Steamboat Willie : la naissance d’une icône

Publié par Steamboat Willie le 18 novembre 2012 | Maj le 4 juin 2016
Steamboat Willie

Steamboat Willie

Steamboat Willie la référence : 

Steamboat Willie est une référence dans l’histoire de l’animation. C’est tout d’abord la première « véritable » apparition de Mickey. C’est aussi le premier dessin animé avec son synchronisé. Ce court-métrage a repoussé l’animation silencieuse au placard, et ouvert une nouvelle ère dans le milieu cinématographique global.

Walt Disney voulait que tout semble réel, comme si le bruit provenait de ce que le personnage faisait.

Jusque-là, il y avait eu peu de différence entre les dessins animés de Disney de ceux de ses concurrents. Walt faisait face à de grandes difficultés financières lorsque le film d’Alan Crosland, « The Jazz Singer« , a conquis l’Amérique en 1927 avec de longues séquences de chants et de dialogues.
Pour Disney, nul doute que l’enregistrement sonore serait un prolongement naturel de l’expérience cinématographique. Mais l’animation était une autre affaire. Même si elle était possible, la synchronisation du son et de l’animation fonctionnerait-elle ? Plus important encore, comment le public réagirait devant l’illusion de personnages animés faisant du bruit ?

La confidence de Wilfred Jackson :

Wilfred Jackson, qui travailla auprès de Walt Disney, Ub Iwerks, Les Clark, Johnny Cannon et Dick Lundy sur l’animation de Steamboat Willie, raconte (sur Disney Shorts) :
« Personne n’avait jamais vu un dessin faire du bruit, et il n’y avait aucun moyen d’être sûr que les gens le croient. Cela pourrait bien sonner faux, et Walt voulait que tout semble réel, comme si le bruit provenait de ce que le personnage faisait. Donc quand quelques scènes avaient été bouclées et pour savoir si tout cela serait crédible, l’équipe de réalisation a créé un test sous forme d’une projection spéciale de Steamboat Willie pour les employés de studio et leurs épouses ».

Le début des films sonores chez Disney :

L’illusion a suffisamment bien fonctionné pour convaincre Walt. Sentant une grande destinée s’ouvrir aux films sonores, il décida de tout miser pour faire parler sa souris.
Sans être gêné par les difficultés d’utilisation du nouveau matériel avec des acteurs vivants, il a réussi à fusionner la technologie avec la fabrication artisanale, le naturalisme à l’abstraction, une capacité qui, au fil du temps, a prouvé qu’il était un grand artiste.
Afin de rendre plus facile la synchronisation pour l’orchestre, Walt Disney a filmé une balle se déplaçant dans un coin habituellement invisible en bas à droite de l’écran pour afficher le rythme à suivre. Ainsi la synchronisation a parfaitement fonctionné.

Mickey dans Steamboat-Willie

Harry Reichenbach le sauveur :

Incapable de trouver un distributeur, Walt Disney se tourna vers Harry Reichenbach qui le convainquit d’oublier toute concession avant que le public et les critiques aient eu l’occasion de voir le dessin animé.

Le film Steamboat Willie est sorti au Colony Theater de New York le 18 novembre 1928, en préambule du film Gang War, un drame policier. Mais c’est de Steamboat Willie que le spectateur parlait en quittant le cinéma, surpris par la vitalité des personnages du film.
La demande du public fut si forte pour Steamboat Willie que deux semaines après sa première, Disney le ressortait dans le plus grand théâtre du monde, le Roxy à New York.

Même si beaucoup de fans attribuent sa naissance au 15 mai 1928 avec Plane Crazy, le 18 novembre est désormais connu comme l’anniversaire de Mickey.

https://www.youtube.com/watch?v=xPWGCC_BYE8

Steamboat Willie : la naissance d’une icône
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *