22 contre la Terre : notre avis sur le court-métrage Disney/Pixar

Publié par Charlène Delcourt le 26 juin 2021 | Maj le 26 juin 2021

Le 30 avril 2021, 22 contre la Terre (22 vs. Earth en version originale), dernier court-métrage des studios Pixar, est sorti sur Disney+. Quelques jours après la consécration de Soul aux Oscars en tant que meilleur film d’animation, le réalisateur Kevin Nolting nous invite à découvrir un épisode du passé de 22, personnage emblématique de ce film sorti le 25 décembre 2020, également sur Disney+.

22 contre la Terre

Fiche technique du court-métrage 22 contre la Terre

  • Production : Pixar Studios
  • Titre original : 22 vs. Earth
  • Titre français : 22 contre la Terre
  • Sortie : 30 avril 2021 sur Disney+
  • Réalisateur : Kevin Nolting
  • Durée : 6 minutes

Avant les événements racontés dans le film Soul des studios Pixar, 22, bien décidée à ne jamais aller sur Terre, recrute cinq jeunes âmes pour fomenter une rébellion. Mais les agissements de 22 et de sa bande ont des effets inattendus et l’insurrection se conclut par une surprenante révélation sur le sens de la vie.

Un préquel centré sur le personnage de 22

Une fois n’est pas coutume, ce court-métrage se place avant les évènements relatés dans le film Soul et peut donc être regardé indépendamment de celui-ci. Néanmoins, certains éléments introduits dans Soul comme le Grand Avant, et les personnages des Michel.le.s sont présents dans le court-métrage sans être réexpliqués, un visionnage après le long-métrage est donc à conseiller pour une meilleure compréhension.

22 contre la Terre s’intéresse plus particulièrement au personnage de 22, cette âme blasée et cynique qui déteste la Terre, et ne souhaite absolument pas s’y rendre. En plus d’aborder les raisons de cette haine, ce que ne faisait pas le film, le court-métrage nous offre une brève aventure en compagnie de 22, qui tente de fomenter une révolte pour empêcher les âmes de rejoindre la Terre.

Pour cela, elle crée l’APOCALYPSE, nom de code de son gang masqué, composé d’âmes innocentes qui apportent une touche de candeur amusante au cartoon. Si l’on y ajoute les remarques plus sarcastiques des Michel.le.s ou de 22, le court-métrage ne manque pas d’humour, à destination des enfants comme des adultes, à l’instar de ses nombreux prédécesseurs chez les studios Pixar.

Un court-métrage divertissant mais anecdotique

D’un point de vue technique, 22 contre la Terre est dans la continuité de Soul, et reprend à merveille les codes visuels du film, particulièrement originaux en ce qui concerne le Grand Avant ou la « planque » de 22. A défaut d’innovation, ce que l’on n’attend pas nécessairement d’un préquel, les artistes ayant travaillé sur ce court-métrage nous proposent un agréable produit fini qui est à la hauteur du matériau d’origine.

En dehors des quelques gags ou répliques qui peuvent faire sourire, l’histoire reste assez anecdotique, et nous montre ce qui peut passer pour une journée ordinaire dans la vie de 22. La légèreté du ton employé et la durée réduite du court-métrage – 6 minutes hors générique – vont dans ce sens.

En conclusion, 22 contre la Terre est un court-métrage divertissant, qui permet de prolonger l’expérience du film Soul. S’il n’est pas aussi mémorable qu’ont pu l’être des créations originales comme Piper ou La luna, il reste un bon divertissement qui donne une place de choix au personnage intéressant qu’est 22.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *