Disney + s’engage dans la lutte contre le partage avant son lancement

Publié par Joshua Bobée le 20 août 2019 | Maj le 20 août 2019

A quelques mois de son lancement et en amont de la D23, la Walt Disney Company dévoile des nouvelles informations sur la très attendue plateforme Disney +. Si le lancement sur le marché américain était déjà connu, d’autres pays s’ajoutent à la liste avec de nouvelles dates et de nouveaux tarifs.  De plus, la plateforme de SVOD dévoile les premières lignes de sa politique utilisateur avec une volonté ferme de lutter contre le piratage et le partage de mots de passe dans une série d’annonces à découvrir dans cet article.

Disney + s’engage dans la lutte contre le partage

Si le secteur de la SVOD a été secoué par les tarifs proposés par Disney +, une autre annonce risque de faire réagir professionnels et utilisateurs. En effet, dès son lancement la plateforme s’inscrira dans une volonté de restriction concernant les mots de passe, aussi le partage de compte s’annonce plus que compliqué avec Disney +. Dans un communiqué, la compagnie de Mickey dévoile son partenariat avec Charter Communications, une société qui travaille sur les problèmes liés au streaming tel que le piratage de données et le partage d’informations liées à la sécurité des comptes. Si la méthode est encore inconnue, il est évident qu’avec cette annonce Disney prouve qu’elle apprend des erreurs de ses futurs  concurrents comme Netflix. En effet, le partage de comptes est un véritable fléau financier pour le leader de la SVOD avec des pertes estimées à plusieurs millions d’euros annuels. Dans cette optique, la société de Burbank s’offre aussi les services de Synamedia, une compagnie ayant développé un logiciel de sécurité luttant contre l’augmentation rapide de partage de mots de passe entre amis et familles. Une volonté de sécuriser les contenus et comptes dont la forme et les limites restent encore floues mais nuls doutes que la Walt Disney Company dévoilera les détails de cette politique à l’horizon du lancement de la plateforme.

Disney +, la plateforme SVOD de Disney

Disney +, la plateforme SVOD de Disney

Ambitions internationales pour la plateforme de streaming

Si la date de lancement est maintenue, d’autres pays s’ajoutent aux États-Unis, ainsi, le Canada et les Pays-Bas profiteront de la plateforme dès le 12 novembre. De plus, les Australiens et les Néo-zélandais accéderont à la plateforme dès le 19 novembre. Les autres dates de lancement n’ont pas encore étés annoncées mais Disney réaffirme son souhait d’être présent sur l’ensemble des marchés internationaux dans les deux années à venir. Ces annonces dévoilent aussi de nombreux partenariats avec des diffuseurs de contenus médias, Google, Apple, Microsoft, Sony et le système de diffusion sans fil Roku proposeront un accès direct au service de streaming. Niveaux prix la plateforme sera disponible à 6.99 $ par mois et 69.99 $ à l’année aux États-Unis avec en complément l’offre comprenant ESPN+ et Hulu à 12.99 $ mensuels. Au Canada, Disney + sera proposé à 8.99 C$ et 89.99 C$ à l’annuel, même tarifs mais en A$ en Australie et pour la Nouvelle-Zélande avec un tarif annuel à 99.99 NZ$ soit 9.99 NZ$ par mois, des variations de tarifs qui s’expliquent par les différences de valeur des devises locales . Aux Pays-Bas, Disney + propose un abonnement à 6.99 € et 69.99 € annuel soit environ 77 $, un tarif proche de celui du marché américain. Le lancement dans l’Europe de l’ouest est prévu pour le premier semestre de 2020, alors impatients ?

Il faut ajouter que depuis quelques jours Disney + a rejoint Instagram, signe s’il en fallait, de l’accélération de la communication autour de la plateforme de la Walt Disney Company.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *