« Baymax ! » : notre avis sur une série bonne pour la santé et le moral

Publié par Camille Esteve le 15 août 2022 | Maj le 15 août 2022

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point aimez-vous Baymax ? Avec son aspect réconfortant, sa maladresse touchante, sa voix rassurante et sa fonctionnalité – très pratique au demeurant – qui lui permet de détecter et soigner n’importe quelle affection ou maladie en un temps record, il est sans conteste l’un des personnages les plus populaires de l’univers Disney.

Rien d’étonnant, donc, à ce que, après une autre adaptation en 2D, la firme aux grandes oreilles ait imaginé une mini-série, entièrement consacrée à notre robot-médecin préféré, à découvrir sur Disney + !

Informations et synopsis de Baymax !

  • Date de sortie française : 29 juin 2022
  • Nombre d’épisodes : six (une saison)
  • Durée d’un épisode : 10 minutes
  • Réalisateur : Don Hall
  • Producteurs : Roy Conli et Brad Simonsen
  • Scénaristes : Dean Wellins, Lissa Treiman, Dan Abraham et Mark Kennedy
  • Genres : Science-fiction, Famille, Comédie, Animation

Synopsis

« Baymax ! » de Walt Disney Animation Studios revient dans la ville fantastique de San Fransokyo où l’affable et gonflable robot assistant de santé Baymax (voix originale de Scott Adsit) décide de faire ce qu’il fait le mieux : aider les autres. Cette série de six épisodes d’aventures médicales présente de nouveaux personnages extraordinaires qui ont besoin de l’approche personnelle de Baymax pour guérir de mille et une façons qu’ils n’auraient jamais imaginées. Créés par Don Hall et produit par Roy Conli et Brad Simonsen, responsables du grand film d’animation récompensé aux Oscars « Les Nouveaux Héros », les épisodes de cette nouvelle série sont réalisés par Dean Wellins (épisodes 1, 2 et 6), Lissa Treiman (épisode 3), Dan Abraham (épisode 4) et Mark Kennedy (épisode 5).

De nouveaux personnages attachants

Bien que Baymax soit le protagoniste central de cette nouvelle série, les scénaristes ont décidé de reléguer au second plan – voire de ne pas mettre à l’écran – les autres personnages du film originel. Ainsi, Hiro n’intervient qu’en fin d’épisode, pendant quelques secondes, ponctuant les aventures de Baymax. Tante Cassie est centrale dans le premier épisode, mais reste en retrait pour les cinq autres. Quant à la bande de Honey Lemon, GoGo, Wasabi et Fred, elle est tout simplement aux abonnés absents.

Mais Baymax est loin d’évoluer en solitaire. Il rencontre, dans chaque épisode, un nouvel habitant de San Fransokyo, qui peut ainsi présenter un développement légèrement plus approfondi qu’un simple personnage secondaire. Nous rencontrons donc Kiko, femme âgée au sacré caractère et souffrant de douleurs articulaires, Sofia, adolescente confiante, énergique et ambitieuse, M’bima, jeune vendeur de poisson en food-truck, passionné par son métier et facilement intimidé, ou encore Yachi, un chat curieux mais très dur à apprivoiser. Nous redécouvrons également Cassie, dans le premier épisode, très heureuse mais surmenée dans son café et qui refuse de se mettre au repos après s’être blessée.

En seulement dix minutes d’épisode, chaque personnage se révèle et nous suivons avec humour et tendresse leurs mésaventures : l’aquaphobie, les premières règles, l’allergie alimentaire ou encore une cheville foulée. Et si l’on pourrait croire que chaque épisode est indépendant des autres, il y a en réalité un petit fil rouge, dont la conclusion heureuse prend forme au sixième épisode : après avoir tant aidé les autres, c’est au tour de Baymax d’être aidé.

Des thématiques intéressantes et décomplexées

Une chose est sure : c’est un bonheur de retrouver Baymax. Avec une animation fidèle à l’œuvre d’origine, on est heureux de constater que même une mini-série peut faire l’objet d’un bon traitement sur la forme.

Quant au fond, le pari est là aussi réussi ! Humour et légèreté sont au rendez-vous, sans superficialité. Car les thèmes abordés, sans pathos ni clichés, nous rappellent le fonctionnement de notre corps et l’importance d’en prendre soin. Le surmenage, les premières menstruations (qui donnent lieu à une scène plutôt comique où Baymax se retrouve complètement décontenancé devant la montagne de protections périodiques en vente dans le magasin), ou encore nos angoisses plus ou moins rationnelles ne doivent plus être tabous. En parallèle, soulignons l’inclusion d’un personnage homosexuel, sans que ce trait ne fasse l’objet d’un message trop appuyé ou d’une quelconque stigmatisation par les autres protagonistes.

En seulement six épisodes, cette petite série arrive donc à combiner la tendresse, le rire et la réflexion. Non, nous ne devons pas faire passer le travail avant notre santé. Non, les règles ne sont pas un problème ou une honte. Oui, nous avons souvent peur de choses qui peuvent paraître ridicules aux yeux des autres. Oui, parfois, un changement de profession s’impose, s’il en va de notre bien-être. Tous ces messages fondamentaux sont à retrouver dans la nouvelle série « Baymax ! », sur Disney +, et dont nous sommes en droit d’espérer de nouveaux épisodes, pour explorer d’autres thématiques !

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.