La craquante Betty White s’en est allée

Publié par Camille Esteve le 3 janvier 2022 | Maj le 3 janvier 2022

Triste nouvelle pour clôturer l’année 2021 : l’actrice Betty White s’est éteinte le 31 décembre dernier, à seulement quelques jours de son centième anniversaire. Portrait d’une actrice iconique qui a contribué aux programmes de la Walt Disney Company.

Betty White
Photo libre de droits

Une vocation tardive

Née le 17 janvier 1922 à Oak Park dans l’Illinois, Betty White ne se destinait pas de prime abord à une carrière d’actrice. Après une enfance difficile marquée par la Grande Dépression aux Etats-Unis, c’est lors d’un voyage familial dans la Sierra Nevada que la jeune Betty ressent l’envie de devenir… garde forestier ! Problème : à cette époque – en 1939 – cette profession était strictement interdite aux femmes.

Une autre idée traverse alors l’esprit de la jeune femme : se consacrer à l’écriture. Voilà comment elle écrivit une pièce de théâtre pour la Horace Mann School et y interpréta l’un des rôles. Ce fut une révélation : Betty White décida de suivre une carrière d’actrice, très inspirée par Jeannette MacDonald et Nelson Eddy, deux icônes du chant et du cinéma dans les années 1930.

Mais une fois la vocation révélée, entrer dans le monde du septième art n’est pas une mince affaire. Après quelques petits rôles au théâtre, du mannequinat et une pause pour s’engager comme volontaire pendant la Seconde Guerre mondiale, Betty White doit encore attendre pour véritablement se lancer.

Mais là encore, la jeune femme se heurte à quelques barrières : estimée trop peu photogénique par les studios de cinéma pour apparaître à l’écran, Betty White se tourne vers la radio. Publicités, chansons ou petites mises en scène… elle enchaîne les prestations et finit même par obtenir sa propre émission : The Betty White Show.

L’année 1949 marque le vrai coup d’envoi de la carrière de Betty White, avec une apparition télévisée dans Hollywood on Television. En 1952, on lui propose une sitcom : Life with Elizabeth. Elle en profite pour embaucher une réalisatrice, fait rare pour l’époque. Deux ans plus tard, elle anime et produit sa propre émission télévisée quotidienne : The Betty White Show, qui porte donc le même nom que son ancienne émission de radio.

Betty White, une actrice engagée

Elle y engage Arthur Duncan, acteur afro-américain et fait face à de nombreuses critiques, en raison de la ségrégation raciale qui sévit à cette époque. Menacée de boycott, elle ne cède pas et offre même plus de temps d’antenne à Duncan, mais les audiences en pâtissent et la série finit par être annulée.

Il faudra alors attendre 1962 pour que Betty White décroche son premier rôle au cinéma, dans Tempête à Washington. Mais sa filmographie reste essentiellement marquée par le séries, et notamment Les Craquantes, désormais détenue par Disney, où elle interprète Rose Nylund de 1985 à 1992. Elle intervient également dans Malcolm ou Les Simpson. Elle prête aussi sa voix à la déesse Hestia, dans la série animée Hercule, ainsi qu’à un personnage secondaire dans un épisode de la série Mickey Mouse de 2013.

En parallèle d’une carrière bien remplie, Betty White a également consacré son temps à la défense des droits LGBT, mais aussi celle des animaux en soutenant plusieurs associations, revenant ainsi à ses premières amours. Elle n’a pas non plus abandonné l’écriture, en publiant sept livres qui racontaient son parcours hors du commun.

Récompensée à de nombreuses reprises, Betty White possède également sa propre étoile sur le Hollywood Walk of Fame depuis 1988. Après son décès quelques heures avant 2022, le président américain Joe Biden a salué la mémoire « d’une femme adorable » et « d’une icône culturelle qui nous manquera cruellement. » Le couple Obama et de nombreuses autres personnalités américaines ont également partagé quelques mots en hommage à Betty White, la plus craquante et engagée des actrices.

5/5 - (3 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.