle au bois dormant et Blanche-Neige. Si le fait de ne pas aimer ce Disney existe réellement, il sera impossible aussi d’aimer d’autres dessins animés princesses. Il faut l’admettre.

Son succès fait que le Disney Blanche Neige et les sept nains continuent encore de marquer son empreinte de génération en génération. Beaucoup de personnes adultes aujourd’hui continuent de le regarder. C’était le premier long métrage fait en couleurs. Et, la réussite a été remarquable et il peut même titiller ces certains Disney contemporains. La technologie n’arrive toujours pas à rendre beaux dessins animés actuels.

Les personnages du dessin animé Blanche Neige

  • Blanche Neige

Blanche-Neige est considérée par beaucoup de personnes ayant regardé le film comme un être stupide.  En fait, elle est un peu naïve. Toutefois, c’est ce qui arrive à presque tous les enfants. Par ailleurs, les Disney offrent généralement des héros naïfs. C’est compréhensible, car il n’est pas défini un âge pour suivre ces dessins animés.

En outre, il faut dire que Blanche Neige restera le symbole de l’héroïne des Disney. Son animation très soignée lui donne une apparence beaucoup plus identique à la réalité.

  • Les animaux dans Blanche Neige

Ces animaux sont, a priori, des personnages secondaires. Blanche Neige faisait leur rencontre après avoir fui. Elle a été conseillée par le Chasseur. Ce dernier n’avait pas été courageux de suivre l’ordre que lui a donné cette terrible Reine. L’ordre consistait à tuer celle-ci et de ramener le cœur à l’aide d’un écrin.

Ces animaux sont toujours venus en aide à la princesse pendant tout le film. Il y avait dans ce groupe d’animaux une famille composée d’oiseaux bleus, de lapins, d’écureuils, de cerfs, faons et biches, de tamias, de ratons laveurs, d’une tortue qui est très lente ou encore d’opossums.

C’est avec leur soutien que Blanche Neige qui était seule dans ces bois a trouvé un refuge à l’intérieur de la cabane des Sept Nains. La jeune fille entre dans la maisonnette qu’elle juge désordonnée et sale. Elle a ainsi décidé de la nettoyer en espérant que ses résidents accepteront de l’héberger en contrepartie. En effet, les Animaux l’assistent dans le nettoyage et le lavage de la maison des Nains.

Quand ce Disney aura 100 ans, il gardera toujours sa cote de popularité. Et pour beaucoup d’amateurs des films Disney, Blanche-Neige reste la plus jolie des princesses avec Belle dans  » La belle et la bête ».

La Caméra multiplane utilisé dans le dessin animé

L’autre innovation de Disney était la « Caméra multiplane », qui donnait l’illusion de trois dimensions en plaçant plusieurs niveaux de dessin les uns derrière les autres et en les déplaçant séparément – ceux qui se trouvaient devant plus vite que ceux qui étaient derrière, de sorte que le fond semblait bouger au lieu de simplement se dérouler. Les caméras multiplans étaient la norme dans l’animation jusqu’ à ce que l’utilisation très récente des ordinateurs.

L’animation elle-même était considérée comme un divertissement pour les enfants, six minutes de gags impliquant des souris et des canards, avant le film. Blanche-Neige et les Sept Nains « a montré comment l’animation pouvait libérer un film de son piège de l’espace et du temps; comment la gravité, la dimension, les limitations physiques et les règles du mouvement pouvaient être transcendées par l’imagination des animateurs.

Les chansons du film

Prenons un autre exemple très tôt, lorsque Blanche-Neige chante « Un sourire en chantant » en regardant dans le puits. Walt Disney lui offre un public, une colombe qui s’envolera dans un moment de frayeur, puis reviendra écouter le reste de la chanson. Ensuite, le point de vue change radicalement et nous regardons Blanche-Neige sous la surface scintillante de l’eau du puits. Le dessin est aussi facile à réaliser que n’importe quel autre, mais d’où vient l’imagination pour fournir ce point de vue? On peut aussi que retenir la musique « Un jour mon prince viendra ».

Walt Disney reçoit souvent du crédit pour tout ce qu’il fait en son nom (même parfois après sa mort). Il a été le leader d’un grand groupe de collaborateurs dévoués et travailleurs, qui sont remerciés dans les premières images de « Blanche-Neige ». Mais il a été le visionnaire qui les a guidés.

  • Production : Walt Disney Productions
  • Titre original :  Snow White and the Seven Dwarfs
  • Titre français : Blanche-Neige et les Sept Nains
  • Sortie française : 4 Mai 1938
  • Sortie américaine : 21 Décembre 1937
  • Durée : 1h23
  • Long-métrage d’animation
  • Réalisateur : Walt Disney et David Hand
  • Scénario : Ted Sears, Otto Englander, Earl Hurd, Dorothy Ann Blank, Richard Creedon, Dick Rickard, Merrill De Maris et Webb Smith
  • Musique : Leigh Harline et Paul J. Smith

L’histoire du film Disney

Pièce maîtresse de l’industrie cinématographique, ce premier long métrage d’animation de Walt Disney a su capter l’imagination et toucher les coeurs comme jamais aucun film ne l’avait fait. Des générations entières de specteurs ont été enchantées par son incomparable beauté.
« Il était une fois…Blanche-Neige, une jeune et jolie princesse maltraitée par sa belle-mère, la Reine, jalouse de sa beauté. Egarée en forêt, elle se retrouve dans chaumière habitée par sept nains:Prof, Joyeux, Grincheux, Dormeur, Atchoum, Timide et Simplet. Mais un jour une mystérieuse veille femme vient lui offrir une pomme…empoisonnée ».
Le premier est le plus beau des dessins-animés de Walt Disney. Un film éternel, avec une musique et un humour inoubliables. Un trésor inestimable à transmettre de génération en génération.

 

Blanche-Neige et les Sept Nains le long-métrage Disney
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *