Ride Frozen : pourquoi la polémique ?

Publié par Kevin Gauthier le 18 septembre 2014 | Maj le 18 mai 2017

Il semblerait qu’une bonne partie de la communauté internationale de Fans Disney s’insurge, non pas contre la création d’une attraction La Reine des Neiges à Walt Disney World Resort (ça, c’est admis de tous, compte tenu du phénomène dépassant The Walt Disney Company) mais bien contre l’intégration de ce ride au sein même d’un Parc (Epcot pour ne pas le citer), perdant d’années en années de son essence originale, là où ses trois frères restent très cohérents dans leur évolution (lands, attractions, entertainment, etc.) et supprimant, de ce fait, l’un des joyaux du Parc, à savoir le Flume Maelstrom.

Il faut savoir que c’est tout un pan de la culture et de l’histoire norvégienne qui s’effacera après l’arrivée de Frozen au Pavillon de Norvège, contrastant fortement avec les autres Pavillons de World Showcase. A noter également dans cet argumentaire le fait qu’Arendelle n’est pas à proprement parler une région de Norvège, mais bien un royaume « enchanté » (avec sa capitale, son Château, son palais de glace, ses trolls, sa magie, ses paysages mythiques, sa forêt et ses loups), inspiré étymologiquement et culturellement d’éléments appartenant au pays nordique. Alors, pourquoi exprime-t-on dans la sphère de passionnés à travers le monde, à commencer par les Etats-Unis, autant de vives critiques à cette annonce ?

Frozen Ever After à Epcot

Car celle-ci laisse penser aux Fans que Disney use (ou abuse) de facilité en supprimant un grand classique de l’histoire de ses Parcs au profit d’une machine de guerre, cette dernière qui aurait très bien pu trouver sa place dans un autre coin du Resort (et dieu sait que la place ne manque pas) et surtout au sein d’une nouvelle zone entièrement construite. On peut y entrevoir les prémisses d’un renouveau de l’offre à Epcot mais pour aboutir à quoi exactement dans plusieurs années ? Chaque Pavillon devrait suivre le même schéma (une réplique de WDI_Ratatouille_colorboard_100087543_online

A l’inverse, Maelstrom possède assez d’infrastructures existantes pour se transformer en pays glacé avec un cachet suffisant. Pour environ 10 minutes de croisière scénique (post-show compris), l’attraction serait à même de recevoir la mythologie de Frozen pour une expérience optimale (et avec une technologie de pointe, cela va de soi). Quoi que, moins de cinq minutes de ride pur, ne serait-ce pas un peu timide pour Elsa ? Avec l’arrivée de divertissement pur et simple avec un arrière-fond instructif, la cohésion de l’esprit insufflé dans ce Parc à l’origine ne serait-elle pas entachée ? Evidemment, la stratégie de redynamiser Epcot comme un Disney’s Hollywood Studios bis est toute autre.

Le World Showcase de Epcot !

Que dire, dès lors, de World Showcase qui n’a pas l’objectif premier (voire pas du tout) d’accueillir l’animation Disney en son sein, partagée entre les autres Parcs dont en majeure partie le Magic Kingdom. Bref, cette stratégie ne révèle sûrement pas un frein financier à vouloir remplacer du neuf par du vieux au lieu de faire du neuf sur du vierge, mais bien une nouvelle vision se profilant dans les années futures pour le deuxième Parc Disney floridien.

Photo par : Davidsimmonsphotos

Photo par : Davidsimmonsphotos

C’est critiquable, mais c’est aussi une plus-value dans un sens. La préoccupation qui occupe une partie des Fans en ce moment est #SavetheMaelstrom, évidemment vouée d’avance à l’échec…

Votre avis, les amis ?

Ride Frozen : pourquoi la polémique ?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *