Deuxime tome de la trilogie Thrawn l’Ascendance – Bien commun

Publié par Edouard Cardey le 8 août 2022 | Maj le 8 août 2022

Après une enquête mise à mal, avec les risques de guerre et les tensions familiales du premier tome de la trilogie Thrawn l’Ascendance, notre officier Chiss revient dans ce second opus nommé Bien commun. A la fois facile à lire et complexe dans son scénario, c’est une véritable épopée intergalactique que Timothy Zahn nous propose mêlant une nouvelle fois des batailles culturelles et politiques dans lesquelles un nouvel adversaires participe et semble être dangereux …

Fiche technique de Thrawn l’Ascendance : Bien commun

  • Auteur : Timothy Zahn
  • Titre original : Thrawn Ascendancy : Greater Good
  • Titre français : Thrawn l’Ascendance : Bien Commun
  • Éditeur papier : Pocket
  • Éditeur numérique : 12-21
  • Date de sortie : 12 mai 2022

Résumé :

Grâce à son génie militaire, le jeune Thrawn a mené les Chiss à la victoire et couvert sa famille de gloire. Mais la véritable menace contre l’Ascendance reste tapis dans l’ombre.

Cet ennemi n’emploie ni provocation ni ultimatums : ses armes se cachent dans les sourires et les attentions, les avantages gracieusement offerts, les services rendus sans conditions.

Des événements à l’aspect banal pourraient sonner le glas de la nation chiss. Alors que Thrawn et la Force de Défense et d’Expansion se mobilisent pour enquêter, ils font une découverte glaçante : plutôt que d’assiéger les capitales ou de piller les ressources, l’ennemi s’attaque au fondement même de l’Ascendance en attisant les dissenssions entre les Neuf Familles Régnantes et les Quarante Grandes Maisons.

Rivalité et suspicion s’immiscent désormais entre les alliés, et chaque guerrier devra décider de ce qui compte le plus à ses yeux : la sécurité de sa famille ou la survie de toute l’Ascendance.

Couverture de Thrawn l'Ascendance - Bien Commun
Couverture de Thrawn l’Ascendance – Bien Commun

Un nouvel ennemi de l’Ascendance Chiss

Le premier tome de cette nouvelle trilogie par Timothy Zahn se terminait par un cliffhanger annonçant un nouvel ennemi à l’Ascendance Chiss dirigeant celui à l’origine des péripéties précédentes. Bien qu’il se veut encore timide, on découvre tout de même le charisme que cache ce dernier. Mais c’est au travers d’un autre personnage, issu d’une race inédite, qu’il va agir dans le roman Bien Commun. Comme à son habitude, c’est avec une certaine expertise que l’auteur parle de combats spatiaux et de stratégies, sans jamais lasser le lecteur. On prend plaisir à s’imaginer les plans qu’échafaudent chaque partie du combat et à se faire surprendre par les décisions prises.

Une nouvelle fois, l’auteur a recours à des chapitres nommés « Souvenirs » qui nous expliquent petit à petit comment l’antagoniste principal a échafaudé son plan. Tout en expliquant une nouvelle strate de l’organisation Chiss (avec les Quarante Grandes Maisons), le livre nous plonge dans les coulisses de la politique et des relations familiales de la race humanoïde bleue et surtout, comment en utilisant les bons leviers, les tourner à son avantage. Une bonne partie du roman est dédiée au plan de l’ennemi et aux conséquences de ces mouvements et, même si l’action n’y est pas intense, on découvre là où le scénario veut nous emmener en se demandant : « comment Thrawn va les sortir de tout ça ? ». Après tout, même si on s’attache aux nouveaux personnages présentés, il reste le héros principal de la trilogie.

Le Bien Commun : de la famille ou de l’Ascendance ?

Là est la grande question que chaque personnage va se poser tout au long de l’aventure. Tandis que certains prendront leurs décisions pour se faire bien voir par leur propre famille ou obtenir des avantages des Familles Régnantes, d’autres vont préférer sauver leurs proches. Enfin, certains ont un point de vue plus large et voient l’impact que cela a sur l’Ascendance en général. Et c’est grâce à ceux-là que Thrawn comprend l’intégralité du problème et tentera de le solutionner grâce à d’intenses réflexions ou des coups de poker utilisant sa maitrise de la culture des espèces.

Thrawn l’Ascendance – Bien Commun nous montre que le future grand amiral de l’Empire n’est pas le seul à savoir élaborer des stratégies sur le long terme. Ses nouveaux ennemis sont aussi doués d’un certain talent et cela est effrayant pour la suite de la trilogie. Surtout que le lecteur connait d’autres tensions au sein de l’Ascendance Chiss qui risque d’être exploitées, voir d’exploser durant le troisième roman. Car oui, les être dotés d’une certaine intelligence dont on fait mention avant, comprend aussi des Chiss.

Artwork du livre se passant après Bien Commun.
Artwork du prochain tome de l’épopée de Thrawn l’Ascendance

En conclusion, ce roman est digne de ce qu’est capable Timothy Zahn et, quand bien même il fait déjà plus de 600 pages, on en redemande encore. En attendant le dernier tome dont le nom anglais est Lesser Evil, qu’avez-vous pensé de ce livre ?

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.