Parmi les projets développés pour cette année 2014 par Disneyland Paris figure l’amélioration de l’offre restauration. Cible de critiques répétées, encore abordée lors de l’Assemblée Générale 2014, la qualité de la restauration de Disneyland Paris a beaucoup souffert ces dernières années, lui conférant une réputation parfois handicapante.

La restauration à Disneyland Paris peut relever du défi : avec plusieurs millions de visiteurs annuels, la restauration du resort ne représente pas moins de 30 millions de repas servis chaque année parmi les 58 restaurants que proposent Disneyland Paris.

fast food dlp

© Disneyland Paris

Seulement, les défauts de l’offre restauration fast-food blesse sur plusieurs points : qualité de la nourriture, rapport qualité/prix, temps d’attente, manque de variété dans l’offre…

En terme de qualité d’abord, on a pu constater un déclin notoire dans la restauration fast-food disponible sur les parcs, une problématique parvenue à son paroxysme autour de 2012. Une baisse de qualité qui avait été justifiée par l’abandon de la sous-traitance avec la société « Flo » chargée de la préparation des produits, sujet marqué par de nouvelles décisions entre temps. Avec près d’une vingtaine de restaurants de ce type disponibles sur les parcs, l’offre restauration fast-food souffre aussi d’un manque de variété dans les produits proposés, récurrents sur plusieurs de leur carte.

fast food dlp hakuna matata

Restaurant Hakuna Matata – Elu meilleur restaurant « fast food » 2013 par les fans de Radio Disney Club

Pour les visiteurs, la restauration fast-food apparaît en théorie comme la solution la plus pratique mais surtout comme la plus économique ; notamment avec certains restaurants privilégiés des fans comme le restaurant Hakuna Matata (Adventureland) ou le Café Hypérion (Discoveryland). Or, si la qualité des repas distribués dans les restaurants fast-food de Disneyland Paris est discutable, le rapport qualité/prix est, par définition, remis en question lui aussi. Car pour un produit de qualité médiocre, en moyenne, dans les restaurants de type fast-food de Disneyland Paris, le prix d’un menu dépasse 12,00 € tandis que le prix d’un burger est de 7,50 € (réductions pour les passeports annuels non comprises).

Par ailleurs, malgré le terme fast food, la rapidité de service ne figure pas non plus parmi les points forts de ces restaurants. Si la capacité de ces derniers est plutôt satisfaisante, commander et recevoir son repas peut parfois nécessiter une longue attente, élément déterminant dans la satisfaction du visiteur. À cela se combine d’ailleurs une gestion des ouvertures qui ne fait pas l’unanimité. Motivée par des mesures d’économie, certains restaurants sur les parcs souffrent de fermetures répétées. Parmi les abonnés de ces mesures, on retrouve les restaurants Toad Hall, Cowboy Cookout, le Café des Cascadeurs ou le Buzz Lightyear Pizza Planet. Notez également que la fermeture de ces restaurants, pour la plupart installés aux extrémités du parc ont pour effet de concentrer les visiteurs, avec les conséquences d’accessibilité et de circulation que cela peut avoir.

fast food dlp ouverture

Il est devenu fréquent de voir ces affichages devant certains restaurants (Photo : Disneyland Paris – Fans)

Face aux critiques, Disneyland Paris assure avoir amorcé une stratégie visant à l’amélioration de son offre restauration. Des exemples tendent à prouver cette volonté comme le démontre, entre autre, la nomination d’un nouveau chef de renommée au restaurant service à table California Grill (Disneyland Hotel) et les rénovations prévues pour plusieurs cuisines, comme celle du café Hypérion, dans le but d’apporter une solution aux problèmes d’attente et de qualité. Du point de vue alimentaire, on peut noter une bonne initiative prise par Disneyland Paris qui propose depuis quelques temps la vente de fruits frais sur le parc. Enfin, d’après Zonebourse.com, l’indice de satisfaction « Restauration » a augmenté de 5 points ces deux dernières années.

fast food dlp nouveau

Les nouveaux emballages pour les produits fast food (Photo : InsideDLParis)

Bien que l’on puisse constater récemment une légère amélioration dans la qualité des produits fast-food, il est encore tôt pour se prononcer sur les résultats distincts portés  par la stratégie engagée par Disneyland Paris. En parallèle, peut-être pour marquer plus concrètement cette volonté de changement, les emballages pour les produits fast-food ont été modifiés début février. En attendant, face à cette problématique, les habitués du resort s’orientent vers d’autres solutions, comme fréquenter des restaurants avec formule buffet ou service à table, qui sont toutefois plus chers, ou bien se restaurer au Disney Village.

Alors à quand votre prochaine visite à Disneyland Paris ?