The Imagineering Story : la série documentaire sur Disney +

Publié par Edouard Cardey le 26 novembre 2019 | Maj le 26 novembre 2019

Pour beaucoup de fans des parcs à thème Disney, ce qui fait la magie de ces derniers est la façon dont sont fabriquées les différentes attractions et l’imagination qui a été nécessaire pour les envisager puis ensuite les créer. Depuis la sortie de la plateforme de streaming Disney+ le 12 novembre dernier, une série documentaire appelée The Imagineering Story montre les différentes étapes par lesquelles sont passés Walt Disney et ceux qu’on appelle les Imagineers afin de donner vie aux attractions maintenant populaires.

Poster de la série the Imagineering Story disponibles sur Disney +

Poster de la série the Imagineering Story

Fiche technique de la série The Imagineering Story

  • TitreThe Imagineering Story
  • ShowrunnerLeslie Iwerks
  • Genre : documentaire
  • Durée moyenne des épisodes : 65 minutes
  • Nombre d’épisodes : 6

Synopsis : Derrière la magie de chaque parc Disney, se cache de la boue, de la sueur et des peurs. Créer la joie est un travail ardu. Depuis près de 70 ans, un mélange unique d’artistes et d’ingénieurs cultive la notion impossible de l’esprit d’un seul homme, Walt Disney, et un seul phénomène global qui touche le cœur de millions de personnes. Ces designers sont appelés les Imagineers.

Notre avis sur premier episode : The Happiest Place on Earth

Le premier épisode de cette série documentaire de 6 heures réalisée par Leslie Iwerks nommé The Happiest Place on Earth nous plonge directement dans la création du parc que l’on surnomme ainsi : Disneyland, premier du nom. Ainsi, on fait un voyage à travers le temps en commençant par l’émergence de l’idée du parc en 1928 jusqu’à la mort de son créateur, Walt Disney, le 15 décembre 1966.

Ce premier épisode est une vraie mine d’or en terme d’informations ou d’interviews jamais vues (même pour les fans Disney les plus hardcore) avec l’apparition de certains des premiers Imagineers tels que John Hench, Harriet Burns, Marc Davis, Alice Davis et Mary Blair qui racontent à leur façon ce qu’ils ont vécu à l’époque.

La première partie fait le point sur les difficultés de la construction du parc au travers de l’entreprise WED (Walt Elias Disney), difficultés de réalisation et financières. Des scènes qui nous sembleraient invraisemblables nous sont partagées sur les tests effectués pour les attractions ou encore le premier jour d’ouverture catastrophique.

Extrait de la serie The Imagineering Story

Disneyland à l’ouverture

Mais comme l’a dit Walt Disney lorsqu’on a lui dit tous ces problèmes : « Disneyland ne sera jamais complet tant qu’il y aura de l’imagination ». Ainsi, la deuxième partie de l’épisode nous montre comment les Imagineers ont dû devenir multi-tâches afin de continuer à créer les projets de plus en plus fous de leur patron. Cela passe par l’apprentissage par Bob Gurr de la physique afin de créer le Matterhorn, la création des premiers audio-animatronics, l’ajout de touches humoristiques dans les attractions Jungle Cruise et Walt’s Disney Tiki Room et les évolutions techniques de ces derniers pour devenir de plus en plus réalistes.

L’évolution des audio-animatronics est montrée dans cette épisode via :

  • La foire mondiale de New-York de 1964 où des attractions majeures, qui seront ensuite implantées dans le parc à thème, ont été présentées ;
  • L’évolution des robots est aussi montrée avec une autre attraction phare des parcs Disney Pirates of The Carribean où le but n’était pas juste de montrer une prouesse technique mais de raconter une histoire avec. Il fallait aller toujours plus loin selon Walt Disney. 
Extrait de la serie The Imagineering Story

Audio-Animatronic d’Abraham Lincoln en 1964

L’épisode se conclut par la fin de vie de Walt Disney avec les difficultés auxquelles il a dû faire face durant les années 60 où la concurrence a tenté de copier son œuvre ou de se démarquer. Néanmoins, cela n’a pas empêché l’homme à la souris de continuer à viser grand avec son nouveau Projet X qui est la création d’une ville communautaire en Floride (EPCOT) dont il n’aura pas la chance de voir l’ouverture puisqu’il mourra le 15 décembre 1966.

Ce premier épisode de The Imagineering Story est un must-see pour ceux qui s’intéressent à l’histoire derrière les attractions phares des parcs à thèmes Disney. Mêlant surprise, honnêteté et émotions, on vivrait presque pendant une heure les mêmes aventures que lors d’une visite dans un parc.

Le deuxième épisode : What Would Walt Do

Le deuxième épisode de la série The Imagineering Story reprend l’aventure directement après la mort de Walt Disney et les nombreux projets qu’il a laissés en suspens aussi bien à Disneyland qu’en Floride avec le fameux Projet X. La grande question que s’est posée son équipe d’Imagineers suite à cet événement étant : « Que ferait Walt ? ». La première réponse a été de développer l’attraction qu’il avait imaginé pour un fameux manoir victorien présent dans New Orleans Square à Disneyland Resort : l’Haunted Mansion. Le documentaire nous dévoile les différents secrets de ce classique des parcs Disney.

A la mort de Walt Disney, c’est Roy, son grand frère, qui prit la présidence de l’entreprise WED. On apprend qu’il laissa de côté le projet EPCOT pour se concentrer sur un deuxième Magic Kingdom à Walt Disney World qui ouvrit en 1971 avec son lot de nouveautés. On y visite la fraîchement créée entreprise MaPo pour les audio-animatronics, les célèbres Utilidoors tant espérés par Walt pour son premier parc, et les décisions prises pour d’un côté apporter les  sensations recherchées par les adolescents et de l’autre côté correspondre à ce que l’homme à la souris voulait pour ses parcs.

Extrait de la serie The Imagineering Story

L’arrivée de Space Mountain

Cet épisode montre aussi les difficultés auxquelles ont dû faire face les États-Unis durant les années 70 avec la guerre du Vietnam et la crise économique. C’est à ce moment là que deux projets phares ont commencé à voir le jour et qui aboutiront avec 6 mois d’écart :

  • Une version revue du parc Epcot qui passera du statut de ville communautaire à celui d’une foire mondiale permanente invitant les visiteurs à s’immerger dans les cultures mais aussi dans les innovations de notre monde et leurs origines ;
  • L’export des parc Disney à l’international avec l’ouverture de Tokyo Disneyland.

L’épisode se termine sur une touche maussade en montrant qu’après ces deux gros projets, l’Imagineering a été mis de côté par un nouveau chef exécutif. Mais l’histoire nous montrera que l’Imagineering est finalement bel et bien présente…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *