Des productions originales européennes bientôt sur Disney+

Publié par Magali Milanini le 18 février 2021 | Maj le 18 février 2021

C’était la grande annonce de février 2021, The Walt Disney Company EMEA, la branche de la maison de Mickey qui supervise le marché européen, et ceux du Moyen-Orient et de l’Afrique, a dévoilé que des productions originales européennes débarqueraient bientôt sur la plateforme Disney+, mettant ainsi en avant du contenu plus local ! L’objectif ? Une cinquantaine de programmes européens d’ici 2024, dont dix déjà dévoilés. On vous dit tout…

Star, la nouvelle section tournée vers un public adulte de Disney +

Les productions originales européennes déjà dévoilées

  • Oussekine, mini-série française de 4 épisodes de 52 minutes, créée par Antoine Chevrollier.

Oussekine (Star) se penche sur les terribles événements du 5 décembre 1986 qui ont conduit à la mort de Malik Oussekine, auxquels jamais aucune série n’a été consacrée. Centrée sur le combat de sa famille pour obtenir la justice, elle plongera au cœur des années 80 pour comprendre l’impact que ce drame a eu sur la société française de l’époque.

  • Parallèles, série fantastique française de 6 épisodes de 45 minutes, créée par Quoc Dang Tran.

PARALLÈLES (Disney+) suit quatre adolescents dont les vies se retrouvent bouleversées lorsqu’un mystérieux événement les propulse dans des dimensions parallèles. Ils vont tout faire pour comprendre ce qui s’est passé et tenter de revenir en arrière.

  • Week-end Family, une série comédie familiale française de 8 épisodes de 26 minutes, créée par Baptiste Filleul.

Week-end Family (Disney+) nous plonge au cœur d’une tribu « super recomposée » : un père, ses ex, ses filles… Et sa nouvelle compagne. Une tribu chaotique, drôle, et irrésistible qui se retrouve chaque week-end.

  • Soprano à la vie, à la mort, une série documentaire française sur la vie du chanteur originaire de Marseille, de 6 épisodes de 35 minutes.

SOPRANO À LA VIE, À LA MORT (Star) raconte comment le chanteur Soprano est devenu la star que tout le monde connait aujourd’hui et met en lumière les 3 acolytes avec qui il a construit son succès. De ses premiers pas dans les quartiers Nord de Marseille à la préparation de son nouvel album jusqu’à sa tournée des stades à venir à l’été 2022, c’est aussi une histoire de la France et du rap qui est racontée à travers le destin de cette icône de la pop urbaine française.

  • The Good Mothers (Star), une série policière italienne sur la mafia, de 6 épisodes de 45 minutes, créée par Stephen Butchard.

Alessandra Cerreti, jeune procureure fraîchement nommée, s’est vue confier la tâche colossale de mettre les membres d’une des plus dangereuse mafia italienne, sous les verrous. Pour ce faire, elle a l’idée de monter leurs femmes et leurs filles contre eux. La série raconte la quête de justice d’Alessandra Cerreti qui s’efforce, au péril de sa vie et de celle des femmes qu’elle tente de sauver, de miner la mafia de l’intérieur.

  • Boris (Star), une série italienne sur les coulisses de tournage, de 14 épisodes de 26 minutes, signée Luca Manzi et Carlo Mazzotta.

Boris raconte les coulisses d’une série médicale à petit budget. Pour cette nouvelle saison (qui en compte déjà 3 en Italie), l’équipe se réunit pour produire cette fois une émission destinée à une plateforme de streaming. La technologie a peut-être évolué, mais pour nos personnages, le chemin à parcourir est encore long…

  • Ignorant Angels (Star), un drame italien, créé par Ferzan Ozpetek.

A la suite du décès de son mari dans un accident de voiture, Antonia découvre que celui-ci entretenait une liaison homosexuelle avec un dénommé Michele. D’abord dévastée par la nouvelle, elle se retrouve à construire une amitié inattendue avec cet homme dont elle n’avait jamais entendu parler. Tous deux apprennent à se connaître, à s’accepter, à se comprendre. Antonia découvre ainsi l’autre famille de son mari composée d’amis aux modes de vie hors normes et aux identités sexuelles différentes.

  • Sam – The Saxon (Star), une série dramatique allemande en 6 épisodes, de Joerg Winger.

Samuel Meffire fut le premier policier noir d’Allemagne de l’Est. Devenu après la réunification une sensation médiatique et un symbole de la société moderne, il finit néanmoins quelques années plus tard derrière les barreaux et présenté comme un ennemi d’état…

  • Sultan City (Star), une série allemande mêlant humour noir et policier, de 6 épisodes de 45 minutes, créée par Ayla Gottschlish et Aysel Yilmaz.

Quand le patriarche d’une famille turco-allemande respectable est assassiné dans des circonstances mystérieuses, la vie de sa veuve en est bouleversée. Mais quand celle-ci découvre qu’il était à la tête d’une organisation criminelle, elle s’aperçoit que ses filles et elle sont tout à fait capables de lui succéder à la tête de cette lucrative activité…

  • Feyenoord Rotterdam (Star), un documentaire sportif de 6 épisodes de 35 minutes sur le football aux Pays-Bas.

Abonné aux seconds rôles, adulé par des millions de Néerlandais, le Feyenoord est un monde fermé et secret. Aucune équipe de football hollandaise n’avait encore accepté de dévoiler ses coulisses. C’est maintenant chose faite.

Des productions locales débarquent sur Star

Par la même occasion, The Walt Disney Company France a dévoilé que des acquisitions, une cinquantaine, provenant de différents studios français allaient débarquer sur la plateforme Disney+ via la section Star en 2021. Ainsi, Federation Entertainement, Newen Connect, France Télévisions Distribution, Mediawan, SND, Orange Studio, Pathé et EuropaCorp ont d’ores et déjà signé des accords avec Disney. Voici les titres annoncés pour le moment, la liste est bien évidemment non exhaustive.

Image extraite du film The Artist

  • Des films annoncés :
    • The Artist, de Michel Hazanavicius ;
    • Les Enfants de Timpelbach, de Nicolas Bary ;
    • Jappeloup, de Christian Duguay.
  • Mais aussi des séries :
    • Fais pas ci, fais pas ça ;
    • Papa ou maman ;
    • Clem ;
    • Les Bracelets Rouges ;
    • Profilage ;
    • Lazy Company ;
    • Je te promets ;
    • Un homme d’honneur ;
    • Moloch.

Alors, que pensez-vous de ces futures productions originales européennes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *