Histoire et secrets du Disney Hotel Santa Fe

Publié par Clara Eischen le 19 juin 2023 | Maj le 19 juin 2023

Le Disney Hotel Santa Fe, ou, bien souvent appelé par les plus jeunes « L’hôtel de Cars », l’un des sept hôtels du Resort Parisien, rend hommage aux mythes et légendes du Sud-Ouest américain au travers d’un voyage au cœur de cette région et de sa célèbre route 66.

Concept architectural, histoire, secrets et références, on vous dévoile tout ce que l’on sait de cet Hôtel.

Disney Hotel Santa Fe de nuit

L’architecture et l’histoire du Disney Hotel Santa Fe

S’il y a bien un point commun à tous les hôtels du Resort Parisien c’est que chacun, de par leur thème, rend hommage à l’héritage culturel américain. En effet, les choix architecturaux opérés par les imagineers renvoient directement aux endroits que les européens aiment visiter lors de leurs séjours en Amérique. Tous ces endroits et paysages ont été étudiés par le légendaire architecte Wing T. Chao.

Pour la réalisation du Disney Hotel Santa Fe, Walt Disney Imagineering a fait appel à Antoine PREDOCK, architecte originaire du Nouveau-Mexique et plus précisément d’Albuquerque.

L’architecture de ce complexe hôtelier est inspirée du style architectural Pueblo Revival du XXème siècle dans le Sud-Ouest des États-Unis. Un Pueblo est un village, mais Pueblos désigne le peuple amérindien ainsi que les maisons où ils vivent. Ce sont des habitations au toit plat avec de petites ouvertures de couleur ocre et bâties en pierres ou en adobes. Les Pueblos sont souvent accolés sur différents niveaux ce qui leur donne un relief déstructuré typique des habitations de cette région américaine. Ce sont ces codes architecturaux que l’on retrouve dans la structure du Disney Hotel Santa Fe.

On peut trouver au sein de cet établissement de nombreux éléments de décors typiques du Sud-Ouest amérindien (que l’on peut également retrouver au Restaurant Fuente Del Oro au sein du Parc principal). Analysé de plus prêt on constate qu’il y a de nombreuses références au Nouveau-Mexique (faune de la région, construction en Pisé et Pueblos, présence d’un Ovni en référence à l’affaire Roswell) mais également au film Paris-Texas (œuvre réalisée par Wim Wenders sortie en 1984).

Vous avez un séjour prévu dans cet hôtel et vous vous y rendez en voiture ? Une fois la barrière de sécurité levée, vous serez immédiatement interpellé par l’agencement de cet établissement qui se présente sous la forme des drive-in américains (cinéma en plein air permettant d’assister à un film depuis sa voiture) tel qu’on en trouvait dans les années 1950 aux États-Unis et qui étaient très populaires à l’époque. Ouvrez bien l’œil, vous constaterez que les parkings sont tous orientés vers la reproduction d’un écran géant de cinéma qui surplombe le porche semi couvert du bâtiment central. A l’origine, en 1992 et jusqu’en 2011, l’illustration qui était sur cet écran était une représentation de Clint Eastwood (tirée de l’œuvre cinématographique « Pour une poignée de dollars »). Cette toile a été peinte dans l’atelier de Meudon avant d’être placée sur un écran géant réalisé en ossature métallique. Cette structure a résisté pendant plus de 20 ans. Si ce tableau n’existe plus, ce n’est pas à cause de son usure ou de sa dégradation mais suite à l’importante rénovation de cet hôtel, et à son changement de thème survenu en 2013 afin de laisser place à la licence Cars. Désormais c’est le portrait de Flash Mc Queen et Sally qui accueille les visiteurs dès leur arrivée à l’hôtel.

Hotel Santa Fe

Depuis 2012, la décoration du complexe hôtelier a changé progressivement pour intégrer petit à petit Cars et supprimer les anciennes références devenues un peu obsolètes et peu connues des visiteurs (surtout des plus jeunes). En effet, le défi que s’était lancé l’architecte PREDOCK qui était de truffer cet hôtel de références subtiles et imperceptibles sur le Nouveau Mexique était souvent incompris du public et bien trop loin des standards Disney. Le Nouveau-Mexique et la route 66 sont encore des thèmes omniprésents mais ils sont mis en avant au travers des personnages du film Pixar.

Les différentes zones du Disney Hotel Santa Fe

Le complexe hôtelier est divisé en 5 zones thématiques dont 4 d’entre elles regroupent les chambres. En 1992, ces cinq parties portaient des noms de trails mais depuis la rethématisation sur Cars, les nom des différents trails ont été remplacés par des noms en référence aux véhicules du film Pixar.

On vous en dit un peu plus sur ces différentes zones :

                1°) Trail of Artifact, l’actuelle zone Luigi, était, en 1992 symbolisée par un serpent. Dans cette zone, on pouvait trouver de nombreux objets abandonnés que des voyageurs auraient pu trouver au cours d’une expédition dans le désert du Nouveau-Mexique. Il y avait notamment des voitures rouillées importées d’Albuquerque de type Chrysler ou Chevrolet, des satellites écrasés, la statue d’un serpent à sonnette (mesurant 4,5 mètres). Il y avait également un imposant Cactus Sagvaro, fleur officielle de l’Arizona (État voisin du Nouveau-Mexique qui est traversé par la route 66). Le cactus est un symbole désignant les zones arides, il était exposé sous une vitrine pour le protéger du climat parisien. Il fut un temps, il y avait l’aire de jeux Totem Circle Playground mais qui n’existe plus à l’heure actuelle. Elle représentait les ruines d’un ancien village d’Anasazi, ancêtre amérindien.

                2°) Trail of Water, connue actuellement commela zone Martin, représentée par un poisson. Cette partie de l’hôtel est une sensibilisation au caractère indispensable de l’eau surtout en milieu désertique. Au départ de cette partie se trouve le point culminant du complexe hôtelier : un bâtiment de 5 étages se présentant sous la forme d’un viaduc et laissant couler l’eau sur la pente. Ce bâtiment protège les différents cours du vent du nord. Les fenêtres de cet édifice sont plus grandes que celles des bâtiments abritant les chambres afin de laisser entrer le soleil. En référence au symbole de cette zone, on peut également y trouver des champs de petits canaux irrigués ainsi que des bassins géothermiques évoquant les activités du Nouveau-Mexique.

                3°) Trail of Monument, aujourd’hui devenue la zone Mc Queen, est symbolisée par un Roadrunner, oiseau plus performant en course qu’en vol. Ce qui caractérise cette zone, c’est son allure de carte postale avec des bâtiments cubiques en forme de terrasse type du Pueblo Revival et aux couleurs inspirées des Paysages de Monument Valley et aux toits représentant des cheminées de fées.

                4°) Trail of legends, remplacée par la zone Sally, est symbolisée par un bison blanc. La spécificité des bâtiments qui la compose réside dans leurs couleurs qui sont un hommage aux légendes de l’ouest américain. Le rouge évoque les Saloons, tandis que l’argent et l’or sont une référence aux banques et à la ruée vers l’or. Finalement le gris est un clin d’œil au symbole de cette partie de l’hôtel, le bison.

                5°) Trail of Infinite Space. Cette zone s’étend de l’entrée de l’hôtel au fleuve Rio Grande (rivière fictive séparant ce complexe hôtelier du Disney Hotel Cheyenne). Cette cinquième partie est symbolisée par la célèbre ligne jaune de marquage routière souvent rattachée à la route 66. Dans cette zone, l’accent est mis sur l’ampleur des espaces désertiques et l’infini du ciel. On y trouve des poteaux de lignes télégraphiques. La ligne jaune divisant l’hôtel part de son entrée et se prolonge jusqu’à l’infini. Au bout de la ligne on trouve une soucoupe volante encastrée dans le sol (référence à l’affaire Roswell).

Progressivement, les décors originaux de ces différentes zones ont disparu.

Hotel Santa Fe

L’imposante fresque murale présente sur le bâtiment central du Disney Hotel Santa Fe

Pendant que vous attendrez la navette vous emmenant aux Parcs Disney, observez bien l’imposante fresque murale se trouvant sur les murs extérieurs du bâtiment central. Elle reprend l’itinéraire de la route 66 avec quelques clins d’œil à l’histoire de Walt Disney. C’est parti pour un roadtrip sur la fresque de la légendaire route où l’on vous énumère tout ce que vous pourrez y trouver :

  • La ville de Chicago (État de l’Illinois), est certes le point de départ de la route 66 et de cette fresque murale mais également la ville où est né Walt Disney ;
  • Le lac de Michigan, toujours dans l’état de l’Illinois ;
  • Le dessin d’un bateau à roue est une référence au fleuve Mississipi ;
  • La Ville de Saint-Louis, traversée par le Mississipi ;
  • Springfield : Marceline, ville où Walt a passé une partie de son enfance et ayant servi d’inspiration à Main Street U.S.A., apparait sur le tracé ;
  • Oklahoma City (État de l’Oklahoma) est représentée par un dessin moto. Il y a également un puit de pétrole en référence à l’une des plus grandes activités de la région : l’extraction de l’or noir ;
  • Amarillo (Texas), étape notable de la route 66 ;
  • Prochain État : le Nouveau-Mexique avec le nom de la ville de Tucumcari qui est illustrée par un cactus et le Pueblo. La Ville de Tucumcari est la cité qu’on peut retrouver dans le film « Pour quelques Dollars de plus ». Le Disney Hotel Santa Fe contient plusieurs références à ce film ;
  • Toujours dans le Nouveau-Mexique, une autre ville apparait sur la fresque : Albuquerque, un clin d’œil à l’architecte Antoine Predock qui est originaire de cette contrée ;
  • Nouvel État : l’Arizona, avec la ville de Flagstaff, qui est illustrée par le Grand Canyon ;
  • La route 66 se termine dans l’État de Californie. On peut y apercevoir le dessin d’une station-service rudimentaire implantée en plein désert. On voit que le nom de la ville de Barstow est indiqué mais aussi et surtout la fresque se termine sur la ville de Los Angeles et une illustration du château présent à Disneyland Resort… en Californie.

Des détails et références présents aux quatre coins de l’hôtel.

Tout d’abord, le restaurant du complexe hôtelier, la Cantina, prolonge l’escapade des visiteurs au cœur du Nouveau-Mexique ainsi que dans le Pixar ayant inspiré l’hôtel. Les petits et grands estomacs affamés pourront se ravitailler et déguster des plats aux saveurs du Sud-Ouest américains aux spécialités Tex-Mex. La thématique de ce point de restauration représente globalement la légendaire route 66 mais renvoie plus particulièrement aux marchés qui la longeaient. L’univers routier est au cœur de la décoration de cet endroit avec, à l’entrée, de nombreuses plaques d’immatriculations et enjoliveurs, la représentation sommaire d’une station-service, ou encore la représentation de camions servant de présentoirs aux différents plats que les visiteurs pourront avaler. Il est également impossible de manger au sein de cet établissement sans passer à coté d’une vieille camionnette rouge, « Jose’s salad truc », usée par le temps. Finalement, l’imposante fresque murale présente dans une partie de la salle met en scène des amérindiens et quelques cow-boys sur leur monture, décor typique du Nouveau-Mexique.

Hotel Santa Fe
l’entrée du Restaurant la Cantina

Cette thématique est prolongée jusqu’au Rio Grande Bar, le bar de l’hôtel, qui plonge les clients dans les paysages colorés des rives du fleuve Rio Grande.

Autre endroit mélangeant l’univers de Radiator Springs et celui de la Route 66 : les chambres où l’on peut y retrouver des fresques murales sur l’univers de Cars mais également des cônes ou des lampes représentant la thématique routière présente au Nouveau-Mexique. Sans oublier la moquette et la parure de lit aux symboles renvoyant directement au Pixar.

Voici une petite anecdote pour clôturer cet article : si vous prenez le temps de vous balader au sein du complexe hôtelier vous allez tomber nez à nez avec un volcan minimaliste. Sa présence n’est pas anodine car au Nouveau-Mexique, il n’est pas rare d’avoir des volcans. Celui présent au Disney Hotel Santa Fe, de par les petits dômes de laves présents, font référence à la Caldeira des vallées de Jemez, Caldeira volcanique de 22 km, se trouvant au Nouveau-Mexique, près de… Santa Fe.

Ce que nous pouvons retenir de ces quelques lignes historiques et architecturales c’est que le Disney Hotel Santa Fe a subi une importante réhabilitation et subit, encore à l’heure actuelle, de nombreuses transformations afin de coller au mieux à la licence Cars. En effet, La Walt Disney Company s’est très vite rendue compte que l’architecture de A. PREDOCK était chargée d’allusions trop subtiles empêchant les visiteurs d’être bercés par ce qui aurait dû être une invitation au voyage. Ce concept est souvent resté incompris et surtout trop éloigné de l’univers Disney. Cependant, la storyline de cet hôtel reste inchangée : elle emmène chacun de ces visiteurs ayant décidé de franchir ses portes au cœur d’un voyage dans l’Ouest-américain en rendant hommage à la légendaire route 66.

5/5 - (3 votes)
Lire la suite   Dining plan : tout ce qu'il y a à savoir sur les formules repas de Disneyland Paris
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *