Tom Staggs quitte Disney et laisse la compagnie sans successeur

Publié par Florian Mihu le 4 avril 2016 | Maj le 4 juin 2017

Adoubé par Bob Iger (mandaté jusqu’en 2018) comme son digne successeur, Tom Staggs, actuel chef d’exploitation de l’ensemble des filiales de The Walt Disney Company, s’apprête à quitter la société ! Un choc pour la rédaction… Staggs quittera définitivement ses fonctions le 6 mai 2016 mais gardera pour l’année fiscale en cours un statut de conseiller spécial auprès de la maison de Mickey et de son grand patron, ni plus ni moins.

Tom Staggs  et Bob Iger

Iger Staggs

« Tom a été un grand ami et un collègue de confiance depuis plus de 20 ans », déclare Iger. « Il a contribué en très grande partie à l’essor de cette société, a gagné un grand respect à travers l’organisation pour ses réalisations et son intégrité personnelle. Je suis fier de ce que nous avons accompli ensemble, immensément reconnaissant du privilège d’avoir travaillé avec lui, et confiant qu’il aura énormément de succès dans n’importe quelle voie. »

Dans le communiqué, Staggs retourne le compliment à son ex-boss : « Une expérience formidable de travailler avec Bob pendant cette période dynamique de croissance sans précédent et de transformation. Je reste très reconnaissant pour ça, et je suis convaincu que l’avenir de Disney sera tout aussi passionnant que son passé légendaire. »

Philippe Gas, PDG d'Euro Disney SCA, Bob Iger, PDG de Disney et Tom Staggs, patron de Disney Parks au lancement de Ratatouille à Disneyland Paris

Philippe Gas, PDG d’Euro Disney SCA, Bob Iger, PDG de Disney et Tom Staggs, patron de Disney Parks au lancement de Ratatouille à Disneyland Paris

Tom Staggs, l’étoile montante déchue

Staggs aura officié durant 26 ans au sein de la firme aux grandes oreilles. En février 2015, il est devenu numéro 2 de la société, passant devant Jay Rasulo, ex-directeur financier du groupe. Son étoile a commencé à briller en 2009 quand il a interchangé de poste avec Rasulo et est arrivé à la tête de la filiale Walt Disney Parks & Resorts. Grâce à ce poste, il a pu entreprendre de nombreux chantiers à succès, qui lui ont valu le respect et petit à petit l’aura d’un vrai futur leader. Si l’on en croit le New York Times, Taggs aurait été observé de près par le conseil d’administration depuis quelques mois, certains de ses membres devenant de plus en plus méfiants à son égard et à l’idée qu’il pourrait reprendre les rennes de la Walt Disney Company dans quelques temps… Ses compétences ont donc été directement pointées du doigt, certaines personnes jugeant qu’il n’avait pas assez d’élan créatif pour assurer la continuité avec Iger. Depuis pas mal de temps, Disney avait tendance à recruter davantage en interne pour ses postes prestigieux. La société devra vraiment trouver une perle rare à l’extérieur pour succéder à Iger, sauf si le big boss, dont le contrat a été plusieurs fois renouvelé dans ses fonctions, continue à servir la société encore pas mal d’années…

Tom-Staggs-Iron-Man

Une démission de Tom Staggs qui rappelle de mauvais souvenirs à Disney…

Il faut dire que Disney a un passif chaotique concernant les transitions de direction. Quand Michael Eisner a remis les pleins pouvoirs à Iger en 2005, ce passage de témoin est devenu un exemple de ce qu’il ne faut pas faire… Ce relais est devenu tellement chaotique que Roy E. Disney, neveu de Walt Disney, est même allé jusqu’à attaquer publiquement Eisner pour son manque cruel d’anticipation de relève. Une décennie plus tôt, Disney a essuyé les plâtres de conflits interminables avec Jeffrey Katzenberg, qui a démissionné en tant que président des Walt Disney Studios, après que M. Eisner ait refusé de le promouvoir au poste de président de la société. Il y a eu aussi une course malheureuse pour Michael S. Ovitz au poste suprême… A bien des égards, le choix du successeur pour Bob Iger sera plus que déterminant pour la sérénité de l’entreprise multinationale. Sous sa direction, Disney a pu acquérir de nombreuses poules aux œufs d’or (Pixar, Marvel, Lucasfilm Ltd) et aura pu lancer deux Resorts Disney. L’absence de Taggs au lancement de Shanghai Disney Resort va avoir un retentissement certain, lui qui a œuvré tant d’années sur ce projet. L’an passé, l’ère Iger a rapporté plus de 8,4 milliards de dollars, une augmentation de 12 % par rapport à l’année fiscale précédente.

Tom Staggs successeur de Bob Iger ?

Une ère s’achève à Disney avec la promotion de Tom Staggs en tant que chef d’exploitation.

Staggs

En tant que président de The Walt Disney Parcs and Resort, Tom Staggs est le grand favori pour succéder à Bob Iger courant 2018. Ce dernier a ainsi déclaré en annonçant la promotion : « Tom est un cadre incroyablement expérimenté, talentueux et polyvalent qui a dirigé Parcs et Resorts pendant une période de croissance sans précédent, y compris la construction de Shanghai Disney Resort. Sa capacité avérée à diriger une entreprise ainsi que son mandat réussi et son passé d’ancien directeur financier de Disney font de lui un chef d’exploitation idéal, en élargissant son horizon dans toutes les filiales de l’entreprise. »

En attendant qu’un héritier soit désigné, Staggs continuera son travail à la présidence de The Walt Disney Parcs and Resort. Pour le moment, Staggs et Iger restent discret en ce qui concerne l’avenir de Disney à l’issue de cette promotion. « C’est un privilège d’entrer dans ce rôle, et je suis touché et honoré par cette possibilité. J’ai hâte de travailler plus étroitement avec Bob et l’équipe de direction talentueuse de toute cette entreprise et de continuer à bâtir l’avenir de Disney grâce à sa créativité incomparable et sa technologie innovante. », a déclaré Staggs.

Même si Tom Staggs apparait comme le grand favori dans cette course à la place ultime, Disney affirme que rien n’est encore définitif et que son parcours sera minutieusement analysé. La décision finale appartient seulement à Bob Iger. En effet, Jay Rasulo, responsable de la communication et des ressources humaines chez Disney, pourrait être aussi en concurrence pour la place de Number 2 en vue d’en obtenir la direction. Chacun a des parcours différents, Jay Rasulo et Tom Staggs avaient d’ailleurs échangé leur rôle afin de compléter leur expérience et leur formation. Pourtant, à ce jour, Jay Rasulo manifeste le désir de quitter Disney, en témoigne son refus de signer un nouveau contrat avec la firme.

Le mandat de Bob Iger, repoussé à plusieurs reprises, doit pourtant s’achever dans 3 ans en raison de son départ à la retraite. Il laisse derrière lui une entreprise ayant gravi des sommets tandis que le bénéfice de Disney atteint aujourd’hui les 19%.  Quant à Staggs, les avis sont positifs puisque même Michael Eisner reconnait la qualité de son travail.

L’avenir de Disney semble donc mystérieux et pourtant plein de promesses !

Tom Staggs Directeur général des Opérations de The Walt Disney Company

Bob Iger l’a annoncé hier, Tom Staggs, qui occupait jusque là le poste de patron de Walt Disney Parks & Resort, est nommé à la tête de la Direction générale des Opérations de The Walt Disney Company (numéro 2) !

Tom Staggs serait le remplaçant le plus problable au poste de PDG de The Walt Disney Company après la démission de Bob Iger (départ à la retraite) à la  tête du groupe depuis 2005, après avoir remplacé Michael Eisner qui était présent au poste depuis 1984.

Staggs

Tom Staggs quitte Disney et laisse la compagnie sans successeur
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *