Histoire et secrets du Disney Sequoia Lodge

Publié par Clara Eischen le 9 juillet 2024 | Maj le 9 juillet 2024

Troisième opus de notre « saga » sur l’histoire et les secrets des hôtels à Disneyland Paris, aujourd’hui nous décryptons tout du Disney Sequoia Lodge. Si certains l’appellent l’hôtel de Bambi ou l’hôtel de la forêt, c’est parce qu’il plonge les visiteurs dans une atmosphère calme au cœur des parc nationaux de l’ouest américain dont la mission est de préserver la faune et la flore de régions bien précises. Un vrai havre de paix aux chambres thématisées « Bambi ».

sequoia

Origine et histoire du Disney Sequoia Lodge

L’origine du Disney Sequoia Lodge est similaire aux autres complexes hôteliers de Disneyland Paris : La Walt Disney Imagineering se réunit avec les plus grands architectes du moment (Franck Gehry, Michael Graves, Robert Stern, Stanley Tingerman et Robert Venturi). L’objectif ? Que les complexes hôteliers du resort parisien représentent les sites touristiques que les européens préfèrent visiter lors de leur passage aux Etats-Unis. Le but premier était de mettre en œuvre, à travers chacun des hôtels, une représentation de l’héritage culturel américain en matérialisant cela via des représentations imagées de ce qu’est l’Amérique pour les européens. La finalité derrière tout cela ? Le dépaysement des visiteurs en les invitant au voyage.

Lire la suite   Walt Disney World : nouvelle façon de rencontrer les personnages

Mais revenons au Disney Sequoia Lodge, cet hôtel fut inauguré le 27 mai 1992 et a subi en 2012 une réhabilitation de 3 ans permettant aux chambres d’accueillir une nouvelle thématisation dont les principaux éléments récurrents sont Bambi, Panpan et Fleur qui sont représentés plusieurs fois sur les fresques murales et sur le tableau des chambres. Cette réhabilitation fut également l’occasion de remplacer certains mobiliers avec des matériaux plus durables.

Quant au nom choisi pour l’hôtel, le Sequoia Lodge, il s’agit en réalité d’un hommage à l’origine du mot Sequoia. Cet arbre fut appelé ainsi par un botaniste autrichien en hommage au chef amérindien Sekoyah, inventeur de l’alphabet Cherokee. De plus le vocable « Lodge » (qui est le type de bâtiment abritant les chambres) est une grande tradition européenne pour permettre à tout un chacun d’observer la nature. Cette tradition a d’ailleurs été reprise par les parcs nationaux américains.

Une cour avec des arbustes denses et un grand arbre est entourée de bâtiments à plusieurs étages dotés de nombreuses fenêtres et de parements en bois.

Architecture et inspirations du Disney Sequoia Lodge

Antoine Grumbach, d’origine française, est l’architecte qui était en charge de la conception du Disney Sequoia Lodge ce qui fait de ce complexe hôtelier le seul du resort parisien à avoir été réalisé et conceptualisé par un Français. Selon lui la nature est un élément essentiel pour rapprocher la France des Etats-Unis d’Amérique. Cette nature est bien évidement mise en avant par les immenses parcs naturels nationaux présents sur la côte ouest pacifique et la Côte Est atlantique. Ce sont ces différents parcs qui serviront de fil conducteur pour la conceptualisation du Disney Sequoia Lodge, mais aussi et surtout le Sequoia and Kings Canyon National Park dans la Sierra Nevada en Californie comme on peut le constater sur ce cadre présent près de la réception.

Un couloir avec des boiseries abrite une table avec un arrangement de verdure. Au-dessus de la table se trouve une carte encadrée, éclairée par une applique murale. Deux portes fermées se trouvent de part et d'autre de la table.

Autre source d’inspiration, un projet de Walt Disney lui-même : le Disney’s Mineral King Ski Resort, consistant à aménager un vaste terrain sauvage dans la vallée de Mineral King (En Californie) en un village de vacances Disney doté d’une station de ski. Ce projet n’a jamais vu le jour mais si on regarde et compare les croquis il y a de nombreuses similitudes.

Le style architectural de cet hôtel est inspiré du mouvement artistique Arts and Craft qui est un mouvement artistique réformateur dans les domaines de l’architecture, des arts décoratifs, de la peinture et de la sculpture et qui est apparu en Angleterre dans les années 1860. Ce courant est le symbole d’une envie de rupture avec les fondements de l’ère industrielle au profit d’un retour à l’artisanat traditionnel. Le maitre mot est utilité, simplicité, beauté des matériaux et surtout la nature.

Le Disney Sequoia Lodge s’inspire également d’autres courants :

  • Le mouvement architectural américain « prairie school » : qui est une référence aux larges espaces naturels dont disposent et s’inspirent les constructions de l’Hotel. Ce mouvement est associé à Frank Lloyd Wright en perpétuelle recherche d’harmonie entre l’habitat et son environnement.
  • Le style américain Craftsman est associé aux frères GREENE : autrement appelé les Bungalows.

Ces différents courants sont présents dans l’hôtel de part la présence et le choix des matériaux apparents (bois, pierre cuivre et disposition des arbres).

D’un point de vue architectural cet hôtel rend donc hommage aux travaux des frères Greene et de Franck Lloyd Wright.

Plus tard cet hôtel servira de base et de modèle architectural pour :

  • Le Disney’s Wildnenesse Lodge (Walt Disney World)
  • Le Disney’s Grand Californian Hotel & Spa (Disneyland Resort – à côté de California Adventure).

Les couleurs choisies pour les bâtiments, à savoir l’utilisation du gris, du vert et du brun, sont les couleurs prédominantes de la forêt. Ces dernières n’ont pas été laissées au hasard et ont été choisies minutieusement afin de garantir l’immersion la plus totale aux visiteurs. Quant aux matériaux utilisés il s’agit de matériaux naturels tels que la pierre, le bois ou encore le cuivre afin que de permettre aux bâtiments de s’imprégner et s’intégrer le plus harmonieusement possible dans la nature.

Un grand bâtiment à plusieurs étages avec un extérieur marron et de nombreuses fenêtres. Les gens sont rassemblés près de l’entrée par une journée nuageuse. Des tables et des chaises d'extérieur sont disposées à proximité.

Structure et ambiance de l’hôtel.

Le Disney Sequoia Lodge nous plonge au cœur des immenses forêts de Californie et de l’Oregon. Afin d’atténuer l’effet imposant et massif qu’aurait pu avoir l’hôtel, l’idée était de construire différentes annexes capables d’accueillir entre autres, d’autres chambres. Il y a donc un bâtiment principal et 6 lodges. Le but étant de prioriser la place de la nature et d’évoquer les parcs nationaux.

Les lodges sont construits en enfilades et portent le nom des parcs nationaux :

  • Monterey Lodge car Monterey est une ville historique, berceau de l’histoire de la Californie. C’est aujourd’hui un lieu de tourisme.
  • Big sur Lodge car le Big Sur est une région encore sauvage aujourd’hui qui s’étend sur une centaine de kilomètres entre Carmel (au sud de Monterey) et San Simeon (au nord de Santa Barbara). Cette région faiblement peuplée est une zone pour la protection de l’écosystème océanique.
  • Yellowstone Lodge car Yellowstone (se situant à cheval sur les Etats de l’Idaho, du Montana et du Wyoming) est considéré comme le premier parc national au monde. C’est là qu’on trouve le fameux geyser Old Faithful.
  • Yosemite Lodge : le Yosemite est un parc national crée en 1890 en Californie.
  • Sierra Lodge : la Sierra Nevada est une montagne dans laquelle se trouve le parc national Sequoia dont l’hôtel s’inspire.
  •  Le 6ème lodge est l’endroit où se trouve le Quarry Pool. C’est le seul lodge qui n’a pas de référence à un lieu géographique.

Cet hôtel contient plus de 40.000m² d’arbres de tailles adultes qui ont spécifiquement été plantés pour permettre une immersion encore plus grande et afin « d’isoler » les lodges. Cela correspond à 2.000 arbres répandus sur 40m² autours du complexe hôtelier dont 1.000 séquoias qui ont été importés de Colombie Britannique. Les spécimens ornant l’hôtel proviennent de la Sierra Nevada, en Californie et mesurent entre 15 et 20 alors qu’ils ne sont que des bébés (vu qu’ils n’ont qu’une cinquantaine d’années). Aucun de ces arbres n’a été choisi au hasard. En effet ils ont tous été sélectionnés pour faire en sorte qu’en automne ils émerveillent les visiteurs de par la couleur de leurs feuilles qui virent du doré au rouge intense.

Cette atmosphère forestière est accentuée par le parfum d’ambiance aux senteurs résineuse omniprésente notamment dans le bâtiment principal mais également par la musique apaisante passant en continu tout au long de la journée. Cette bande musicale est composée de morceaux de piano et d’effets sonores enregistrés en pleine nature en provenance des albums Forest Piano. Dan Gibson est un photographe canadien ayant la réputation d’être novateur dans la capture de la faune en photo. Il s’est associé à Joh Herberman pour mixer ses propres enregistrements aux œuvres musicales du pianiste. Il y a également eu la participation d’Andrew Sgedree. Ce sont donc en tout et pour tout 8 morceaux qui constituent la boucle musicale de l’hôtel :

  • A Path of solitude
  • Beauty Abounds
  • Moody afternoon
  • Ancient Stand
  • Summu Sublime
  • Chasing the clouds
  • Dreaming by the stream
  • Hymn to the old growth

Si vous tendez bien l’oreille, vous pourrez parfois entendre des oiseaux notamment à l’approche des vitrines du magasin.

La subtilité des décors ornant le Disney Hotel Sequoia Lodge

En parcourant cet hôtel vous allez rencontrer de nombreux objets et décors. Ces derniers ne sont pas là par hasard et sont remplis d’anecdotes subtiles et historiques. En voici une liste non exhaustive :

1°) L’arbre majestueux trônant à l’entrée de l’hôtel quand vous arrivez du côté du parking est un cèdre du Liban. Ce conifère aux reflets bleutés est l’emblème national du Liban (d’où son nom). Cet arbre a été amené des Yvelines par un convoi exceptionnel et sa plantation a nécessité 350 heures de travail au moyen d’une gigantesque grue et cela bien avant même la construction du patio. Depuis ce cèdre de 65 ans a été un peu bousculé par le vent et les intempéries mais n’a pour autant jamais bougé.

Pavillon extérieur couvert avec des piliers en pierre et un panneau indiquant « Réception » pointant vers le bas. Un ciel nuageux et des branches d’arbres sont visibles en arrière-plan.

2°) Les tables basses présentes au niveau de la réception sont de véritables pièces authentiques d’époques essentielles à l’exploration de la contrée où la nature règne en maitre.

Une table en bois avec plateau en verre présente un filet de pêche à la mouche, un livre ancien intitulé « L'Amérique pittoresque », des cartes pliées, un petit étui en cuir et un étui à stylos avec des tiges attachées, posés sur un tapis à motifs.

3°) La fresque se trouvant sur le plafond de la réception représente un immense parc naturel. Ce tableau met en valeur les 4 saisons et le cycle de vie de la nature. Si on part de la gauche vers la droite on constate qu’elle commence par l’été et se termine au printemps. Sa particularité c’est qu’elle ne représente pas une région en particulier mais reprends plusieurs éléments de paysages et lieux connus telles que les chutes de Yosemite en Californie ou le Mont Rushmore dans le Dakota du sud. On peut aussi y apercevoir le geyser Old Faithful. Au travers cette fresque les immagineers ont voulu prôner la diversité des espèces et leur beauté peu importe le moment de l’année. 

Ouvrez l’œil car si vous cherchez bien vous pourrez y retrouver le visage des 4 présidents  américains qui sont, de droite à gauche : George Washington, Thomas Jefferson, Théodore Roosevelt et Abraham Lincoln et si vous observez bien la fresque une cinquième silhouette, celle de Mickey, s’est invitée parmi eux.

4°) La photo en face de la conciergerie permet de se rendre compte des dimensions exceptionnelles d’un séquoia géant. La taille des hommes présents sur ce tableau permet de se rendre compte de la proportion dudit conifère. Ce genre de photo permet de sensibiliser l’opinion sur le fait que la nature est grandiose et fragile à la fois et qu’elle mérite d’être certes admirée mais également protégée. L’arbre présent sur cette photo s’appelle le Fallen Monarch et se trouve au Yosemite National Park. Il serait tombé il y a approximativement 300 ans mais la composition de son bois lui permettrait de résister à la décomposition.

5°) Le bar avec son iconique cheminée est fidèle au thème des chalets présents dans les parcs nationaux et s’inspire particulièrement d’une autre présente dans le parc national de Yellowstone. Cette dernière est tout aussi grande, en pierre et à double foyer. Elle se situe dans un établissement non loin d’un célèbre geyser déjà mentionné sur la fresque de la réception à savoir le Old Faithful (qui signifie vieux fidèle). Sa cheminée est considérée comme l’une des plus grandes cheminées en pierre à double foyer d’Europe. Ambiance cosy assurée. Son nom le Redwood Bar and Lounge est en réalité le surnom donné au conifère qu’est le séquoia de par la couleur rougeâtre de son bois. C’est donc naturellement que les couleurs et caractéristiques se retrouvent dans les matériaux de l’ensemble de l’hôtel.

6°) Le Golden Forest Lounge, cet espace spécialement dédié aux résidents du Golden Forest Club, est quant à lui plus intimiste avec son ambiance feutrée, et représente une clairière notamment grâce à son plafond bleu vouté, et ses feuilles qui donnent l’impression d’être sous des arbres avec à ses « branches » la suspension des lanternes. 

Sequoia Lodge - Restaurant

7°) Le nom de la boutique : NorthWest Passage rappelle les expéditions et est issue de la route maritime située au nord des Etats Unis et du Canada reliant l’océan Pacifique et l’océan Atlantique. D’un point de vue géographique et historique le Northwest Passage est un passage vers l’Asie au-delà des montagnes entre le Canada et les Etats-Unis. Pour la petite histoire, après Christophe Colomb, dès 1524, bien avant l’ouverture du Canal de Panama, de célèbres explorateurs tels que Jacques Cartier (1535) et Henry Hudson (1609) ont tenté de chercher un passage vers l’Asie à travers le continent américains. Il a cependant fallu attendre 1906 pour que la première traversée du Northwest Passage soit effectuée. On la doit à l’explorateur norvégien Roald Amundsen (1872-1926).

8°) Le restaurant Hunter’s Grill contient bien évidement lui aussi ces quelques anecdotes et secrets. La décoration de ce restaurant évoque les scènes de la vie à l’époque des pionniers (qui utilisaient la nature pour leurs besoins propres sans gaspiller les ressources naturelles). Ces décorations rappellent l’histoire de Hale D. Thrap, un pionnier qui avait obtenu le surnom de « the hunter » le chasseur. La décoration est donc majoritairement inspirée de la chasse mais également de la pèche, de la cueillette.

Le nom de l’autre restaurant, le Beaver Creek Tavern, rend hommage à un animal qui construit des barrages : le Castor. La référence à l’eau d’une crique et la présence d’un canoë sur son enseigne ne sont donc pas là par hasard. La décoration de ce restaurant est un beau mélange de lumières colorées et de motifs floraux en hommage au travail des photographes ayant aidé à convaincre l’opinion de la nécessiter de préserver la nature.

9°) Les coiffes amérindiennes que vous pouvez retrouver au rez-de-chaussée en bas des escaliers prêts des restaurants sont des authentiques datant du 19ème siècle.

10°) Le nom des suites (qui peuvent aussi faire office de salle de réunions) font référence au fleuve Columbia (Colombia River Suite), à la rivière du Missouri (Missouri River Suite) à la rivière rouge (Red River Suite) et au lac Siénale (Seminole River Suite). Il y a également deux autres suites supplémentaires : la Buffalo Suite et la Coyotte Suite qui peuvent également n’en former qu’une seule.

11°) la 6ème annexe du complexe hôtelier est le Quarry Pool et Healt Club où on peut y trouver la piscine, le jacuzzi et le centre de remise en forme. Pour la petite anecdote, en anglais Qarry signifie carrière, et celle présente au Disney Sequoia Lodge a été remplie par de l’eau de pluie. Dans la logistique des parcs nationaux c’est de cette carrière qu’auraient été extraites les pierres utilisées pour la construction des lodges du Disney Sequoia Lodge. Grace à cela Disney favorise l’utilisation de matériaux naturels locaux.

12°) A plusieurs endroits au sein de l’hôtel on constate que des ours décorent l’endroit. Cet animal est le symbole de la Californie, lieu où l’on trouve les Sequoia qui ont donné leur nom à l’hôtel. On va notamment retrouver des statues en bronze dans le lobby de la réception, mais également dans le hall des restaurants où on trouve des statues d’ours sculptés dans le bois. Petite anecdote, cet ours peut également être vu sur les manches de certaines chemises du personnel du Disney Sequoia Lodge.

C’est également grâce à une « histoire » d’ours qu’a été découvert le premier sequoia trouvé. Pour cela il faut remonter à une description écrite datant de 1833 en Californie. Cette description ne contenait aucune indication géographique d’où trouver ce conifère. C’est en 1852 qu’un pionnier tomba par hasard sur un arbre gigantesque, le plus grand qu’il n’ait jamais vu. De retour à son campement personne ne l’a cru si bien qu’il fut obligé de ruser en inventant une histoire sur un ours énorme pour convaincre ses compatriotes de le suivre. Evidemment ils n’ont jamais trouvé cet ours mais bel et bien un arbre géant. Evidemment les témoignages portant sur la découverte de ces conifères géants étaient difficiles à croire au début si bien qu’il fallut attendre les premières photographies pour que cette découverte prenne de l’ampleur ce qui nous rappelle la photo située en face de la conciergerie que nous avons évoqué au point 4°).

12°) Saviez-vous que le séquoia est le plus grand arbre de la planète devant le baobab et est doté d’une écorce épaisse et spongieuse. Il aurait été impensable de nommer cet hôtel Sequoia Lodge sans mettre ce conifère en évidence. C’est donc tout naturellement que cet arbre est présent dans le complexe hôtelier. Vous pourrez le trouver au niveau de la cour se situant côté lac ; à l’heure actuelle il a plus ou moins 50 ans et il mesure 22m de haut et est large de 7m avec 3m80cm pour la circonférence de son tronc (NB : le plus grand séquoia au Etats-Unis atteint 85m de haut pour une circonférence de 30m).

Un groupe de grands arbres à feuilles persistantes dans une zone herbeuse avec un bâtiment à plusieurs étages partiellement visible en arrière-plan.

13°) si vous parcourez les extérieurs à pied vous allez tomber nez à nez avec un Temple de l’amour qui est la marque de fabrique de l’architecte français Grumbach qui en construit un à chaque projet de grande envergure.

Un gazebo en bois avec un toit vert est partiellement masqué par des arbres dans une zone boisée. Des pins et des feuillages divers entourent la structure.

14°) A proximité de ce temple il y a un ruisseau qui s’écoule lentement mais qui se déverse dans le Rio Grande la rivière mitoyenne entre le Disney’s Sequoia Lodge et le Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel. Si on suit ce cours d’eau on tombe nez à nez avec un barrage de castor, la créature notoirement connue pour son activité de bâtisseur dans le règne animal.

15°) La terrasse extérieure de l’hôtel n’est pas elle non plus sans lien avec les Parcs nationaux. En effet ces derniers sont entretenus et surveillés par des « Rangers » véritables ambassadeurs et protecteurs des parcs nationaux. Ces derniers agissent bien souvent depuis des lieux surélevés pour avoir une meilleure vue sur la nature tout comme l’est la terrasse du Disney Sequoia Lodge. Ces terrasses sont appelées des terrasses d’observation car elles offrent un point de vue unique sur la nature tout en évitant d’aller la piétiner ou de déranger les animaux. Ainsi la faune est préservée et la flore non endommagée.

Une sculpture en forme de sphère métallique repose sur une terrasse en bois entourée de balustrades, avec des arbres et des bâtiments visibles en arrière-plan par temps nuageux.

16°) Saviez-vous que les salutations utilisées au Sequoia Lodge sont similaires à celles utilisées par les rangers qui se disent bonjour avec des « Greetings » (salutations).

Vous l’aurez compris cet hôtel regorge de détails et de subtilités tous liés de près ou de loin aux parcs nationaux américains. C’est une véritable ode aux parcs nationaux où vous pourrez dormir en plein cœur d’un parc national tout en y trouvant confort, calme, charme et tranquillité le tout au cœur de la nature. Evasion garantie.

5/5 - (2 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *