En Avant : le dernier Pixar s’impose en douceur au box-office

Publié par Joshua Bobée le 11 mars 2020 | Maj le 24 mars 2020

En salles depuis le 4 mars, En Avant fait une arrivée en demi-teinte au box-office mondial. Après une petite semaine d’exploitation, le film d’animation de Dan Scanlon s’offre la première place avec 68 millions de dollars au box-office mondial dont 40 millions aux États-Unis. Une prouesse plus qu’honorable pour la première création originale du studio depuis Coco en 2017. De plus, ces recettes sont à mettre en lien avec les nombreuses mesures de restrictions liées au coronavirus. Décryptage des premiers chiffres.

En avant

Ian et Barley s’emparent du box-office, Pixar ®

Le public séduit par la magie d’En Avant

Aux États-Unis, Ian, Barley et Laurel récoltent 40 millions de dollars sur le premier week-end, dépassant de peu Le Voyage D’Arlo mais encore très loin des 90 millions amassés par Vice-Versa en 2015. En France, la réalisation inspirée de l’univers fantasy urbain réalise la meilleure première journée de l’année 2020 avec 142 000 entrées dont 57 000 aux avant-premières. Au terme du week-end, le dernier Pixar culmine à 487 000 entrées dans les salles françaises, dépassant de peu Le Voyage d’Arlo. Il faut préciser que les fantastiques aventures de Ian et Barley bénéficient d’un excellent retour du public selon les dires du magazine Waouh.com, et que le bouche-à-oreille devrait lui permettre d’amortir son impressionnant budget. Tendre et drôle, le long-métrage émousse les plus récalcitrants. Même la presse spécialisée applaudit l’effort fait par Pixar pour renouveler ses créations. En Avant repose sur une recette implacable et source de l’éternel succès du studio de Luxo Jr. : une histoire forte, intemporelle et universelle.

Le difficile chemin vers le succès

Si la propagation du coronavirus impacte fortement le dernier né de Pixar, il souffre aussi d’une interdiction dans plusieurs pays de la péninsule arabique. Effectivement, l’Arabie Saoudite, le Koweït, le sultanat d’Oman et le Qatar ont tout simplement banni la production Disney, refusant de laisser un personnage lesbien apparaître dans les salles de cinéma. Néanmoins, l’interdiction n’est pas totale et plusieurs pays ont maintenu la diffusion d’En avant, aménageant parfois le doublage comme en Russie avec le retrait de l’affirmation d’identité sexuelle portée par l’officier cyclope Spector.

L’officier cyclope Spector d’En avant censurée dans plusieurs pays

Le long-métrage d’animation bénéficiera d’une sortie décalée dans l’ensemble des pays les plus touchés par le coronavirus comme la Chine, le Japon, la Corée du Sud et l’Italie. Les chiffres du box-office sont donc à prendre avec distance tant ils risquent d’évoluer dans les mois à venir. En Avant, une quête fantastique entre l’émouvant et l’amusant signée Pixar, actuellement en salles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *