Banniere

Le tant attendu blockbuster Disney de l’été, vrai machine à sous a mordu la poussière aux Etats-Unis et devient finalement un vrai fiasco financier où Disney pourrait bien perdre 130 millions de dollars dans l’histoire. Un réel coup dur pour l’équipe de Verbinski mais aussi pour Johnny Depp qui, après des succès mitigés (Dark Shadows, Rhum Express) se ramasse complètement !

L’été vient seulement d’arriver et  Hollywood mise beaucoup sur certains de ses blockbusters estivaux. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le géant du cinéma peut commencer à s’inquiéter. Après Will Smith dans After Earth et Chaning Tatum dans White House DownJohnny Depp mord la poussière à l’affiche du Lone Ranger, Naissance d’un Héros réalisé par Gore Verbinski, dont Disney espère faire un nouveau Pirates des Caraïbes.

THE LONE RANGER

Cette super-production devait être l’événement de l’été : Lone Ranger, une figure majeure du folklore populaire américain, un cadre grandiose digne des plus grands Far-west, des cascades à couper le souffle, un scénario qui reprend les valeurs sûres de la licence Pirates des Caraïbes… Mais patatras ! Avec un flot de critiques chaotiques aux Etats-Unis et un démarrage au box-office très médiocre, avec à peine 50 millions de dollars de recettes pour son premier week-end d’exploitation, ce projet pharaonique de près de 400 millions de dollars laisse entrevoir très sérieusement un échec cuisant et l’espoir envolé des studios Disney d’avoir cru en cette nouvelle franchise.

lone2

L’échec commercial n’en est qu’au stade outre-atlantique et qu’à quelques autres pays. Une autre raison de ce désastre commercial, le film Moi, Moche et Méchant 2 qui a raflé toutes les premières places au box-office que ce soit aux Etats-Unis qu’en France d’ailleurs. Au final, le bilan financier pourrait être très lourd et Lone Ranger ne pourrait qu’amasser seulement 275 millions de dollars de recettes mondiales ce qui représenterait une perte de 130 millions de dollars environ. A quoi pouvons-nous nous attendre en France, le western étant prévu de sortir le 7 août prochain ? En effet, dans l’hexagone, très peu de westerns ces dernières années ont su ravir réellement le public au point de cartonner dans les salles. Alors, Lone Ranger, Naissance d’un Héros serait-il en passe de rejoindre le sillage de John Carter qui avait constitué une perte de 200 millions de dollars pour Disney ? C’est en tout cas ce qui se profile sérieusement.

En outre, l’acteur Johnny Depp n’en sortira pas forcément indemne. Lui qui a vécu un tournage perturbé par sa procédure de séparation avec Vanessa Paradis, aura peut-être du mal à rebondir chez Disney aussi aisément qu’avant. Lors du tournage, il fut également victime d’un petit accident lors d’une cascade et avait même été piétiné par son cheval lancé au galop, se faisant traîner sur plusieurs mètres. Heureusement que notre éternel capitaine Jack n’a pas eu de séquelles mais cet accident sonne comme un mauvais présage pour le devenir du film et de la star dans les salles obscures. En effet, après les succès très mitigés qu’il a pu connaître avec Rhum Express et Dark Shadows, Johnny Depp commence un peu à s’essouffler. Serait-ce le début d’une nouvelle ère moins glorieuse et faste dans la carrière du chapelier fou ? Et si Lone Ranger s’avère être un véritable échec, qu’en sera-t-il de la suite de sa carrière ? Néanmoins, le doute n’est pas permis quant à la question de la production d’un 5ème volet de Pirates des Caraïbes. Le capitaine Jack Sparrow fera bel et bien parti de l’aventure tout comme Gore Verbinski, dont la sortie est prévue en 2015 et qui devrait, comme tous les autres, faire exploser le box-office et effacer en partie le souvenir du fiasco de Lone Ranger. En revanche, les cachets de la star hollywoodienne pourraient désormais stagner voire même régresser. Ils se situent au minimum à 20 millions de dollars par film et comptent parmi les plus élevés du marché d’Hollywood.

The-Lone-Ranger-Tonto-and-Horse

Enfin, pour en revenir à ce qui s’annonce être l’échec Disney de l’été (Monstres Academy sauve la mise), tout ceci va relancer un débat de plus en plus répandu sur la stratégie des studios à produire un nombre très limité de blockbusters et l’inflation nette des budgets qui peut en découler si les dits blockbusters se ramassent intégralement. Ce sont Georges Lucas et Steven Spielberg, concepteurs du blockbuster hollywoodien, qui ont pointé du doigt fin juin à l’occasion d’une conférence de presse l’ « implosion » du système :

« Nous en sommes arrivés au point où les studios préfèrent investir 250 millions d’un coup pour décrocher la timbale, dit SpielbergPlutôt que de s’engager dans la production d’une poignée de films plus ambitieux, plus personnels et pourquoi pas historiques… C’est dangereux. Et ça explosera le jour où trois ou quatre de ces films se ramasseront. Les données du business seront obligées de changer. » Si nos comptes sont bons, nous n’en sommes pas très loin.

Enfin, ce coup dur pour Disney est à édulcorer avec les succès énormissimes du studio grâce entre autres à Monstres Academy cet été, Le Monde Fantastique d’Oz, mais aussi les Marvel Studios qui enchaînent succès sur succès (Thor, Iron Man 3, The Avengers…) et sans oublier le 7ème épisode de la saga Star Wars confié à J. J. Abrams annoncé selon les experts comme un succès phénoménal avec un prédiction de plus d’un millard de dollars de recettes… Tout n’est pas perdu pour les studios Disney

THE LONE RANGER