Mickey Mouse, une vieille souris indémodable

Publié par Pedro Nunes--Grignon le 18 novembre 2017 | Maj le 11 mai 2018

Le 18 novembre est un jour très particulier pour les fans de l’univers Disney car c’est le jour de l’anniversaire de notre souris préférée, créée en 1928 par l’Oncle Walt, nous avons nommé Mickey Mouse… Voyageons ensemble dans le temps pour en découvrir davantage sur la souris aux grandes oreilles…

« Tout commença avec une souris… »

En 1928, durant un trajet en train entre New York et Los Angeles, juste après Pasadena en Californie, Walter Elias Disney commence l’esquisse d’un tout nouveau personnage, pour remplacer Oswald le Lapin Chanceux, dont il vient de perdre les droits. Le 18 novembre 1928, On se sert arbitrairement de cette date comme celle de la naissance de Mickey Mouse. En vérité, cette date a été établie du fait qu’elle constituait la première apparition cinématographique de la souris de Walt Disney au Colony Theater à New York dans le célèbre cartoon Willie, le Bateau à Vapeur (Steamboat Willie), de Walt Disney et Ub Iwerks. Ce film est diffusé à cette date pour la première fois sous forme sonore.  Quelques mois plus tard, le 15 mai 1928, les Walt Disney Studios présentent pour la première fois le personnage, dans le cartoon Plane Crazy. Il sortira quelques jours plus tard, le 26 mai 1928 aux yeux du grand public. Cependant, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le succès n’est pas immédiat ; le public n’accroche pas particulièrement au personnage de Mickey Mouse. Malgré ce manque de succès, les studios Disney sortiront un autre cartoon muet avec Mickey pour vedette, The Gallopin’ Gaucho.

Plane Crazy, le premier cartoon de Mickey Mouse, sonorisé après Steamboat Willie.

Le succès du premier long métrage sonorisé, Le chanteur de Jazz, sorti l’année précédente, en 1927, inspire Walt Disney et lui donne l’idée de sortir le long métrage qu’ils sont en train de produire, Steamboat Willie, avec une bande sonore synchronisée.

Le 18 novembre 1928, les Walt Disney Studios présentent ce qui est considéré comme le premier cartoon sonorisé, Steamboat Willie. Le succès est, cette fois-ci, énorme. La nouveauté de la synchronisation du son à l’action du cartoon et son utilisation comique permettent au public de très vite s’y attacher. L’hégémonie de Mickey Mouse commence, et elle n’est pas près de faiblir.

The Karnival Kid les premiers mots de Mickey

Si l’on considère Steamboat Willie comme le premier film animé sonore, Mickey Mouse n’en prononce pas pour autant de paroles. Les sons se limitent à la musique, ses mythiques sifflements et chantonnements. Il faudra attendre le 23 mai 1929 et le cartoon The Karnival Kid pour entendre la souris prononcer ses premiers propos : « Hot Dogs !« . Vous n’êtes pas sans savoir que Walt prête sa voix en personne à la célèbre souris (et ce pour les vingt années à venir) alors que Marcellite Garner incarne Minnie, sa fiancée éternelle. Walt Disney à la réalisation et Ub Iwerks et Les Clark à l’animation.

Jimmy MacDonald, Wayne Allwine et Bret Iwan succéderont à Walt Disney pour le doublage de Mickey aux Etats-Unis. En France, l’inimitable et talentueux Roger Carel, entre autres, lui prêtera sa voix avant que Laurent Pasquier ne devienne sa voix officielle, jusqu’à aujourd’hui (pas moins de 6 doubleurs français au total !).

Le temps a passé. Les Studios Disney se sont développés au-delà des courts métrages qui amusent les salles de cinéma pour réaliser d’ambitieux longs-métrages capables de rivaliser avec les films classiques. Après le succès mondial de Blanche-Neige et les Sept Nains en 1937, dans une démarche toujours plus innovante, toujours plus ambitieuse, Walt Disney réalise le long-métrage d’exception Fantasia qui reste novateur à tous les niveaux. Parmi les différentes séquences musicales présentées, on y retrouve un Mickey, devenu incontournable, sous les traits d’un faire-valoir qui rêve de grands pouvoirs à l’instar de son maître Yensid (cherchez, vous trouverez un anagramme dans ce nom !), sur une musique on ne peut plus narrative, celle de l’Apprenti Sorcier du compositeur français Paul Dukas. Si tout le monde est accommodé à cette séquence, c’est pourtant à une véritable révolution à laquelle assistent les spectateurs de Fantasia puisqu’en respectant une évolution progressive dans son look, l’apparence de Mickey est retravaillée grâce notamment au travail de Fred Moore et Perce Pearce pour prendre l’apparence contemporaine qu’on lui connaît aujourd’hui afin de répondre à d’autres ambitions pour le personnage. Par ailleurs, il s’en est fallu de peu que nous ne connaissions jamais cette version de Mickey puisque c’est Simplet qui avait été envisagé en premier lieu pour la séquence de l’Apprenti Sorcier, après une décision contraire de Walt Disney en personne.

Mickey et le Haricot Magique

Toujours la vedette de nombreux cartoons, dans Coquin de Printemps, Mickey Mouse apparaît dans son premier moyen-métrage : Mickey et le Haricot Magique. Ce ne sera pas le dernier puisqu’on pourra le retrouver dans deux autres moyens-métrages notoires : le Noël de Mickey et le Prince et le Pauvre, tout deux inspirés de classiques de la littérature.

Topolino est crée, qui est ce ? 

Fondation du magazine Topolino. Depuis 1932 déjà, Disney autorise à un journal italien de traduire les aventures de Mickey sous forme d’une bande-dessinée. Le journal deviendra un véritable magazine. Au fil des années, cette sorte de magazine connaîtra plusieurs autres adaptations européennes comme le Journal de Mickey en France, créé en 1934. Quant au titre Topolino, il provient simplement du nom de Mickey traduit en italien car il faut savoir que dans certains pays, Mickey porte un nom différent par exemple en Estonie ou en Finlande, où il s’appelle respectivement Miki (Hiir) ou Mikki (Hiiri), on le retrouve aux Pays-Bas sous le nom de Micky.

Steamboat Willie, cartoon reconnu comme le premier cartoon sonorisé.

Mickey Mouse, reconnu et reconnaissable

En se penchant un peu plus sur la silhouette de notre souris préférée, on s’aperçoit très vite de son ingénieuse simplicité. La tête de Mickey se compose de trois cercles primaires, son corps d’un ovale et ses bras et jambes de tubes ; une souris toute en courbes donc, facile et rapide à dessiner.

Cet approche très simpliste permet à sa silhouette d’être une des plus reconnaissables au monde. Mais c’est avant tout pour des raisons pratiques que Mickey Mouse est constitué de formes aussi simples. En effet, cela permettait à Ub Iwerks, premier dessinateur de Mickey et dessinateur de renom dans l’histoire des studios Disney, d’adopter une cadence de dessin absolument hors du commun, rendant ainsi les premiers cartoons de Mickey les plus rentables possible ; les courbes permettent un dessin plus naturel à la main, et donnent un aspect plus sympathique et appréciable au personnage. Les grands yeux et le sourire marqué de Mickey augmentent quant à eux son expressivité, essentielle dans un cartoon muet comme Plane Crazy.

La silhouette de Mickey est aujourd’hui devenue une vrai marque de fabrique, si bien qu’on en retrouve partout dans les réalisations ayant un lien de près ou de loin avec Disney. On pensera notamment aux « Hidden Mickey« , les Mickey Cachés,  sorte d' »easter eggs » que l’on peut remarquer parsemés un peu partout dans les films et les parcs Disney. C’est d’ailleurs à la fameuse silhouette qu’on pense naturellement lorsqu’on parle de Disney. En effet, on retrouve ces trois cercles partout : du logo de Disney Channel en passant par celui de la Walt Disney Company, la Disney Cruise Line, Walt Disney Imagineering, Walt Disney World, et quasiment tout ce qui est en rapport avec Disney. Cette notoriété a d’ailleurs fait de Mickey Mouse le premier personnage de l’histoire à avoir des produits dérivés à son image.

Source :

Un exemple de hidden Mickey, dans le film d’animation « Zootopie »

Mickey… Et les parcs Disney

Saviez-vous qu’à l’origine, Mickey et ses amis ne devaient pas figurer à Disneyland ?

Pendant la conception de Disneyland, Walt Disney et son frère Roy avaient décidé de ne pas inclure Mickey et ses amis, afin de laisser une plus grande part aux autres personnages, qui avaient un peu moins de succès. Mais comme pour beaucoup de choses du Disneyland originel, Walt changea d’avis au dernier moment. Il décida, malgré l’opinion défavorable de son frère Roy, d’inclure Mickey Mouse dès l’ouverture de Disneyland, persuadé de la plus-value de Mickey auprès du public. Mais puisque cet ajout n’était pas prévu, aucun costume de Mickey n’était disponible à Disneyland. Walt a donc emprunté des costumes à la troupe des Ice Capades, qui jouait alors un spectacle sur glace avec Mickey et ses amis. Cependant, comme vous pouvez le constater, ces costumes n’étaient pas adaptés à ce contexte d’utilisation ; ils étaient conçus pour offrir la meilleure visibilité possible aux personnages, bien  souvent au détriment de l’esthétisme…

Source : https://cdn.d23.com/cdn2015/wp-content/uploads/2016/11/030_755-DL-767.jpg

Mickey et Donald, lors de l’ouverture de Disneyland, le 17 Juillet 1955, à Anaheim, en Californie.

Bien évidemment, Mickey a beaucoup évolué dans les parcs Disney depuis 1955, aussi bien dans son apparence que dans sa place. Aujourd’hui, c’est lui qui est présent dans la grande majorité des cérémonies, bien souvent en tant que maître des festivités. On le retrouve également dans nombre de spectacles ; rien qu’à Disneyland Paris, on peut citer le merveilleux Mickey et le Magicien Disney Illuminations  ou encore le tout récent  Mickey et le Big Band de Noël. Cependant, jusqu’ici, Mickey n’a jamais eu d’attraction, au sens classique du terme, qui lui a été dédiée.  Mickey était simplement relégué au statut de « Mascotte officielle », que l’on pouvait rencontrer dans bon nombre d’endroits différents : Meet Mickey Mouse | Rencontre avec Mickey à Disneyland Paris, sa maison à Mickey’s Toontown ou encore sur les parades Disney. Toutefois, il se peut que cette position évolue encore, puisque The Walt Disney Company a annoncé à l’exposition D23, qui annonce toutes les grandes nouveautés de l’entreprise, l’ouverture prochaine d’une nouvelle attraction, Mickey & Minnie’s Runaway Railway, aux Disney Hollywood Studios, à Walt Disney World. Reste donc à voir comment tout cela évoluera.

Mickey Mouse

Un visuel de Mickey & Minnie’s Runaway Railway

L’anniversaire de Mickey

Du fait de sa notoriété indéniable, l’anniversaire de notre chère souris est devenu un événement de taille ! Tous les parcs Disney du monde lui proposeront une sorte d’hommage, chacun à sa façon. À Disneyland Paris, Mickey aura droit à une pré-parade ainsi qu’à différents hommages durant Mickey et le Magicien ainsi qu’au Lucky Nugget Saloon et bien d’autres restaurants du complexe.

D’ailleurs, tous les Cast Members lui souhaitent un très bon anniversaire  :

Et voici donc l’hommage à Mickey Mouse, de la part de tout l’équipe de Radio Disney Club :

Joyeux anniversaire Mickey !

La série de courts-métrages Mickey Mouse a été créée afin de remplacer celle d’Oswald dont Walt venait de perdre les droits au profit d’Universal. De ce fait Walt Disney, avec l’aide d’Ub Iwerks, s’est attelé à trouver un nouveau personnage afin de remplacer Oswald, ainsi est né Mickey Mouse. Les débuts de Mickey au cinéma ne sont pas couronnés de succès, en effet la sortie de son premier court-métrage, Plane Crazy est un échec et le second, Mickey Gaucho, ne rencontre pas plus l’adhésion du public.

Les courts dessins animés  autour du personnage

  • Mickey à Cheval 2013 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Perd la Tête 1995 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Prince et le Pauvre 1990 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Noël de Mickey 1983 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey à la Plage 1953 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Arbre de Noël de Pluto 1952 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Fête de Pluto 1952 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Pluto et le Raton Laveur 1951 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Plutopia 1951 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey et le Phoque 1948 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey, Pluto et l’Autruche 1948 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Rendez-Vous Retardé 1947 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Heure Symphonique 1942 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Anniversaire de Mickey 1942 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Bienfaiteur 1941 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Nifty Nineties 1941 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Tourbillon 1941 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Voyage de Mickey 1940 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Rêve de Pluto 1940 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Remorqueur de Mickey 1940 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Chien d’Arrêt 1939 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey à l’Exposition Canine 1939 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Brave Petit Tailleur 1938 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Remorque de Mickey 1938 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Chasseurs de Baleines 1938 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Constructeurs de Bateau 1938 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Perroquet de Mickey 1938 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Les Revenants Solitaires 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Nettoyeurs de Pendules 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Amateurs de Mickey 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Magicien 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Mouton devient Loup 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Chasseurs d’Elans 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Vacances à Hawaï 1937 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Partie de Campagne 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Rival de Mickey 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Déménagement de Mickey 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Les Alpinistes 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Equipe de Polo 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Grand Opéra 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Eléphant de Mickey 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Cirque de Mickey 1936 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Pompier 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Jour du Jugement de Pluto 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Patine 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Jardin de Mickey 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Fanfare 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey’s Kangaroo 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Robinson Mickey 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Les Joyeux Mécaniciens 1935 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Marin Malgré Lui 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Pluto Jongleur 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Rouleau-Compresseur de Mickey 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Papa 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Tireur d’Elite 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Un Enlèvement de Chien 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Bienfaiteur 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Gulliver 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Art du Camping 1934 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Steeplechase 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey’s Mellerdreamer 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey et son ami Pluto 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Mécano 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Giantland 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Pet Store 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Premier Amour 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey’s Gala Premiere 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Postier du Ciel 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey au Moyen-Âge 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Mad Doctor 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Bâtissons 1933 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Père Noël 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey In Arabia 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Epicier 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey et le Canari 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Trader Mickey 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Fermier Musicien 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey au Grand Nord 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Marque un Essai 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Whoopee Party 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Cauchemar de Mickey 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey au Théâtre 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Chasse au Canard 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Olympiques Rustiques 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Chien Enragé 1932 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Chasse à l’Elan 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Delivery Boy 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Les Orphelins de Mickey 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Jardinier 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Rythme en Bleu 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey est de Sortie 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Goûter d’Anniversaire 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey et les Embouteillages 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Fishin’ Around 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Esseulé 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Beach Party 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Diffusion Maison 1931 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Fête Joyeuse 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Pique-Nique 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Just Mickey 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Qui s’y Frotte s’y Pique 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Concert Rustique 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Pioneer Day 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Gare au Gorille 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Symphonie Enchaînée 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Combattants du Feu 1930 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Haunted House 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey’s Follies 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Karnival Kid 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Les Vagues Sauvages 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • When The Cat’s Away 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • The Plow Boy 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • L’Opéra 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • La Locomotive de Mickey 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Les Rythmes de la Jungle 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Le Fou de Jazz 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Champ de Bataille 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Bal de Campagne 1928 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Steamboat Willie 1929 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Mickey Gaucho 1928 – Court-Métrage d’Animation 2D
  • Plane Crazy 1928 – Court-Métrage d’Animation 2D

Pourquoi Mickey Mouse ?

Mickey Mouse a été créé en remplacement d’Oswald the Lucky Rabbit, un personnage de dessin animé créé par le studio Disney pour Charles Mintz, un producteur de films qui distribuait ses produits par l’intermédiaire d’Universal Studios.Au printemps 1928, Disney demande à Mintz une augmentation du budget, alors que la série s’intensifie. Mais Mintz au lieu de cela a exigé que Walt prendre une coupure de 20 pour cent du budget, et comme levier, il a rappelé Disney que Universal possédait le personnage. En colère, Disney refusa l’offre et revint pour produire les dernières caricatures d’Oswald qu’il devait à Mintz. Disney était consterné par la trahison de son personnel, mais il était déterminé à repartir de zéro. Le nouveau Disney Studio était initialement composé de l’animateur Ub Iwerks et d’un apprenti artiste fidèle, Les Clark, qui avec Wilfred Jackson étaient parmi les rares à rester fidèle à Walt. Une leçon que Disney a tirée de cette expérience a été de s’assurer par la suite qu’il possédait toujours tous les droits sur les personnages produits par son entreprise.

Au printemps 1928, Disney demande à Ub Iwerks de commencer à rédiger de nouvelles idées de personnages. Iwerks a essayé des croquis de divers animaux, tels que les chiens et les chats, mais aucun de ces derniers n’ a fait appel à Disney. Une vache femelle et un cheval mâle ont également été rejetés. Ils se présenteront plus tard sous le nom de Clarabelle Cow et Horace Horsecollar. Une grenouille mâle a également été rejetée. Il apparaîtra plus tard dans la série Flip the Frog d’Iwerks.5] Walt Disney s’est inspiré de Mickey Mouse à partir d’une souris apprivoisée à son bureau au Laugh-O-Gram Studio de Kansas City, Missouri.En 1925, Hugh Harman dessina quelques croquis de souris autour d’une photographie de Walt Disney. Ceux-ci ont inspiré Ub Iwerks à créer un nouveau personnage de souris pour Disney.5] »Mortimer Mouse » avait été le nom originel de Disney pour le personnage avant que sa femme, Lillian, ne le persuade de le changer, et finalement Mickey Mouse naît.  L’acteur Mickey Rooney a affirmé que, pendant ses jours Mickey McGuire, il a rencontré le dessinateur Walt Disney au studio Warner Brothers, et que Disney a été inspiré à lui donner le nom de Mickey Mouse.Cette revendication, cependant, a été démystifiée par l’historien de Disney Jim Korkis, puisqu’au moment du développement de Mickey Mouse, les studios Disney étaient situés sur Hyperion Avenue depuis plusieurs années, et Walt Disney n’ a jamais tenu un bureau ou autre espace de travail à Warner Brothers, n’ayant aucune relation professionnelle avec Warner Brothers, comme les Comédies Alice et les dessins animés Oswald ont été distribués par Universal.

A propos de Mickey Mouse et Steamboat Willie

L’aventure de Mickey aurait pu s’arrêter là mais Walt décide de sortir un troisième court-métrage, Steamboat Willie qui rencontre immédiatement un immense succès et lance ainsi la longue carrière de Mickey. Au fil des épisodes, de nombreux personnages viendront agrandir l’entourage de Mickey et ce, dès les premiers épisodes. Ainsi dès Plane Crazy, Mickey se voit adjoindre une fiancée dans le personnage de Minnie Mouse, puis vient Pat Hibulaire, l’ennemi de Mickey, et, lors des premiers épisodes, Clarabelle Cow et Horace Horsecollar viennent épauler Mickey et Minnie dans leurs aventures. D’autres personnages ont eu droit également à leur propre série, à l’image du chien de Mickey, Pluto, de Donald et de Dingo. Mais au fil du temps, Mickey, devenu une icône de la Walt Disney Company, se devait d’avoir une image exemplaire et ne pouvait ainsi plus se permettre de faire des bêtises et se devait de rester sérieux, ce rôle étant désormais confié à Donald. Ainsi Mickey se fait de plus en plus rare au cinéma avec notamment une absence de 30 ans entre 1953 et 1983.

Quel est le premier personnage que Walt Disney a créé?

Les premières de Mickey Mouse sont arrivées en 1928 grâce à la mise en scène de Disney « Steamboat Willie » qui, soit dit en passant, fut le premier dessin animé au son synchronisé, mais le premier personnage de Disney est né avant qu’il ne fonde la société Disney quand il travaillait chez Universal et qu’il s’appelait Oswald The Lucky Rabbit.

Qui est Wayne Allwine Voix de Mickey

Wayne Allwine ayant fait ses premiers pas d’artiste à la télévision à l’âge de 7 ans dans le talk-show Art Linkletter’s House Party, sa carrière au sein de Disney débuta en 1966 comme simple employé aux courriers. Il la poursuit quelques temps plus tard au département des bruitages et de la post-synchro. des studios Disney.

C’est alors qu’il est en charge de gérer la post-synchronisation du comédien Jim MacDonald, deuxième voix officielle de Mickey. MacDonald va progressivement passer le flambeau à son technicien son. En effet, après une audition réussie, Allwine décroche le doublage de Mickey dans l’émission The New Mickey Mouse Club en 1977. Mais la consécration arrive en 1983 où Wayne Allwine double pour la première fois la souris de Walt sur grand écran dans Le Noël de Mickey.

Jim MacDonald ancienne voix de Mickey

Son mentor Jim MacDonald prend sa retraite la même année. Wayne Allwine signera la voix la plus célèbre de l’animation dans de nombreux films, téléfilms, séries, jeux vidéos, attractions des Parcs… : Qui Veut la Peau de Roger Rabbit ?, Disney Sing-Along-Songs: Disneyland Fun, Le Prince et le Pauvre, Dingo et Max, Mickey, il était une fois Noël, Fantasia 2000, House of Mouse, Mickey, Donald, Dingo – Les 3 Mousquetaires, Mickey’s PhilharMagic, Fantasmic!

Wayne nous quitte en 2009. Il était l’époux de Russi Taylor, qui n’est autre que l’une des voix officielles anglophones de Minnie.

Mickey Mouse, une vieille souris indémodable
5 (100%) 6 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *