Main Street, U.S.A. : les différences du land à travers le monde

Publié par Edouard Cardey le 11 octobre 2020 | Maj le 11 octobre 2020

Il existe une porte d’entrée à la magie des parcs Disney : le land Main Street, U.S.A. Présent dans cinq des six resorts Disney, c’est un passage obligatoire de toutes nos visites. Riche des histoires qu’il raconte au gré de ses façades et décorations, ce land passionne les fans des parcs, si bien que l’on compare les différentes versions. Et il existe des différences plus ou moins flagrantes entre ces dernières. En voici quelques exemples qui ne manqueront pas de vous faire voyager.

Le land Main Street, U.S.A. original de Californie

Comment parler de Main Street, U.S.A. sans commencer par sa version originale au parc Disneyland de Disneyland Resort. Pour rappel, ce land s’inspire de la ville natale de Walt Disney : Marceline dans le Missouri et est construit de façon à ressembler au centre d’une ville américaine du début du XXème siècle. Pour l’anecdote, Harper Goff, qui a travaillé sur la construction de cette version, a montré des photos de sa ville de naissance, Fort Collins dans le Colorado, à Walt Disney qui décida d’inclure quelques détails de celle-ci dans son land.

On retrouve dans cette version tout ce qui fait l’ingéniosité du land. Entre la perspective forcée créée avec des bâtiments ayant des étages plus petits que leur rez-de-chaussée ou les différents noms des vitrines qui font hommage aux personnes ayant participé à la création de Main Street, U.S.A, il est facile d’y passer des heures. D’ailleurs, c’est la seule version qui a subi peu de changements depuis son ouverture laissant cet impression d’arrêt dans le temps quand on y entre.

Photo de Disneyland Resort

Main Street à Disneyland

Mais ce qui marque le plus les visiteurs qui foulent le pavé de ce Main Street, U.S.A. original, c’est le sentiment d’intimité malgré la grandeur des lieux. Il y a beau y avoir de nombreux visiteurs, on pense tout de même être seul. Sans parler des restaurants dans les ruelles tel que le Carnation Café qui offre une pause dans la reproduction d’une période qui semble déjà arrêtée. C’est ce concept que chaque parc tentera de reproduire tout en apportant des différences les rendant uniques.

La version du parc Magic Kingdom

La différence majeure entre les Main Street, U.S.A. des parcs Disneyland et Magic Kingdom se résume en un mot : la démesure. En effet, tout est beaucoup plus grand, haut et large dans la version floridienne. On retrouve, par contre, les mêmes bases en terme de décoration et clins d’œil aux créateurs. Certaines boutiques en rapport à la vie « réelle » (comme le barbier ou la boutique de vélo) qui font le charme de la version californienne ont disparu ou ont été déménagées dans des endroits plus discrets, cela afin d’être remplacé par des boutiques moins personnelles. Cela ne change pas l’entièreté du land, mais on perd un peu l’immersion dans une petite bourgade et surtout de la vision de Walt Disney.

Photo de Main Street, U.S.A. au Magic Kingdom.

Main Street au Magic Kingdom

World Bazaar à Tokyo Disneyland

World Bazaarla version tokyoïte de Main Street, U.S.A. tranche complètement avec ses cousines. En effet, ici tout le land est recouvert par une gigantesque verrière ayant tout de même une architecture victorienne. Cela afin de fournir un abri en cas de pluies importantes, fréquentes au Japon. On retrouve la même fonction que dans les autres versions : restauration et shopping. D’ailleurs, les souvenirs vendus sont très différents des autres resorts : on retrouve majoritairement des gourmandises à ramener à ses proches.

Une autre différence majeure est dans la structure du land. La partie Town Square et son gazebo sont absents tout comme la station de train : le Tokyo Disneyland Railroad fait la boucle entre Adventureland, Westernland et Critter Country dans une attraction nommée Western River Railroad. De même, cette version de Main Street, U.S.A. sert aussi d’entrée aux lands Tomorrowland et Adventureland piquant un peu la vedette à Central Plaza.

Photo du World Bazaar, le Main Street, U.S.A. Tokyo Disneyland

World Bazaar

Enfin, le Main Street, U.S.A. tokyoïte est aussi un lieu de spectacle. On retrouve régulièrement sa fanfare jouer au milieu des boutiques où les décorations de Noël qui s’illuminent pendant la saison du même nom. Les 35 ans du resort ont aussi été l’occasion de nouvelles illuminations au centre de sa verrière.

Le land Main Street, U.S.A. à Hong Kong Disneyland

Le land Main Street, U.S.A. de Hong Kong Disneyland est quasiment similaire à la version originale et il est difficile de noter des différences. En dehors du fait que certains restaurants et boutiques ne sont pas tous à la même place, on y voit des influences européennes par ci par là, avec notamment ce petit marché qui vend des snacks salés et des glaces. Un autre point est que l’on voit, derrière leur château, les immenses montagnes de l’île de Lantau où se trouve le parc. Ainsi, le sentiment que l’on ressent lorsque l’on foule les pavés de ce land n’est pas du tout le même. On se sent dans un univers plus grandiose et plus exotique.

On ne peut pas parler d’Hong Kong Disneyland sans parler de Duffy & Friends. Ceux-ci ont un succès immense auprès des visiteurs chinois et leur influence est bien présente dans Main Street, U.S.A. Ainsi, le nom de Duffy est présent sur l’affiche du cinéma de la rue, tout comme dans le nom dans la boutique qui lui est propre.

Photo de Main Street, U.S.A. à Hong Kong Disneyland Resort.

Main Street à Hong Kong Disneyland

Mickey Avenue à Shanghai Disneyland

Le land d’entrée de Shanghai Disneyland dénote complètement de ses cousins puisque, même s’il s’en inspire, cela ne ressemble plus au Main Street, U.S.A. classique. Cette entrée est plutôt un mélange entre les lands Main Street, avec des bâtiments au style architectural victorien, Mickey’s ToonTown avec des boutiques très cartoon et Hollywood Boulevard et sa célèbre tour art déco.

Néanmoins, le but de Mickey Avenue est de rendre hommage à Mickey et ses amis qui seront présents dans tout le land pour faire des rencontres. L’inspiration dans le nom des boutiques et des restaurants se veut aussi beaucoup plus Disney que dans les autres lands Main Street, U.S.A. avec, par exemple, la boutique de snacks Remy’s Patisserie ou celle de jouets Goofy Toys. Cela contraste beaucoup avec les références normalement faites à ceux qui ont participé à la construction du land.

Photo de Mickey Avenue, le Main Street, U.S.A. à Disneyland Resort.

Mickey Avenue

Le Main Street, U.S.A. le plus abouti à nos yeux : celui de Disneyland Paris

Cela peut paraître un peu chauvin mais le land Main Street, U.S.A. de Disneyland Paris peut être considéré comme la version finale de l’idée originale, tant de soins ayant été apportés à chaque détail du land. Du pavé utilisé au sol, jusqu’aux différentes références que l’on retrouve sur les vitrines des boutiques ou leurs panneaux, tout est pensé pour qu’à chaque visite on reparte avec une nouvelle anecdote sur le land. Par exemple : saviez-vous que le restaurant Walt’s  se trouvait au 1 401 Flower Street, comme le siège de la Walt Disney Imagineering à Glendale ?

Néanmoins ce qui différencie majoritairement la version parisienne des autres lands Main Street, U.S.A., c’est la présence des arcades qui servent principalement d’abri en cas d’intempéries. Celle de droite, qui mène vers Discoveryland se nomme Discovery Arcade et abrite une sorte d’exposition d’inventions. Celle de gauche, qui mène vers Frontierland se nomme Liberty Arcade et cache une petite attraction relatant les liens entre la France et les États-Unis.

première visite disneyland paris

Main Street à Disneyland Paris

Finalement, le meilleur moyen de savourer ces différences est d’avoir la chance de visiter toutes les versions de Main Street, U.S.A.. Et vous, quelle est votre préférée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *