L’Assemblée Générale des actionnaires d’Euro Disney SCA s’est déroulée ce mercredi 12 février 2014 à Cinémagique, au sein du parc Walt Disney Studios. Pour ceux qui n’ont pas pu assister à l’Assemblée Générale en direct sur nos pages Facebook et Twitter, nous vous en proposons un compte-rendu.

L’Assemblée Générale des actionnaires d’Euro Disney SCA

Une fois encore, les récents chiffres de Disneyland Paris ont eu du mal à convaincre. A défaut d’une restructuration financière interne ou d’attirer plus de visiteurs que le parc ne peut en contenir, la seule politique à faire ses preuves est celle d’encourager le visiteur à la dépense, coûte que coûte, puisque ce sont les seuls chiffres en hausse sur lequel repose l’optimisme de la gestion de Disneyland Paris. Les récentes augmentations (Passeports Annuels, formule buffet Disneyland Hotel, …) ne font pas que justifier cette politique.

AG 2014 image 1

Cette année, l’Assemblée Générale se déroulait aux Walt Disney Studios, un choix qui se prêtait plutôt bien au sentiment de parodie, de comédie, qu’ont eu certains actionnaires ou extérieurs à la sortie de l’AG (=Assemblée Générale) … Mais n’allons pas trop vite.

L’assemblée générale s’adressait aux matinaux puisque les grilles des Walt Disney studios se sont ouvertes dès 7 h 30. Certaines attractions furent ouvertes plus tôt pour les actionnaires, en particulier Studio Tram Tour, alors en réhabilitation. L’accueil y était presque irréprochable. Après une rencontre chaleureuse avec les Ambassadeurs Disney, direction le restaurant « En coulisses » où les comptoirs se sont transformés pour procéder à l’enregistrement des participants. Il est alors remis le rapport d’activité 2013, le bracelet d’accès à l’AG, un billet pour aller sur les parcs le jour même, la carte pour le boitier de vote et 2 entrées valables 6 mois. En bref, on pense à prendre soin des actionnaires et à installer une bonne ambiance. Un sentiment qui se confirme avec un petit-déjeuner offert au « Restaurant des Stars »Philippe Gas (PDG) et Mark Stead (directeur financier) étaient là pour échanger avec les actionnaires.

1911740_10152235235914776_203453193_n

Cinémagique a ouvert ses portes à 8h30 avec un peu d’attente (les actionnaires  retrouvent là déjà, une ambiance de « journée de visite » sur le parc). A l’intérieur, sont remis le boitier de vote ainsi qu’un casque pour écouter les traductions des intervenants étrangers.

Passons aux choses sérieuses avec l’ouverture de l’Assemblée Générale à 9h par une introduction de Philippe Gas, PDG de la société. La parole revient ensuite à Gilles Dobelle, directeur juridique, qui a effectué les formalités préalables à l’Assemblée Générale.

Bonnes et mauvaises nouvelles rythmeront l’Assemblée Générale. Philippe Gas préfère commencer par les moins bonnes en revenant sur les résultats de l’année écoulée et justifie les mauvais résultats par la crise qui sévit dans 5 pays principaux clients de la société, à savoir la France (51% des visiteurs), l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Belgique, ce qui a pour conséquence d’entraîner une baisse de confiance des consommateurs. Une justification déjà bien connue et qui commence à en exaspérer certains.

1899884_10152235325194776_2055686954_n

Restons néanmoins positifs : afin de limiter l’impact de cette crise, la société a investi et continue d’investir dans l’amélioration de l’expérience visiteur : rénovation du Château de la Belle au Bois Dormant, du Galion, d’Indiana Jones et le Temple du Péril, amélioration des festivités d’Halloween et de Noël, construction de Ratatouille (sur lequel nous allons revenir), …

Histoire de mettre cet optimisme en pratique, il nous a alors été présenté une vidéo rétrospective de l’année 2013 avec différents chiffres-clés.

On reste dans une ambiance sérieuse avec les chiffres, ceux de l’exercice fiscal précédent (à retrouver dans l’article), commentés par Philippe Gas. Il nous présente les différents leviers que la gestion met en place afin d’améliorer les résultats. La direction d’Euro Disney SCA démontre l’efficacité de cette politique en affirmant, par exemple, que suite à la rénovation du Davy Crockett’s Ranch, la satisfaction a augmenté de 24 points, de 13 points pour le Séquoia Lodge et de 8 points pour le Santa Fé.

C’est au tour de Virginie Calmels, présidente du conseil de surveillance, d’intervenir. Celle-ci valide (bien entendu !) la politique de gestion de la société et renouvelle sa confiance en l’équipe de direction.

1912296_10152235333039776_1167247626_n

Les organisateurs de l’Assemblée Générale ont bien saisi les attentes de la majorité des participants et s’y sont « soumis ». Peu l’ignore, Euro Disney SCA n’étant pas rentable du fait de son économie complexe, une partie importante des actionnaires de la société sont pour la plupart des fans. Si bien que pour beaucoup, la tenue de l’Assemblée Générale 2014 était surtout l’occasion d’en apprendre davantage sur l’événement phare de l’année, à savoir l’ouverture de l’attraction « Ratatouille : l’Aventure Totalement Toquée de Rémy ». Grande nouveauté tant attendue par les fans et sur laquelle repose le succès de Disneyland Paris pour les années à venir. La couleur avait déjà été annoncée avec la publication en matinée, sur les réseaux sociaux, d’un visuel de l’attraction présentant la Place de Rémy, un décor planté également durant l’AG. C’est le projet phare de l’année qui tend à prouver que Disneyland Paris conserve sa position dans l’innovation et cherche à se démarquer des autres parcs d’attractions européens qui commencent à lui tenir tête. Succédant aux formules d’usage et l’argument « Disney Dreams !» commençant à s’épuiser, l’accent est mis généreusement sur le sujet, si bien qu’on en oublierait presque l’organisation d’une saison de printemps prévue entre avril et juin.

Beaucoup espéraient l’annonce d’une date d’ouverture de l’attraction lors de l’AG mais malgré un suspens entretenu jusqu’à la fin, Philippe Gas ne mentionnera qu’une ouverture prévue « cet été », ce qui ne nous apprend rien. Quoi qu’il en soit les actionnaires-fans en auront « pour leur argent » puisque c’est l’Imagineer en chef de l’attraction, Tom Fitzgerald, qui intervient alors pour lever un peu plus le voile sur l’attraction, observée depuis longtemps par-dessus les palissades du chantier, à grand renfort de concept art et de photos :

Comme à chaque Assemblée Générale, un petit spectacle à thème est présenté. Cette année, bien entendu, le spectacle met à l’honneur les personnages de Ratatouille et la cuisine, rappelant une séquence du spectacle « l’Incroyable Rendez-Vous Disney », présenté sur Central Plaza en 2010.

Si on se prête volontiers à ces joyeusetés, un goût de maladresse demeure toutefois avec une Assemblée Générale qui prend définitivement le virage du « fan event » avec la séance des questions/réponses. Un moment mémorable, susceptible de réserver quelques surprises …

1780653_10152235389814776_1656555785_n

Voici les questions retenues au cours de l’AG :

– Une personne en situation de handicap a sorti divers textes législatifs, ses permis de conduire… une dizaine de papiers au total pour signaler qu’il y avait des camping-cars garés sur les places handicapés du parking des parcs.

– Une question sur le remboursement des emprunts en cours dans les années futures. La direction a alors ressorti les chiffres présents dans le document de référence 2013.

– Plus une remarque qu’une question, un actionnaire s’est plaint de l’absence du pianiste au piano-bar du Café Fantasia du Disneyland Hotel.

– Une autre personne en situation de handicap est intervenue, en élevant un peu le ton, avec une question sur les horaires de fermeture des parcs. Elle estime que ceux-ci ferment dorénavant plus tôt que les années précédentes, alors que les faire ouvrir plus tard permettrait à la direction de donner une excuse aux actionnaires sur le fait qu’il n’y ait pas de dividendes.

– Une première actionnaire a abordé la possibilité d’une réduction sénior, prétextant « ne pas vouloir se suicider sur Space Mountain », tout en déplorant la diminution de l’offre entertainment sur les parcs, le comportement des visiteurs ou les fermetures répétitives des restaurants.

– Une autre actionnaire est revenue sur la fidélisation des passeports annuels. Elle a pris comme exemple un autre parc français qui, lorsqu’elle a renouvelé son passeport annuel, lui a fait une remise tarifaire et l’a déclarée ambassadrice du parc. Philippe Gas a répondu qu’ils étaient en pleine réflexion sur les offres passeports annuels et qu’ils allaient étudier la proposition.

– Une autre intervention concernait la valeur des actions. L’actionnaire interroge/constate que la valeur n’augmente pas. Il se demande quel sera l’impact des Villages Natures sur la société.

– En réponse à une remarque sur son travail, la présidente du Conseil de Surveillance, Virginie Calmels, précise qu’elle « n’est pas la Fée Clochette ». Une formule vouée à devenir proverbiale …

– Un confrère d’un site partenaire s’est adressé directement à Philippe Gas, une question qui a indisposé le PDG.

– Alors qu’il est demandé de ne poser qu’une question par personne, l’APAI (= Association pour le Patrimoine et l’Actionnariat Individuel) soulève quatre questions à la fois, (Les réponses ayant été auparavant données, nous n’avons pas estimer indispensable de relever leurs questions)

– Un actionnaire interroge la direction sur les royalties versées à la Walt Disney Company alors que les actionnaires n’ont jamais eu de dividendes. Philippe Gas répond que sans la Walt Disney Company nous n’aurions plus le cœur du thème, à savoir les différents films Disney, leurs personnages, etc. et qu’il est donc normal d’en payer le prix.

-Enfin, la dernière question concernait la date d’ouverture de « Ratatouille : l’Aventure Totalement Toquée de Rémy », ainsi que sur le festival de printemps. Philippe Gas a répondu que la date d’ouverture sera bientôt communiquée et que la saison de printemps sera une saison importante pour le resort, sans plus de précisions.

La séance questions/réponses terminée, les actionnaires ont procédé aux votes des 15 résolutions. Toutes ont été acceptées sauf celle concernant l’ouverture du capital aux salariés.

1620451_10152235437604776_320424411_n

L’AG s’est terminée avec une rencontre direction/actionnaires. A la demande de ces derniers, cette année, l’assemblée a été raccourcie. Ainsi, le Directeur Financier, Mark Stead, n’est pas intervenu.

A la sortie de Cinémagique, un tablier sur le thème de la future attraction Ratatouille a été offert aux actionnaires, l’appréciation de ce geste a été variable parmi les participants de l’Assemblée Générale.

1601334_10152235448034776_384750871_n

Loin d’être le rendez-vous incontournable de ce début d’année, avec une situation et une politique identique aux années précédentes, nous retiendrons principalement de cette Assemblée Générale plusieurs maladresses de la part de l’équipe dirigeante de Disneyland Paris qui ont laissé le champ libre à plusieurs critiques émises jusque dans la presse officielle, des carences qui ont été toutefois partiellement rattrapées par les révélations prometteuses faites sur l’attraction « Ratatouille » mais qui laisse malgré tout sur sa faim.

Annonce des résultats du 1er trimestre de Disneyland Paris

Eurodisney SCA a communiqué ce jour les résultats du premier trimestre 2014 (du 1er octobre au 31 décembre 2013) de son exercice. Il apparaît que ces résultats sont loin d’être bons.

index

-Le chiffre d’affaires des activités touristiques, à savoir les parcs, hôtels et Disney Village a baissé de 4.9% soit 15.8 millions d’euros de moins. La société justifie cette chute : « reflétant une baisse de la fréquentation des parcs à thèmes et du taux d’occupation des hôtels liée à la poursuite du ralentissement économique en Europe ». Cette baisse de la fréquentation des parcs est de 7%.

La dépense moyenne par visiteur augmente de 4%, ce qui compense en partie la baisse de fréquentation des parcs. Cette hausse est de 6% dans les hôtels (dû au fait de l’augmentation des prix des nuitées).

-Le chiffre d’affaires global est en recul de 6.3% soit 20.7 millions de moins que sur le même exercice en 2013, pour arriver à 306.3 millions d’euros. On inclut ici les activités immobilières du groupe.

428897_496220620400389_1667127151_n

Le président de la société, Philippe Gas, déclare au sujet des résultats :

« Dans un environnement économique toujours difficile, nous avons  enregistré une diminution de la fréquentation et du taux d’occupation  par rapport à l’an dernier, entraînant une baisse du chiffre d’affaires de nos activités touristiques de 5 %. Toutefois, notre stratégie visant à accroître la dépense par visiteur nous a permis de compenser une partie de la diminution de la  fréquentation et du taux d’occupation, car nous avons atteint sur ce premier trimestre un niveau record de la dépense par visiteur à la fois dans nos parcs et dans nos hôtels.
Même si nous restons réservés compte tenu du contexte économique actuel, nous pensons que nos fondamentaux sont solides et nous  sommes confiants dans notre stratégie à long terme qui vise à investir dans l’expérience de nos visiteurs. L’ouverture cet été de notre nouvelle attraction Ratatouille s’inscrit pleinement dans cette stratégie de développement. »

L’assemblée générale de la société EuroDisney SCA se tiendra le 12 février 2014 à Cinémagique dès 9h, au parc Walt Disney Studios.

Assemblée générale 2014 d’EuroDisney SCA

Elle reprend comme tous les ans l’exercice de l’année passée, à savoir celui de 2013 (du 1 octobre 2012 au 31 septembre 2013).

 

428897_496220620400389_1667127151_n

L’ordre du jour de l’assemblée est le suivant :

—Rapport de gestion du Gérant ; présentation des comptes annuels de l’exercice clos le 30 septembre 2013;

— Rapports du Conseil de surveillance et des Commissaires aux comptes sur l’exécution de leur mission au cours dudit exercice et sur les conventions réglementées visées à l’article L.226-10 du Code de commerce;

— Approbation des comptes annuels de l’exercice clos le 30 septembre 2013;

— Approbation des comptes consolidés de l’exercice clos le 30 septembre 2013;

— Quitus au Gérant et aux membres du Conseil de surveillance pour l’exercice de leurs fonctions au cours dudit exercice;

—Affectation du résultat de l’exercice clos le 30 septembre 2013;

—Autorisation donnée au Gérant et au représentant légal de la société Euro Disney Commandité S.A.S., de se prononcer sur la ratification des conventions réglementées autorisées par le Conseil de surveillance de la société Euro Disney Associés S.C.A.;

— Renouvellement de mandats de membres du Conseil de surveillance;

—Autorisation donnée au Gérant d’opérer en bourse sur les actions de la Société dans les conditions prévues aux articles L.225-209 et suivants du Code de commerce;

— Pouvoirs pour formalités.

— Délégation de compétence au Gérant à l’effet d’émettre des actions et toutes autres valeurs mobilières donnant accès à une quotité du capital de la Société, avec maintien ou suppression du droit préférentiel de souscription, d’augmenter le capital par incorporation de réserves, de bénéfices ou de primes, et d’augmenter le nombre d’actions ou valeurs mobilières émises dans ce cadre;

—Augmentation de capital réservée aux salariés de la Société par émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital, dans les conditions prévues par le Code du travail.

Si vous souhaitez participer à l’Assemblée Générale et que vous n’avez pas encore d’actions, ne perdez plus de temps, vous avez jusqu’au 6 février pour en acheter. Le plus simple est de les acheter auprès de la Société Générale Securities Services pour les avoir au nominatif pur.

Assemblée générale EuroDisney SCA 2015


L’assemblée générale de la société EuroDisney SCA se tiendra le mardi 13 janvier 2015, non pas à Cinémagique au parc Walt Disney Studios, mais au Palais des Congrès de Paris,  à partir de 15h00. 

— Rapport de gestion du Gérant ; présentation des comptes annuels de l’exercice clos le 30 septembre 2014 ;
— Quitus au Gérant et aux membres du Conseil de surveillance pour l’exercice de leurs fonctions au cours dudit exercice ;
— Rapports du Conseil de surveillance et des Commissaires aux comptes sur l’exécution de leur mission au cours dudit exercice et sur les conventions
réglementées visées à l’article L.226-10 du Code de commerce ;
— Approbation des comptes annuels de l’exercice clos le 30 septembre 2014 ;
— Approbation des comptes consolidés de l’exercice clos le 30 septembre 2014 ;
— Affectation du résultat de l’exercice clos le 30 septembre 2014 ;
— Approbation des conventions réglementées autorisées par le Conseil de surveillance ;
—Autorisation donnée au Gérant et au représentant légal de la société Euro Disney Commandité S.A.S., de se prononcer sur la ratification des conventions réglementées autorisées par le Conseil de surveillance de la société Euro Disney Associés S.C.A. ;
— Renouvellement de mandats de membres du Conseil de surveillance ;
— Renouvellement du mandat d’un Commissaire aux comptes titulaire ;
— Renouvellement du mandat d’un Commissaire aux comptes suppléant ;
— Autorisation donnée au Gérant d’opérer en bourse sur les actions de la Société dans les conditions prévues aux articles L.225-209 et suivants du Code de commerce ;
— Pouvoirs pour formalités.