Avant Minuit : une réécriture moderne de Cendrillon

Publié par Alice Glémarec le 15 mars 2022 | Maj le 15 mars 2022

Premier né de la nouvelle série Modern Princess, Avant Minuit de Julie Murphy revisite le classique Cendrillon. Cette série vise un public de jeunes adultes et chaque livre décrit l’histoire d’une princesse Disney. Comme Hachette nous y a habitué, dans sa collection Disney Heroes qui édite aussi cette série, les différents volumes de Modern Princess n’auront pas de liens entre eux et pourront avoir des auteurs différents.

Fiche technique d’Avant Minuit

  • Titre original : If the shoe fits
  • Titre français : Avant Minuit
  • Auteur : Julie Murphy
  • Traducteur : Nadège Gayon-Debonnet
  • Éditeur : Hachette
  • Date de sortie : le 12 janvier 2022
  • Nombre de pages : 427

Résumé

Cindy adore les chaussures. Un noeud bien placé, un talon travaillé, et elle se sent tout de suite elle-même. Si son obsession pour la mode est bridée par la difficulté de trouver des vêtements de marque en grande taille, elle trouve en revanche toujours chaussure à son pied.

Son diplôme en design fraîchement obtenu, mais sans perspective d’emploi, la jeune femme retourne vivre chez sa belle-mère, Erica Tremaine, productrice exécutive de la célèbre émission de téléréalité Avant minuit. Lorsque des candidates se désistent à l’ultime minute, Cindy est propulsée sous les projecteurs. Après tout, afficher sa fabuleuse collection de chaussures à l’écran semble un excellent moyen de lancer sa carrière, non ? Et, tant qu’elle y est, pourquoi refuserait-elle un ou deux rendez-vous avec un beau célibataire ?

Loin d’imaginer que son statut de première candidate grande taille d’Avant minuit va faire d’elle une icône body positive, Cindy va devoir manœuvrer pour éviter de se briser un talon – et le cœur – dans l’exercice.

Quatrième de couverture

Avant minuit : Une réécriture résolument moderne

Ce qui frappe le lecteur dès le début de sa lecture, est la présence de nombreux éléments qui placent le récit à notre époque. Que ce soit les marques de vêtements et surtout de chaussures qui ponctuent le récit, l’utilisation des réseaux sociaux ou encore que Cindy réserve un Uber pour se rendre à l’aéroport, tout est fait pour que l’on comprenne que nous sommes dans les années 2020.

Mais au-delà des allusions de notre époque, les thèmes abordés sont très modernes. Le premier que l’on peut noter est le body positivisme. Lorsque l’on parle de ce mouvement, il est toujours possible de tomber dans ses dérives. Mais au contraire, le livre les dénonce. On peut relever la mention faite aux mannequins « grandes tailles » qui ont souvent une forte poitrine mais ne font pas plus d’une taille 40, aux marques de luxe qui ne proposent pas de grandes tailles ou aux regards condescendants des gens du milieu de la mode. Cindy se fâche notamment contre les personnes qui lui disent qu’elle est courageuse d’assumer ses formes, car elle estime qu’elle est juste elle-même, qu’il n’y a rien de courageux à cet état de fait, et que ces encouragements sous-entendent que son poids est à part. On peut également noter un court passage où Cindy cherche à dédiaboliser le mot « grosse » en lui enlevant sa connotation négative.

Autre thème du roman : les apparences à la télé, et par extension dans les réseaux sociaux. Cindy se retrouve dans une émission de téléréalité. Et elle se rend compte que rien de ce qui est tourné n’est réel. Tout le monde est là pour une bonne raison, mais pas uniquement pour celle de rencontrer le fameux célibataire. Dans le cas de Cindy, son but est de se faire connaître en temps que créatrice de mode et pour les chaussures en particulier. Mais au cours des semaines, les objectifs peuvent changer, les rivalités s’installent ; plus le temps passe, plus la tension monte lors des éliminations des participantes.

On peut également noter une belle diversité dans les personnages présentés. Outre Cindy qui est ronde, la couleur de peau est souvent donnée dans la présentation des personnages, quelle qu’elle soit. On retrouve également des personnages bi-sexuels, d’autres homosexuels. Le genre est également mis en avant avec la présence d’un personnage non-binaire pour lequel le pronom « iel » est utilisé.

Loin de la Cendrillon originale

On retrouve dans les noms des personnages beaucoup de références à Cendrillon, mais en modernisé et américanisé. Cindy correspond à Cendrillon, Joy à Javotte, Anna à Anastasie. La belle-mère de Cindy s’appelle Erica Tremaine et elle a eu des triplets avec le père de Cindy, qui s’appellent Gus, Jack et Mary en référence aux souris (Mary est le nom anglais de Perla). On retrouve aussi des accessoires emblématiques comme la pantoufle de verre (en plus moderne) et la robe bleu glace.

Cependant, ces éléments restent peu importants dans l’intrigue, qui est complètement différente du dessin animé. Ici, la belle-famille de Cindy n’est pas du tout antipathique et ne cherche pas à lui nuire. Au contraire, ces belles-sœurs sont un vrai soutien pour elle. Les caractères des personnages sont aussi très différents des originaux. Ainsi, les références à Cendrillon donnent plus l’impression d’être des clins d’œil qui n’apportent que peu à l’histoire, plus qu’une réécriture.

Une histoire pleine de rebondissement et des personnages attachants

Si les personnages n’ont que peu à voir avec ceux que l’on connaît déjà, ils n’en sont pas moins très attachants. Ils sont complexes et on s’identifie facilement à l’un ou plusieurs d’entre eux. Même si Cindy a un caractère joyeux et pétillant, il lui arrive de ne pas savoir comment réagir, d’être perdue et d’avoir peur…

L’histoire est prévisible, mais on se laisse embarquer sans souci par ses rebondissements. Et Même si on sait comment telle ou telle situation va aboutir, il nous tarde de savoir comment les personnages vont y arriver. Il s’agit ici très clairement d’un livre addictif.

C’est un début prometteur pour cette nouvelle collection Modern Princess dont le second tome, déjà annoncé, revisitera La Belle et la Bête. Ce premier tome impossible à lâcher, donne envie d’en découvrir les autres à venir !

Rate this post
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.