La parade Disney’s Fantillusion : une histoire en lumière et en musique

Publié par Kevin Gauthier le 26 septembre 2013 | Maj le 17 décembre 2016

Les soirées des parcs Disney ont pendant de très nombreuses années, été marquées par la parade, désormais culte et légendaire Main Street Electrical Parade. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et ainsi la parade adulée de tous, qui fit ses débuts en 1972 à Anaheim et reproduite à travers le monde, disparut  progressivement des différents Main Street, U. S. A. de la planète. Plusieurs défilés de remplacement ont été testés et parfois approuvés : Light Magic (qui n’a duré qu’une saison) et SpectroMagic (qui a duré plus de quinze ans), ainsi que certains spectacles nocturnes comme Fantasmic! (actuellement toujours joué) pour les parcs américains.

Mais quant n’est-il de Tokyo Disneyland ? Le parc situé au pays du soleil levant va dévoiler son nouveau bijou en 1995 : Disney’s Fantillusion Parade!

Photo par Mlle Dreamer

Photo par Mlle Dreamer

Les prémices d’une aventure magique

Commandée par Tokyo Disneyland mais imaginée aux Etats-Unis, la parade Disney’s Fantillusion! fut développée par John Haupt, figure incontournable qui créa également SpectroMagic, parade nocturne de Walt Disney World, dont de nombreux travaux techniques ont servi de prototypes pour la future parade japonaise. La Fantillusion! fut ainsi le seul spectacle pour lequel toutes les équipes créatives des parcs Disney travaillèrent ensemble autour d’une histoire forte et simple : la lutte du bien contre le mal. Mickey, avec l’aide des bonnes fées crée la lumière, dérobée par les méchants Disney qui souhaitent répandre l’obscurité des ténèbres, pour qu’au final, les princes et les princesses ramènent la lumière dont un grand final étincelant.

La musique de cette parade a été composée par Bruce Healey, une bande originale aux grands accents et crescendos. Son enregistrement a nécessité pas moins de 80 musiciens. Le thème musical de la Fantillusion! est particulier car c’est la même mélodie qui est utilisée pour l’ensemble des tableaux à ceci près que la musique est jouée en mode majeure pour obtenir l’air de la lumière, et qu’a contrario est jouée en mode mineur pour obtenir celui des vilains.

Une histoire enchantée

A Tokyo,  on a toujours vu les choses en grand, et Disney’s Fantillusion! n’en a pas fait l’exception  : 31 chars divisés en trois actes descendaient l’allée principale de Tokyo Disneyland.

Acte 1 : The Enchanted Garden

Clochette ouvrait le bal suivie d’un char d’ouverture avec le titre,  Mickey et son arc-en-ciel nous souhaitaient la bienvenue dans le jardin enchanté. Les Fées du film La Belle au Bois Dormant, nous faisaient découvrir, chacune à leur tour, les merveilles que renferment les fleurs et arbres illuminés. Lorsqu’arrivait le premier show stop, de nombreux personnages allant de Dingo à Roger Rabbit, en passant par Pinocchio ou Winnie l’Ourson venaient saluer les visiteurs en passant à cotés des chars revêtus alors de lumières blanches.

Acte 2 : The Evil Villains

Jafar et son cortège de méchants Disney se joignait à la fête pour voler la lumière et laisser place aux ténèbres. Lorsqu’arrivait le second show stop, d’horribles créatures couvertes de poils semèrent la terreur chez les spectateurs et les méchants Disney se changeaient soudain en monstres. Ainsi Maléfique se transformait en Dragon, la Reine en sorcière et Ursula ou Chernabog doublaient leur volume.

Acte 3 : The Happy Ending

Pour ramener la lumière, les princes et princesses Disney firent leur joyeuse entrée. Ariel, Blanche-Neige, Belle, Jasmine, Aurore et Cendrillon, accompagnées chacune de leur prince respectif défilaient sur un char majestueux précédé de lords et ladies aux costumes somptueux et suivis de magnifiques fontaines de lumière. Lors du show stop, les ladies laissaient leur robe de soirée pour de petites jupes lumineuses et les couples royaux s’élevèrent dans le ciel infini. Pour finir, Minnie, dans une élégante robe médiévale, souhaitait une excellente soirée à tous les visiteurs de Tokyo Disneyland.

Disneyland-Paris-fantillusion

De Tokyo Disneyland à Disneyland Paris

En 2001, Disney’s Fantillusion Parade! tirait sa révérence pour laisser place au retour de la parade électrique culte revisitée et améliorée pour l’occasion qui porte le nom de Tokyo Disneyland Electrical Parade Dreamlights. Mais détruire 31 beaux chars après six ans d’utilisation aurait été du gâchis. C’est ainsi que Disneyland Paris récupéra à l’achat la totalité des chars pour remplacer son premier défilé nocturne âgé déjà de dix ans : la Parade Electrique de Main Street. Mais le parc de Marne-la-Vallée n’est pas celui d’Urayasu. Pour des raisons économiques que l’on connait, seule une majorité des chars firent un voyage en bateau jusqu’à Paris, et même arrivés à bon port, certains n’étant pas adaptés aux rues de Main Street, U. S. A. ou n’étant plus en assez bon état, furent tout simplement détruits. Ainsi, les chars de la méchante Reine, de Chernabog ou encore d’Aurore et Cendrillon ne défilèrent jamais pour les touristes européens.

Des chars détruits en chemin…

Les parades des deux parcs à thème diffèrent sur pas mal de points. Ne serait-ce que sur l’organisation des chars, seuls les indispensables sont restés à Disneyland Paris… Ainsi, on peut oublier les chars de décorations sans personnages, seul le Papillon et la forêt des chauves-souris ont résisté (et encore ce dernier n’est resté que deux ans et par la suite lors de la soirée Halloween). Les Fées, elles, ont été regroupées sur le même char, les monstres poilus et les lords et les ladies ont été remplacés par de nouveaux costumes. Au final, nous obtenions une parade avec deux fois moins de chars mais plus adaptée à Disneyland Paris, sans pour autant perdre la magie de la parade originale. Le défilé a également changé de logo et de nom, il est passé de Disney’s Fantillusion! à Disney’s Fantillusion Parade! D’ailleurs, le char du titre ayant disparu, le nom de la parade fut rajouté derrière le char de Mickey (qui auparavant servait à y indiquer le nom du sponsor lorsqu’elle défilait à Tokyo Disneyland). Au fait, saviez-vous que la Parade Disney’s Fantillusion! avait une marraine ? Il s’agit d’Ornella Muti, une actrice italienne, élue « Plus belle femme du monde » par le magazine Class, qui fut présente lors de la toute première Disney’s Fantillusion dans une somptueuse robe scintillante d’étoiles filantes fabriquée par les couturières du parc.

De nouvelles technologies

Entre Main Street Electrical Parade et Disney’s Fantillusion!, les différences technologiques sont majeures. Là où la première produisait sa lumière avec 95% d’ampoules, la Fantillusion!, elle, utilisait d’autres moyens lumineux supplémentaires comme entre autres la fibre optique, utilisée principalement pour les costumes des danseurs des actes 1 et 3 ce qui signifie que leur couleur pouvait être modifiée pendant le spectacle. Les costumes des danseurs de l’acte 2, eux, devenaient plus lumineux et intenses lorsqu’ils sont plongés dans l’obscurité. Toute la mécanique des transformations et la programmation des éclairages sont gérées par un ordinateur embarqué sur le char. La seule chose transmise est une tonalité DTMF (dual-tone multi-frequency) qui sert à garder les chars synchronisés lorsqu’ils descendent la rue. Les couleurs des lampes sont uniques et ont été teintes sur mesure. Disney’s Fantillusion! comptait pas moins de 400 000 ampoules reliées par 60 kilomètres de câbles. A chacune de ses sorties, elle déchargeait neuf tonnes de batteries et consommait 600 litres d’azote liquide pour les effets fumigènes.

La Disney Fantillusion en images

Aujourd’hui, la Parade Disney’s Fantillusion! n’existe plus, après neuf années de bons et loyaux services, les lumières de ce défilé nocturne se sont éteintes à jamais et la plupart des chars ont été démantelés pour fabriquer les éléments des futures cavalcades d’Halloween et de Noël. Mais elle restera néanmoins gravée dans la mémoire des visiteurs qui l’auront connue,  pour toujours… Même si la Disney Fantillusion a été réduite lors de son arrivée en France, elle reste une parade unique en son genre avec 12 chars (il y en avait 31 à Tokyo Disneyland).

mickey Disney Fantillusion parade

Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
dingo Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade

Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade

Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion parade
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion

Disney Fantillusion
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion
Disney Fantillusion

Disney Fantillusion Disney Fantillusion

Disney Fantillusion

Une pétition pour le retour de la Fantillusion à Disneyland Paris

Comme vous le savez, la Parade Disney’s Fantillusion ne reviendra pas cet été à Disneyland Paris.Une partie des chars aurait d’or et déjà été détruits afin d’être reconvertis pour la cavalcade des fêtes de fin d’année. La mauvaise nouvelle est bien sur mal passée pour beaucoup de personnes, notamment les fans pour qui la « parade électrique » est un classique du parc chaque été. Les pétitions ont l’air d’être à la mode, en effet, après celle visant à rendre à Mérida son apparence originale (suite à son relookage 2D), c’est maintenant le retour de la Fantillusion qui est réclamé avec cette nouvelle pétition.Lancée il y a peu, celle-ci ne devrait pas avoir de conséquences vu que la célèbre parade lancée en 2003 est partiellement détruite.

La pétition pour le retour de la parade de nuit à Disneyland Paris :

Affaire à suivre donc si cette pétition arrive à atteindre un grand nombre de participants (celle de Mérida a eu droit à une réponse de la part de Disney ayant atteint plus de 225 000 signatures) Disneyland Paris a connu une parade électrique tous les ans depuis son ouverture, après une première année sans celle-ci en période de Noël en 2012, la première saison estivale sans elle approche à grands pas… il va falloir patienter en attendant Disney Dreams à 23h.

La parade Disney’s Fantillusion : une histoire en lumière et en musique
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *