Histoire de l’attraction Indiana Jones et le temple du péril à Disneyland Paris

Publié par Alexis Richard le 12 novembre 2018 | Maj le 11 novembre 2018

Le parcours de l’attraction s’inspire de la structure imaginée pour une attraction prévue initialement à Discoveryland. Appelée Spark Gap Coaster, cette attraction avait pour thème la force magnétique et ressemblait à un immense éclateur électrique. L’attraction Indiana Jones sera inaugurée officiellement le 9 décembre 1993 sous une pluie battante par George Lucas en personne. L’attraction est le premier coaster de Disneyland Paris à proposer un looping.

Comme beaucoup d’autres projets abandonnés à Disneyland Paris, l’attraction originale se voulait plus impressionnante en faisant appel à plusieurs effets spéciaux répartis sur le parcours. Malheureusement la nécessité de proposer rapidement une attraction et des raisons financières n’ont pas permis la concrétisation de ces idées.

Histoire de l’attraction Indiana Jones à Disneyland Paris

Indiana Jones et le Temple du Péril s’inspire librement du deuxième film de la saga du plus célèbre des aventuriers, Indiana Jones et le Temple Maudit, et sa célèbre course-poursuite mouvementée à bord de wagonnets. L’attraction reprend ce concept où le visiteur part, à l’intérieur du temple grâce à un wagonnet minier, à la recherche d’Indiana Jones, dont les campements à l’extérieur de l’attraction composant la file d’attente sont apparemment à l’abandon. Adventureland étant divisé en plusieurs régions du monde, l’attraction se situe dans sa partie asiatique avec ses bambous environnants et son architecture rappelant les temples indiens.

En 1994, souhaitant offrir un peu de nouveauté, l’attraction Indiana Jones et le temple du péril est adaptée pour proposer de faire le parcours à l’envers. Le circuit reste le même mais le sens des véhicules de l’attraction est inversé. Une idée simple mais qui nécessitera plusieurs modifications, à commencer par les véhicules mais aussi l’ajustement du décor pour dissimuler certains éléments techniques que le visiteur n’était pas censé voir auparavant. Indiana Jones et le Temple du Péril à l’envers ne séduira pas les habitués de sensations fortes notamment pour des raisons de confort. Quelques années plus tard l’attraction reviendra dans le sens initial.

Les petits plus de l’espace Lucasfilm dans le parc Disneyland

En plus de l’attraction, Indiana Jones a inspiré deux boutiques à Adventureland : Temple Traders Boutique et Indiana Jones Adventure Outpost.

L’attraction est la première à bénéficier du système Fast Pass à Disneyland Paris. Ses bornes sont d’ailleurs abritées sous des tentes de campement.

Du point de vue ambiance, l’attraction diffuse certains morceaux de la bande originale des trois films Indiana Jones y compris le célèbre thème musical indissociable du personnage, écrit par John Williams.

Si Indiana Jones a inspiré plusieurs attractions dans les parcs Disney, chacune d’entre elles est unique, y compris celle de Disneyland Paris. C’est d’ailleurs la deuxième adaptation de la saga en attraction dans un parc Disney. Les concepts de l’attraction imaginée pour Disneyland Paris seront utilisés pour créer l’attraction Indiana Jones Adventure – The Temple of the Forbidden Eye.

La boutique Indiana Jones Adventure Outpost

Le concept de la boutique était plus authentique à l’époque où elle s’appelait Trader Sam’s Jungle Boutique, en référence au lieu du même nom à Disneyland en Californie, liée à l’attraction The Enchanted Tiki Room, un concept bien respecté jusqu’au fait que la boutique de Disneyland Paris se trouve à proximité du Colonel Hathi’s Pizza Outpost, lui aussi inspiré de cette attraction californienne.

Renommée Indiana Jones Adventure Outpost avec l’arrivée de l’attraction Indiana Jones et le Temple du Péril en 1993, la boutique est abritée dans une casa au toit de paille et propose plusieurs articles sur le thème de l’aventure et du célèbre aventurier. C’est la deuxième boutique sur le thème d’Indiana Jones puisqu’une autre existe à la sortie de l’attraction Indiana Jones et le Temple du Péril, Temple Traders, ouverte à la même période que l’attraction.

Un incontournable d’Adventureland

Bien que la boutique ne soit pas très grande, elle vaut le coup d’œil puisqu’elle est aménagée avec exotisme et richement décorée d’accessoires d’aventuriers comme des remèdes médicinaux, une barque, un carnet de voyage, un hamac, une malle et bien d’autres !

Histoire de l’attraction Indiana Jones et le temple du péril à Disneyland Paris
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *