Terrorific Night 2012 : retour sur la soirée de Disneyland Paris

Publié par Kevin Gauthier le 28 octobre 2012 | Maj le 27 octobre 2015

Il en faut du courage pour se faire peur: passer les tourniquets des studios n’était pas chose aisée en cette soirée du samedi 27 octobre 2012, pour la Terrorific bis.

La majorité des personnes munies d’un billet s’était pressée en masse devant le portail des Walt Disney Studios, et cela une bonne demi-heure avant le début des macabres festivités, prévu à 20h30. Tâche ardue que de se mettre dans une ambiance réelle, bloqué au milieu d’une foule compacte paralysée par le froid et l’attente. Des efforts se font sentir lorsqu’une ambiance musicale particulière se manifeste: des bruits étranges, des cris probablement pas humains suivis d’un bruit d’hélicoptère et d’une sirène d’alarme. La panique serait-elle en train de s’installer aux studios? Quoiqu’il en soit, tout ceci a l’effet d’un pétard mouillé au milieu d’un brouhaha peu commun, le manque d’organisation flagrant condamnera certaines personnes à attendre 21h00 pour pénétrer dans l’enceinte du parc.

Une fois à l’intérieur, il est peut-être temps d’oublier ce mauvais souvenir et de se prendre au jeu: un petit groupe d’autorités nous interdit pour le moment l’accès au Studios 1, nous sommant de ne pas bouger; on reçoit un ordre contraire quelques instants plus tard avant d’être arrêtés de nouveau. Nous y voilà.

La Terrorific Night en images dans le parc Walt Disney Studios pour Halloween

Studio 1 Terrorific Night

Studio 1 Terrorific Night

Chapeau bas aux animations de rue: « suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis »: difficile de résister à la curiosité lorsqu’on tombe né-à-né avec d’étranges créatures peuplant le parc. Elles ne bougeront pas… jusqu’à ce qu’elles aient décidé du contraire: un sursaut et vous voilà partis vers l’autre bout du parc. Vous devenez la proie facile: ces choses vous courseront parce que vous suintez l’effroi… jusqu’à ce qu’elles désignent leur prochaine victime.

Terrorific Night

Mention spéciale à la tour de la terreur: le hall est occupé par d’étranges personnages vêtus en costumes d’époque, cherchant un client introuvable ou un certain chef d’orchestre. ils se font réprimander par leurs chefs qui savent se servir de leurs cordes vocales. Ces étranges personnages se sont mis en tête que ceux qu’ils cherchent pourraient se trouver parmi vous: en prenant garde, répondez-leur poliment, et ils vous laissent (probablement) tranquilles.

Terrorific Night

Les grooms sont déchaînés: zombifiés, ils ont le visage rongé par une étrange et foudroyante infection. Ils prennent un malin plaisir à vous tourmenter par leurs tonitruantes interventions.

Terrorific Night

La force de cette Terrorific Night fut de nous faire croire à une étrange et inquiétante dénaturisation d’un parc d’attractions pourtant  familier plongé dans un chaos apocalyptique: la nature humaine a tiré sa révérence. Au milieu de ces rues plongées dans l’inconnu par des fumigènes et des bruits passablement inquiétants venant de nulle part: zombies, morts se relevant, assassins à la tronçonneuse, marchands de chair humaine, cannibales et cavaliers sans tête étaient les maîtres des lieux pour un soir. Les méchants Disney étaient également de la partie.

Photos pour RDC : David Gibout

Terrorific Night 2012 : retour sur la soirée de Disneyland Paris
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *