Pixar Animation Studios

Créés officiellement en février 1986, les Pixar Animation Studios sont coproduits par Walt Disney Pictures depuis 1995, puis rachetés par The Walt Disney Company en 2006. Depuis leur création, les studios proposent aux spectateurs des films d’animation dont la profondeur et l’inventivité n’ont pas d’égales. Les productions du studio de la lampe Luxo Jr. sont d’ailleurs tout autant attendues que les classiques Disney. Nous vous proposons de découvrir ici la liste des productions Pixar. Cette liste est classée par catégorie et de la production la plus récente à la plus ancienne. En cliquant sur les affiches ou le nom des productions, vous tomberez sur l’avis des membres de notre équipe s’il est disponible.

Cette page est actuellement en cours de reconstruction.

Liste des longs métrages d’animation Pixar

Les longs métrages d’animation de Pixar Animation Studios n’ont plus rien à prouver. Chacun est plus profond et plus ancré dans notre société que le précédent et nombreux sont ceux ayant raflé la récompense du meilleur film d’animation à la fois aux Oscars et aux Golden Globes. Ils nous font sourire, pleurer, rêver, nous ne regardons pas un film Pixar, nous le vivons.

Liste des séries d’animation Pixar

Liste des courts métrages d’animation Pixar

Les studios d’animation Pixar affectionnent tout particulièrement les courts-métrages. Les longs-métrages des studios sont souvent précédés au cinéma de ces formats réduits ou alors complétés par eux après la sortie du film, directement sur les supports physiques du film avant l’arrivée de Disney+, mais ils peuvent aussi paraître à part.

  • Ciao Alberto (complément de Luca) – 2021
  • 22 Contre la Terre (complément de Soul) – 2021
  • La vie en lumière (complément de Toy Story 4) – 2020
  • Tatie Edna (complément des (Les) Indestructibles 2) – 2018
  • Bao – 2018
  • Dante’s Lunch – A Short Tail (complément de Coco) – 2017
  • Lou – 2017
  • Piper – 2016
  • Sanjay et sa super équipe – 2015
  • Premier rendez-vous ? (complément de Vice-Versa) – 2015
  • Lava – 2015
  • Party Central (complément de Monstres Academy) – 2013
  • Le Parapluie Bleu – 2013
  • La Légende de Mor’du (complément de Rebelle) – 2012
  • La Luna – 2011
  • Jour Nuit – 2010
  • George et A.J. et Doug en mission spéciale (compléments de Là-haut) – 2009
  • Passages nuageux – 2009
  • BURN-E (complément de WALL-E) – 2008
  • Presto – 2008
  • Notre ami le rat (complément de Ratatouille) – 2007
  • Martin et la Lumière Fantôme (complément de Cars) – 2006
  • Extra-terrien – 2006
  • M. Indestructible et ses copains et Baby-Sitting Jack-Jack (complément de Les Indestructibles) – 2005
  • L’Homme-orchestre – 2005
  • Saute-mouton – 2003
  • La Nouvelle Voiture de Bob (complément de Monstres et Cie) – 2002
  • Drôles d’oiseaux sur une ligne à haute tension – 2000
  • Le Joueur d’échecs – 1997
  • Knick Knack – 1989
  • Tin Toy – 1988
  • Le Rêve de Rouge – 1987
  • Luxo Jr. – 1986
  • Les Aventures d’André et Wally B. – 1984

En savoir plus sur l’histoire des Studios Pixar

C’est sous la dénomination originale de Graphics Group, au sein de Lucasfilm Ltd, qu’émerge Pixar durant l’année 1979. Dès 1986, le 3 février exactement, Steve Jobs, alors co-fondateur d’Apple, rachète la filiale qui avait déjà mené un bout de chemin en développant notamment des logiciels libres d’utilisation basés sur la génération d’images modélisées en 3D (Renderman). Steve Jobs, rebaptisant la nouvelle compagnie d’infographie Pixar, s’entoure d’Edwin Catmull et Alvy Ray Smith à la direction. Une personnalité, et non des moindres, est déjà présente à l’époque dans le cœur artistique, c’est John Lasseter qui limite ses travaux à des courts-métrages ou des publicités. Les premiers contrats avec Disney s’opèrent en mai 1991 débouchant sur la production de trois premiers long-métrages d’animation, le premier, Toy Story, étant prévu à Noël 1995.

Le succès non démérité de John Lasseter instaure à partir de ce moment une ère productive et prospère au sein des studios durant dix années, John Lasseter étant la plupart du temps à la réalisation. Alors que les négociations sur l’éventuelle prolongation de son contrat avec Disney qui arrive à son terme en 2004 se rompent entre les deux géants, l’automne 2005 est signe d’apaisement et de reprise de celles-ci entre le nouveau PDG Disney Bob Iger et Steve Jobs.

Au début de l’année 2006, les studios d’animation Pixar, que Steve Jobs détient à 50,6 %, sont rachetés par Disney pour une valeur de 7,4 milliards de dollars, pour moitié par un échange d’actions, entraînant les studios dans une nouvelle phase créative : Ratatouille, Wall-E, Là-Haut, Toy Story 3… mais aussi de nombreux courts-métrages et produits dérivés. Ed Catmull prend la tête des Pixar Animation Studios et des Walt Disney Animation Studios tandis que John Lasseter en devient le directeur artistique.

En 2014, Ed Catmull est remplacé pour la présidence des studios de Luxo Jr. par Jim Morris. Avant de rejoindre les Studios Pixar en 2005, Morris travaillait pour Lucasfilm, et plus particulièrement en tant que président d’Industrial Light & Magic. D’abord producteur au sein des Pixar Animation Studios, notamment de WALL-E, il a ensuite pris le poste de directeur général en 2009, puis de président en 2014 donc.

En 2017, John Lasseter est suspendu pour comportements inappropriés envers des employés des Studios. C’est Pete Docter, réalisateur de Monstres & Cie, Là-haut, Vice-versa ou encore Soul, qui prend donc le poste de directeur artistique des Pixar Animation Studios.

L’image de synthèse comme mot d’ordre

Ce qui a fait connaître les studios Pixar Animation, ce sont leurs compétences en termes d’images de synthèse. C’est Pixar, accompagné de Dreamworks, qui ont mené la vie dure aux studios de Walt Disney en amenant à l’ordre du jour l’image assistée par ordinateur, celle-ci mettant de côté le dessin originel. Les techniques utilisées par les studios Pixar sont des plus modernes. Et pour cause ! Les studios ont développé leur propre logiciel de design et de programmation animée qui répond au nom de PhotoRealistic RenderMen. L’objectif de ce programme simple d’utilisation est de faire les images les plus vivantes qu’elles puissent être au moyen de la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *