Quentin Tarantino fou de rage contre Disney

Publié par Florian Mihu le 27 février 2016 | Maj le 4 juin 2017

Banniere_The Walt Disney Company

Ce n’est pas l’affaire du siècle, mais tout de même. L’immense Quentin Tarantino (Pulp Fiction, Kill Bill, Inglorious Basterds, Les Huit Salopards…) est toujours fou de rage contre la firme aux grandes oreilles, en témoignent ses récentes déclarations dans les colonnes de New York Daily News. Le cinéaste accuse en effet Disney dans Entertainment Weekly d’avoir mis la pression sur une salle de cinéma… Explications.

Quentin Tarantino Star Wars Disney

Kill Mickey

Le réalisateur de Reservoir Dogs affiche sa fureur contre les studios d’Alan Horn, qui auraient exigé que l’exploitation de Star Wars – Le Réveil de la Force soit prolongée au cinéma Arclight Cinerama Dome de Los Angeles, en faisant pression sur ses employés, ceci ayant pour conséquence, vous l’aurez compris, d’éclipser la sortie de son dernier western, Les Huit Salopards. Si l’on en croit les propos du cinéaste, Disney se serait prêté au chantage en menaçant l’exploitation Arclight de retirer de l’affiche de tous ses établissements aux Etats-Unis l’Episode VII si le film n’était pas prolongé à Hollywood. Manifestement, Tarantino l’a toujours en travers et la hache de guerre n’est pas prête d’être enterrée, en veulent pour preuve ses déclarations dans EX : « Ils m’ont ni**é… Je ne travaillerai plus jamais avec Disney sous quelque forme que ce soit après ce qu’ils m’ont fait », a-t-il dit.

tarantino-django-165691

Une colère d’autant plus significative quand on sait que Disney lui a permis de sortir son cultissime Pulp Fiction le 14 octobre 1994 sous le label adulte Miramax. « Ils m’ont ni**é et je leur ai rapporté beaucoup d’argent avec Pulp Fiction, et c’est vraiment une très mauvaise façon de traiter un ancien employé qui a très bien travaillé pour eux », a ainsi ajouté Tarantino. Il faut par ailleurs savoir que le logo de Cinérama apparaît au tout début du film Les Huit Salopards, dernière production du cinéaste, qui s’est dévoilée pour la première fois dans cette salle hollywoodienne. On se souviendra alors des propos passés de Tarantino « J’ai fait Les Huit Salopards pour le Dome ».

quentin-tarantino-furieux-contre-disney-et-son-star-wars-ils-font-tout-pour-me-b-ser

De manière plus générale, Tarantino éprouve une aversion pour la manière dont est traitée la franchise Star Wars depuis sa sortie ; son film Les Huit Salopards était tout de même programmé pour deux semaines au Dome. Disney aura tout fait, et on peut aussi aisément le comprendre, pour maintenir son blockbuster dans cette salle prestigieuse d’Hollywood. Tarantino déclarait sa rage à cette époque. Tarantino explique : « Hier, Disney est allé voir le propriétaire du Cinerama Dome pour leur dire ‘Vous allez diffuser Star Wars pendant toute la période des fêtes, et si vous ne le faîtes pas, si vous honorez votre contrat avec Les Huit Salopards, on vous empêchera de diffuser Star Wars, le plus grand film de tous les temps. On vous empêchera de le passer dans toutes vos salles de cinéma' ».

Tarantino voit dans cette action de Disney de la méchanceté et de l’extorsion, lui qui ne mâche jamais ses mots. Malgré ce coup de sang, il n’a pas omis de rappeler qu’il adorait le travail de J.J. Abrams, le réalisateur émérite du Réveil de la Force. Rappelons qu’outre Pulp Fiction distribué aux USA par une filiale de Disney et sa participation à l’écriture de USS Alabama (Hollywood Pictures), Tarantino a également fait l’acteur pour plusieurs films chez Mickey :

  • Lui-même aux côtés de Kermit la Grenouille dans Le Magicien d’Oz des Muppets (2005),
  • Richard « Ritchie » Gecko dans Une Nuit en Enfer (Dimension Films, 1996, également producteur pour ce film et les deux suites)
  • McKenas Cole dans plusieurs épisodes de la série ABC Alias.

Woz-qt01

Quentin Tarantino fou de rage contre Disney
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *