Quand le conseil d’administration de Disney perd deux membres

Publié par Cyril le 15 janvier 2018 | Maj le 14 avril 2018

Le rachat de la 21st Century Fox a fait beaucoup couler d’encre depuis le mois de décembre 2017. Avec tout ce qu’implique cette fusion gigantesque dans l’industrie du cinéma, de nouveaux effets de bord viennent s’ajouter à cette opération extrêmement compliquée, si l’autorité de la concurrence valide la transaction. Découvrez pourquoi deux membres du conseil d’administration de Disney ne se représenteront pas.

Deux grands noms quittent le conseil d’administration

Deux grandes personnalités du monde du numérique ont récemment fait cette incroyable annonce. En effet, la numéro deux du célèbre réseau social Facebook, Sheryl Sandberg, directrice des opérations ainsi que Jack Dorsey, le Président Directeur Général et fondateur de Twitter, mais également le co-fondateur de la société de paiement électronique Square, ont fait tous deux cette déclaration. Il mettront fin à leur mandat au sein du conseil d’administration de Disney, dont l’assemblée générale du groupe Disney se déroulera le 8 mars 2018, ce que déclare le gendarme boursier américain.

Les raisons de ce départ

De part leurs fonctions respectives dans leurs entreprises, pour Sheryl Sandberg et Jack Dorsey leur implication au sein du conseil d’administration risque de provoquer un conflit d’intérêt. Sachant que le groupe Disney, dirigé par Bob Iger, entre dans une phase de transformation pour devenir un géant du divertissement et du média, la concurrence avec Apple, NetflixFacebook et Twitter (pour le sport) va à l’encontre de l’activité de Sheryl et Jack au sein de leur entreprise respective.

Le service communication de Disney a ainsi déclaré à la presse financière cette semaine :

« Etant donné l’évolution de l’entreprise et les entreprises dans lesquelles sont impliquées Mme Sandberg et de M. Dorsey, il devient de plus en plus difficile pour eux d’éviter des conflits d’intérêts avec les dossiers du conseil d’administration. »

Par le passé, les médias américains avaient déjà spéculé sur un potentiel intérêt du géant Disney pour le réseau social Twitter. Et de son côté, l’oiseau bleu avait annoncé des partenariats avec plus de quinze entreprises, dont certaines sont également concurrentes à Disney.

Quand le conseil d’administration de Disney perd deux membres
3 (60%) 2 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *