Fin novembre, le premier épisode de la nouvelle mini-série « Donald Quest », qui comportera au total 5 épisodes, a fait son apparition.  « The Hammer of Magic » ou « Le Marteau de la Magie » met donc en lumière notre cher canard préféré dans un monde médiéval à mi-chemin entre le fantastique et la science-fiction ! Voici donc en exclusivité un petit making-of de la réalisation de ce nouveau numéro. Tout ne sera pas dévoilé ici. En effet, il y aurait tellement à dire, tant la conception d’une nouvelle bande-dessinée Disney, représente à chaque fois un travail incroyable, mais nous espérons que cela vous aura donné envie de découvrir ce numéro rempli de drôleries et de rebondissements en tous genres !

« A l’âge des puissants guerriers, il était le plus maladroit de tous ! »

Voilà les mots qu’emploie Stefano Ambrosio, l’auteur de « Donald Quest : Le Marteau de la Magie », pour qualifier son héros. Cet épisode prend place dans le monde guerrier de la galaxie Feudarnia, où seul le Magneus Malleus peut sauver l’humanité des Meteorbeasts, ces monstres féroces qui envahissent l’univers. C’est une arme épique qui doit donc être possédée par un héros épique… alors pourquoi est-ce à Donald Duck de l’attraper avant que Magica De Spell, les Beagle Boys et le Fantôme Blot y arrivent ?

Stefano Ambrosio, connu pour ses nombreuses histoires mettant en scène le personnage de SuperDingo et surtout pour la saga Le Cycle des magiciens, s’est entouré du dessinateur Andrea Freccero qui a notamment été l’un des dessinateurs les plus réguliers de la saga Double Duck, afin de réaliser cette nouvelle mini-série.

Donald Duck, un héros bien entouré

Afin de relever l’exploit de s’emparer du Marteau de la Magie, ne vous inquiétez pas, Donald ne sera pas seul. Vous pourrez retrouver tous les personnages favoris du monde du canard le plus célèbre, à commencer par ses espiègles neveux : Huey, Dewey et Louie ou en français Riri, Fifi et Loulou, Scrooge Mc Duck (l’Oncle Picsou), Dingo et le couple Mickey-Minnie. Tous ces personnages seront de la partie pour aider notre nouveau super-héros dans sa quête !

Stefano Ambrosio précise que Mickey joue un rôle central dans l’histoire. En commettant une grosse erreur, c’est lui qui va faire totalement basculer l’intrigue. Suspense ! Mais qu’est ce que notre souris favorite a bien pu faire pour entraîner Donald dans cette aventure chevaleresque ?

Les BeastBusters, des aides précieuses pour nos héros

Quelques exemples de Beast Busters utilisés par Mickey, Donald et Dingo

Les Beast Busters constituent une véritable nouveauté dans l’univers des bandes-dessinées Disney. Ces armures de choc aideront nos héros à combattre les bêtes féroces auxquelles ils seront confrontés durant leur quête. Comme vous pouvez le voir sur les dessins ci-dessus, ces armures semblent lourdes et massives. Chaque héros arbore une armure avec des capacités différentes, permettant ainsi à chaque personnage d’être complémentaire d’un autre. Ces armures ne sont pas de trop lorsque vous verrez à quoi ressemblent les montres qu’ils doivent vaincre !

Comme pour n’importe quelle réalisation de bande-dessinée, il y a plusieurs phases de développement et de création. Au début, nos héros étaient sensés chevaucher des animaux fantastiques mais les auteurs de la série ont finalement décider de revenir sur leur idée première et de créer des véhicules à l’allure robotique. Donald, Mickey et Dingo ont ainsi la carrure de véritables super-héros tout droit sortis d’un film de science-fiction !

Un petit aperçu des créatures fantastiques réalisées par les auteurs au début de l’écriture de l’épisode

De plus, les auteurs se sont rendus compte qu’il n’y avait pas une différenciation nette entre les bons et les méchants. En effet, les monstres géants contrôlent eux-mêmes des créatures qui ressemblent à des animaux sauvages. Voilà pourquoi les Beast Busters ont été créés par la suite. L’artiste Andrea Freccero a mis beaucoup de travail dans la conception et la réalisation de ces Beast Busters pour les rendre humoristiques et aimables, à l’image en quelque sorte des personnages qui les conduisent !

Un Meteor Beast, effrayant non ?

Un nouveau monde médiéval : la Galaxie Feudarnia

Les mondes médiévaux, tels qu’on les connaît à travers les séries, les livres ou les films ont pour décors traditionnels des forêts, des marécages et nous racontent l’histoire de royaumes basés sur la terre. Dans « Le Marteau de la Magie », il n’en est rien ! Nous retrouvons bien sûr ces mêmes décors mais dans l’espace puisque l’action se déroule sur la galaxie Feudarnia, constituées de différentes îles géantes flottant dans le vide de l’espace.

Une des nombreuses îles appartenant à Feudarnia

Chaque île possède sa propre particularité : Waterberg est composé essentiellement de rivières, Quackberg est une île plutôt agricole, où habite la grand-mère Duck et Duck Berg représente le monde des affaires, là où règne l’Oncle Picsou. La Base du Météore est même située sur la Lune du Dragon, un hommage d’Ambrosio à un dessin animé qui a marqué son enfance et a alimenté sa passion pour la narration.

Ambrosio a instillé dans son histoire de nombreuses références par exemple concernant les monstres que Donald va rencontrer dans son périple, dans les véhicules bizzaroïdes appelés Busterbot et dans l’arme très spéciale dont Donald va s’emparer, le fameux Marteau magique (qui peut éventuellement nous faire penser à celui de Thor…) qui brille en violet lorsque les Meteorbeasts sont tout près.

De drôles de monstres

un autre aperçu d’un Meteorbeast

Pour Ambrosio, les Meteorbeasts, autrement dit ces monstres cracheurs de feu et de boue acide, plairont forcément aux enfants, même s’il faut avouer tout de même qu’ils sont un peu effrayants. Parmi les monstres qui se mettront sur la route de Donald, nous pouvons compter également sur les Busterbots, ces drôles de véhicules pilotés par les Beast Busters. Ces engins hybrides sont tous plus différents les uns que les autres. Comme on peut le voir sur le dessin ci-dessous, les pieds du bolide sont constitués à la fois d’un pied métallique, d’une roue, d’une chaussure ou encore d’une ventouse… Imaginez l’allure désarticulée que doit avoir ce monstre !

« Donald Quest: Le Marteau de la Magie » ou un étonnant mélange entre classique et modernité

Ce qui nous frappe immédiatement lorsqu’on regarde quelques planches de ce numéro, c’est sans doute la volonté des auteurs de conserver les traits caractéristiques de Donald (la malchance, le côté colérique) ainsi que des autres héros. Ceux-ci ne sont en aucun cas dénaturés et toujours parfaitement reconnaissables. Stefano Ambrosio et Andrea Freccero rendent ici un bel hommage aux personnages les plus emblématiques de l’univers Disney.

Pour Ambrosio, « Donald a déjà une personnalité à 360°, il s’agit donc de choisir ce qui est déjà à l’intérieur et de le développer ». Ces bandes-dessinées ne visent donc pas à changer l’image que nous nous faisons depuis longtemps de tous ces personnages mais plutôt à nous fournir un tout nouvel univers à explorer dans lequel les personnages classiques de Disney peuvent parfaitement s’intégrer, révélant ainsi toute leur modernité, leur caractère « hors du temps » et leurs inépuisables facettes.

Donald Quest

Nous vous conseillons donc vivement de découvrir ce premier épisode de la saga « Donald Quest » !