Casey’s Corner : un restaurant iconique de Main Street U.S.A.

Publié par Edouard Cardey le 29 octobre 2020 | Maj le 29 octobre 2020

Main Street U.S.A.lieu d’entrée phare du premier parc de Disneyland Paris, n’est pas uniquement riche en boutiques et restaurants. Chaque endroit de ce land regorge d’influences historiques donnant l’immersion totale dans une Amérique à la fin du XIXème siècle. Cette spécificité n’échappe pas au restaurant fast-food Casey’s Corner illustrant une passion américaine typique de cette époque.

L’histoire du Casey’s Corner

Au XIXème siècle aux États-Unis, un sport faisait l’unanimité : le baseball. C’est à partir de ce constat qu’Eddie Sotto, l’Imagineer en charge de l’équipe qui a dessiné Main Street U.S.A. à Disneyland Paris, a eu l’idée d’utiliser ce thème pour un restaurant du land. Le menu fut facile à trouver puisque, durant les matchs, des stands proposaient des hot-dogs, des frites et des sodas, tous présents à la carte.

Selon Eddie Sotto, le nom Casey’s Corner provient d’un court-métrage Disney nommé « Casey at the Bat » (août 1946) lui-même s’inspirant d’un poème d’Ernest L. Thayer publié le 3 juin 1888 dans un journal de San Francisco. Il raconte l’histoire du légendaire Casey de l’équipe Mudville Nine qui se transforma en chauve-souris à un moment crucial d’un match de baseball qu’il remporte. L’année « 1888 » est d’ailleurs présente sur les vitrines du restaurant.

Casey's Corner

Devanture du Casey’s Corner

De nombreuses références au baseball sont présentes dans la décoration à commencer par le logo constitué d’un gros « C ». Il s’inspire de celui de l’équipe des Cincinatti Reds. On trouve aussi la statue en bois de Casey taille humaine dans sa tenue de sport, faisant la promotion du restaurant comme cela se faisait pour les boutiques de tabac à l’époque. Ce personnage est aussi présent à l’intérieur sur un poster spécifiquement créé pour le restaurant, qui s’inspire d’un guide Spalding Baseball (un célèbre guide annuel de l’époque). Une seconde affiche représente deux hommes écrivant la chanson « Take me to the ball-game ».

D’autres objets historiques sont présents dans le restaurant rendant aussi hommage à la marque Coca-Cola ou encore à l’architecture de ce siècle avec un grand mur rouge en lincrusta, une invention britannique.

La version floridienne

D’un point de vue histoire et thématisation, le Casey’s Corner de Walt Disney World Resort est similaire à son cousin parisien. Celui-ci n’a d’ailleurs ouvert qu’en 1995. On peut noter une différence architecturale qui s’adapte à celle de la version du land Main Street, U.S.A..

Photo du pianiste du Casey's Corner

Pianiste à Walt Disney World Resort

Côté cuisine, le Casey Corner floridien est connu pour ses recettes uniques, ce qui lui vaut le surnom de « Designers dogs ». Il existe même un challenge « 12 Days of Christmas Hot dogs » où, durant 12 jours près du jour de Noël, 12 recettes exclusives sont disponibles, se terminant souvent par un hot-dog géant. Enfin, un pianiste est régulièrement présent sur place, permettant une immersion encore plus complète dans le XIXème siècle grâce à ses mélodies.

Source : Designingdisney.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *