Les arcades de Main Street U.S.A. à Disneyland Paris

Publié par Alexis Richard le 6 novembre 2018 | Maj le 17 novembre 2018

Les arcades de Main Street, U.S.A. sont toute une histoire, dans son sens le plus large. En effet, ces deux passages couverts ont été imaginés exclusivement pour Disneyland Paris, ils n’existent pas dans d’autres parcs Disney. Leur présence est motivée par le climat francilien, pas toujours aussi radieux qu’en Californie ou en Floride. Les arcades permettent ainsi aux visiteurs de remonter ou descendre Main Street, U.S.A. à l’abri, tout en donnant accès aux boutiques et aux restaurants.

Liberty Arcade sur Main Street U.S.A.

Ces arcades s’inspirent des célèbres passages parisiens, construits au XIXe siècle, traversant des immeubles et où se trouvent des galeries marchandes à l’abri des intempéries, bien souvent pour une clientèle aisée.

Ces passages sont de véritables passerelles culturelles puisque Liberty Arcade retrace l’histoire de la Liberté éclairant le monde, appelée communément la Statue de la Liberté, symbole américain par excellence mais aussi de l’amitié franco-américaine, ce que les concepteurs de Disneyland Paris ont tenu à rappeler dans le cadre de l’implantation d’un parc Disneyland en France. En effet, la Statue de la Liberté était un cadeau du peuple français aux Américains et a été conçue par le sculpteur français Auguste Bartholdi et l’ingénieur Gustave Eiffel. Cette thématique commence déjà un peu avant l’entrée de l’arcade, sur le mur entre Liberty Arcade et le Storybook Store, sur lequel une publicité pour une compagnie nautique fait le lien entre la France représentée par la Tour Eiffel et les Etats-Unis représentés par la Statue de la Liberté.

Une galerie pour l’amitié franco-américaine à Disneyland Paris

La galerie est ainsi décorée de vitrines explicatives sur la conception et la construction du monument américain à travers des maquettes, miniatures et photographies d’époque ainsi que des tableaux et des photographies. Les six vitrines sont réparties en différentes thématiques :

  • (1865-1871) LE REVE DE BARTHOLDI – Naissance de Dame Liberté
  • (1875-1879) LE GRAND PROJET – Construction de Dame Liberté
  • (1877-1886) UN CADEAU DU PEUPLE – Dame Liberté devient réalité
  • (1892-1956) LE NOUVEAU COLOSSE – La Liberté pour les Immigrants
  • (1916-1965) LA LIBERTE ECLAIRE LE MONDE – Dame Liberté, un symbole pour le monde entier
  • (1981-1986) RENAISSANCE DE DAME LIBERTE – Restauration pour les cent ans de Dame Liberté

Statue of Liberty Tableau : incontournable des arcades Disney

Au milieu de l’arcade se trouve “Statue of Liberty Tableau”, une peinture murale dont le style s’inspire du style de l’Exposition Universelle de 1876 (où le bras et la torche de la Statue de la Liberté furent exposées). Pour cette peinture, les Imaginieurs ont passé plusieurs heures au Smithsonian Institute pour répliquer ce style si particulier de la fin du XIXème siècle. La peinture finale a été faite par Jim Michaelson à qui l’on doit plusieurs affiches présentes à Disneyland Paris, comme celles de certaines attractions Disney ou encore celles des villes futuristes dans Discovery Arcade.

Statue of Liberty Tableau dissimule un diorama discret derrière des rideaux rouges qui propose de revivre l’inauguration de la Statue de la Liberté, en 1886, notamment à travers le commentaire auditif de spectateurs français. On peut y entendre à un moment l’hymne national français, qui avait fait l’objet d’une demande de l’Etat français. L’endroit constitue également “Liberty Court”, une rotonde également accessible depuis Flower Street dont l’extérieur n’est pas sans rappeler un certain bâtiment historique américain, Le Independence Hall de Philadelphie (qui a par ailleurs inspiré la façade du Hall of Presidents).

La partie du bâtiment est d’ailleurs ornée d’un vitrail représentant la Statue de la Liberté, sur lequel on peut voir un drapeau américain et français. L’intérieur est décoré de bannières aux couleurs des drapeaux américain et français et le sol est décoré d’une superbe mosaïque représentant la baie supérieure de New York dans laquelle se situent Liberty Island et la Statue de la Liberté.

Un passage à couvert dans le parc Disneyland

Liberty Arcade donne successivement accès aux boutiques du parc Disney Emporium et Disney and Co. et le restaurant Casey’s Corner. Dans l’arcade se trouve également un comptoir de vente d’objets en cristal. La sortie de Liberty Arcade donne sur Davy Crocket’s Road qui mène à Frontierland, pour rester sur une thématique américaine, et qui poursuit sur un “chemin sans pluie”. En effet, il existe un chemin couvert qui traverse Main Street, U.S.A. jusqu’à l’entrée de Fantasyland, côté Adventureland, près de l’attraction Peter Pan’s Flight et du restaurant le Chalet de la Marionnette.

Par ailleurs, Liberty et Discovery Arcade disposent de leur propre ambiance sonore indépendante de celle de Main Street, U.S.A. Le concept de Liberty Arcade provient d’un projet de rue adjacente voulue par Walt Disney pour le Main Street, U.S.A. en Californie appelée Liberty Street.

Discovery Arcade : le second incontournable de Main Street ,U.S.A.

Parallèle à Liberty Arcade, sur la droite de Main Street, U.S.A. se trouve Discovery Arcade. Reprenant exactement le même principe que Liberty Arcade, à savoir un passage couvert reliant Town Square et Central Plaza, à Discovery Arcade, différentes vitrines remémorent, à travers des miniatures et dessins, les inventions et recherches d’innovations du XIXe siècle, Main Street, U.S.A. étant témoin des révolutions de son temps.

Un passage chargé de détails Disney

Les 52 maquettes qui y sont exposées sont authentiques et ont été récupérées dans une collection américaine privée, provenant à l’origine du Bureau Américain des Patentes. Il y a au total 7 vitrines éducatives : l’esprit de la découverte, les inventions domestiques, les inventions industrielles, l’exposition universelle de 1893, la découverte des loisirs, l’invitation au voyage et à la découverte du futur.

Discovery Arcade, sorte de « passerelle culturelle et intellectuelle », prépare ainsi en douceur les visiteurs à pénétrer dans Discoveryland, le monde du futur d’hier et d’aujourd’hui, comme les « hommes de Vitruve » de Léonard de Vinci qui ornent le haut des colonnes de fer forgé, ou encore une maquette du dirigeable Hypérion.

Une allée vers Discoveryland à Disneyland Paris

Les passeurs de Discovery Arcade bénéficient aussi d’une première vision rétro-futuriste, à la façon de Discoveryland, à travers des affiches fictives du futur des villes américaines de New-York, Baltimore, New Orleans, Chicago, Atlantic City, Saint-Louis, Los Angeles, Denver, Washington D.C. et San Francisco, réalisées par les artistes Jim Michaelson, Maureen Johnston et R. Ziscis. Ces villes sont représentées telles qu’elles auraient pu être imaginées aux alentours des années 1999-2000, où les verrières, les armatures métalliques, les aéronefs et les machines à vapeur sont légion. Des affiches dont le style a trouvé son inspiration dans celui de l’artiste Albert Robida et du magazine Popular Mechanix.

En plus de ces affiches rétro-futuristes, on peut trouver dans Discovery Arcade des publicités rétro dont certaines faisant la publicité de commerces de Main Street, U.S.A. comme le barber shop, le Market House Deli ou encore le Disneyland Railroad mais aussi de véritables publicités d’époque comme celle présente à proximité de l’entrée de Market Street pour des patins à roulettes.

Un lieu de passage couvert vers les boutiques Disney

Inspirée des passages couverts parisiens, Discovery Arcade donne successivement accès aux commerces de Main Street, U.S.A. : New Century Notions – Flora’s Unique Boutique, Disney Clothiers, The Coffee Grinder/The Ice Cream Company, Market House Deli, Harrington’s et Victoria’s Home Style Restaurant. Au milieu de l’arcade, un accès donne sur Market Street. D’ailleurs, on pourrait croire que Discovery Arcade accueille un marché couvert puisque Market Street fait référence au Market House Deli mais aussi à un marché dans Discovery Arcade à en croire les indications.

Également, les deux dernières vitrines de Discovery Arcade ne sont pas anodines. En effet, la dernière consacrée aux inventions évoque le futur et donc l’approche vers Discoveryland et sa vision de demain, tandis qu’une seconde fait la publicité de la firme Osram, créée en 1906, partenaire actuelle de Disneyland Paris et spécialisée dans les éclairages écologiques, une belle innovation de notre époque.

Une transition sympathique puisque à la sortie de Discovery Arcade, vous vous retrouvez sur Edison Avenue qui mène à Discoveryland, faisant référence à l’un des plus célèbres inventeurs américains, celui de l’ampoule électrique. Du même style, autre clin d’œil amusant voulu par les Imaginieurs, le passage d’Edison Avenue marque la transition entre Main Street, U.S.A. et Central Plaza, où les réverbères au gaz précèdent les lampadaires électriques.

Tout comme Liberty Arcade, le concept remonte à Walt Disney qui voulait sur la droite de son Main Street, U.S.A. en Californie un Edison Square qui permettrait de rendre hommage aux célèbres inventions de Thomas Edison. Il en restera Edison Avenue et le concept de Discovery Arcade sera plus étendu.

Les arcades de Main Street U.S.A. à Disneyland Paris
Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *