Et le César d’Honneur 2016 est attribué à… Michael Douglas !

Publié par Florian Mihu le 26 janvier 2016 | Maj le 4 juin 2017

Bannière article - Ant-Man (2015)

C’est l’une des légendes vivantes d’Hollywood qui a été choisie cette année par l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma français pour la très haute distinction du César d’Honneur. Pour l’édition 2016 de la cérémonie franco-française, 41ème, c’est en effet Michael Douglas qui se voit attribuer la précieuse statuette. La cérémonie des Césars se déroulera, comme chaque année, au Théâtre du Châtelet à Paris, le 26 février prochain. Michael Douglas est connu pour ses rôles éminents dans Basic Instinct (1992), Wall Street (1987), Black Rain (1989) ou encore Vol Au-Dessus d’un Nid de Coucou pour ne citer que ces chefs-d’œuvre.

Michael-Douglas-recevra-un-Cesar-d-honneur

Pour la maison de Mickey, Michael Douglas, âgé aujourd’hui de 71 ans, est le docteur Hank Pym (alias Ant-Man première version) dans le film Marvel Ant-Man de 2015 mais également le jeune hippie Danny dans le film Disney Napoléon & Samantha sorti en 1972. Il est enfin le digne héritier de Kirk Douglas, inoubliable Ned Land dans l’adaptation de Disney 20 000 Lieues Sous les Mers.

Michael Douglas César Ant-Man

Détails du communiqué :

« Tout droit venu de la magie hollywoodienne, Michael Douglas apporte au cinéma américain un caractère novateur et toujours plus riche, à travers des films comme Black Rain de Ridley Scott, Chute libre de Joel Schumacher ou encore The Game de David Fincher

La carrière de cet immense artiste est truffée de multiples récompenses, et compte parmi elles l’Oscar du Meilleur Acteur en 1988 pour le rôle de Gordon Gekko dans Wall Street d’Oliver Stone. Il parvient à incarner une variété impressionnante de personnages, allant de Robert Wakefiel, le juge de la Cour suprême de Traffic de Steven Soderbergh, à une célèbre star du music-hall, Liberace, dans Ma vie avec Liberace, en passant par Nick Curran, le détective au lourd passif de Basic Instinct de Paul Verhoeven

À sa carrière d’acteur, il ajoute celle de producteur de films et il n’hésite pas à miser sur des films dits mineurs dont il perçoit déjà le talent, et qui deviendront des évènements mondiaux. C’est ainsi qu’il reçoit son premier Oscar en 1976 pour Vol au-dessus d’un nid de coucou de Milos Forman. Quelques années plus tard, il produit son troisième film, À la poursuite du diamant vert de Robert Zemeckis, qui obtient à son tour deux Golden Globes, dont celui du Meilleur Film de Comédie.

Son parcours unique dans le cinéma américain fait de lui une star absolue, devenue une légende de son vivant. 

Welcome, congratulations and thank you, Mister Douglas ! »

Et le César d’Honneur 2016 est attribué à… Michael Douglas !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *