Après les huit précédents épisodes qui ont rencontré un vif succès sur la toile (épisode 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8), la production de La Belle et la Bête – Le Musical nous présente l’épisode 9 de sa web-série Lumière en Coulisses, animée par le comédien Dan Menasche.

La Belle et la Bête – Le Musical

La page Facebook de La Belle et la Bête – Le Musical nous a dévoilé récemment le neuvième épisode, en deux parties, de Lumière en coulisses.

9ème épisode – partie 1/2 : Dan Menasche part à la rencontre, dans cette première partie, de Matthieu Serradel, l’assistant du Directeur Musical de la production parisienne du spectacle. Ce musicien talentueux n’a plus à prouver son talent tant ses expériences dans le domaine du spectacle en particulier sont multiples. Pianiste et chef d’orchestre, Mathieu Serradel a brillé maintes et maintes fois à la direction musicale de monuments du musical londonien comme Les Misérables, Cabaret, Annie, West Side Story, Summer Holiday ou encore Company. C’est de retour de Londres en 2006 qu’il parvient, après quelques collaborations avec des artistes d’univers différents, à s’imposer dans la profession en France. Il obtient en 2010 le premier Prix du 10e Concours International de la Chanson Francophone pour le tube « La Voisine » de l’argentin Diego Fidalgo.

A la rencontre de Dan Menasche et Matthieu Serradel

Il obtient, la même année, le poste de directeur musical dans l’équipe de la production d’Un Violon sur le Toit au Palace à Paris. Il participe également à l’aventure d’Anne le Musical à l’Espace Pierre Cardin. En 2011, à nouveau sur le sol britannique, il est engagé pour la production Sleeping Beauty the Panto. Entre temps, il continue toujours de composer et écrire pour son répertoire personnel. Il signe les arrangements musicaux du spectacle 1939 dont il assure la direction musicale au Palace, en juin 2011. Il assure également la direction musicale du spectacle humoristique Peep Musical Show (théâtre Clavel). Il collabore, toujours en 2011, avec des groupes comme Polytropon ou The Road to Freedom. Il participe en 2012 à différentes productions scéniques : assistant directeur musical sur Robinson Crusoe & The Cornish Pirates en Angleterre, chef d’orchestre sur Titanic the Musical (Angleterre), directeur musical du spectacle Legally Blonde au Palace à Paris. Il entame sa première collaboration avec Stage Entertainment avec la production française de Sister Act au théâtre Mogador de juillet 2012 à juin 2013, où il tient le poste d’assistant directeur musical. D’autres collaborations entretenues le même temps (Agnès Collet, spectacle Gétoufo, Simja Dujov, masterclasses et coaching) et à partir de septembre 2013, Mathieu Serradell renoue à nouveau avec les équipes de Stage Entertainment France pour La Belle et la Bête – Le Musical, où il y assure encore le poste d’assistant directeur musical (et pianiste).

Stan Cramer directeur musical de La Belle et LA Bête

9ème épisode – partie 2/2 : Notre Lumière national a enfin pu trouver le directeur musical du show, Stan Cramer. Après ses débuts de pianiste accompagnateur avec la chanteuse Cora Vaucaire en 1991, Stan Cramer se laisse happer par le « Broadway musical » dans diverses productions françaises comme Pour Toi, Baby ! (Of Thee I Sing) sur la musique de GershwinSigné Vénus (One touch of Venus) et Lady in the Dark sur la musique de Kurt Weill, mais aussi I do ! D’amour et d’Offenbach (The game of love), ou encore Zorro. Artiste pensionnaire de Stage Entertainment, il a assuré en 2012 la tournée française du prestigieux Cabaret – Le Musical de Sam Mendès et Rob Marshall. Orchestrateur, chanteur et danseur de claquettes à ses heures, il aime à transfigurer le portrait conventionnel du « pianiste » – ses partenaires de scène l’appellent volontiers « le pianiste fou ». A partir de septembre 2012, il devient directeur musical de la nouvelle production Sister Act aux côtés de Mathieu Serradell. La collaboration se prolongera dès octobre 2013 avec La Belle et la Bête – Le Musical. Chaque soir, Stan Cramer (ou Mathieu Serradell) dirige un orchestre de sept à huit musiciens dans la fosse de Mogador : Anne-Sophie Garber-Kastel (flûte), Sandy Lhaik (percussions), Laure Berdery (flûte), Antoine Mérand (clavier), Frédéric Ivassich (clavier), Alain Ménard (flûte), Isabelle Grandet (clavier), François Chambert (basse clarinette, clarinette et flûte), Eric Karcher (cor), Rolland Seilheis (basse clarinette, clarinette et flûte), Damien Prud’homme (bass clarinette, clarinette et flûte), Kostia Bourreau (cor), Antoine Philippe (cor), Stéphane Lambotte (percussions), Jean-François Durez (percussions), Claude Collet (clavier).

La troupe du spectacle La Belle et la Bête

12ème épisode  : Dan Menasche rend un hommage vibrant à l’ensemble de la troupe du Théâtre Mogador qui a officié durant neuf mois sur ces planches parisiennes pour offrir au public venu en masse une prestation chaque soir d’une qualité sans bornes. Rendons également les honneurs à toutes les équipes du show produit par Stage Entertainment France, qu’elles soient techniques, créatives ou administratives.

10442540_547429155386531_1748473622490798937_n

Découvrons La Belle et la Bête – Le Musical autrement… Et simplement MERCI DAN pour toute cette série on ne peut plus MAGIQUE !

Yoni Amar la Bête de la Belle et la Bête

11ème épisode 1/2 et 2/2 : Dan Menasche part à la rencontre du comédien et chanteur Yoni Amar, rôle principal masculin depuis le mois d’octobre 2013 sur les planches de Mogador. Dans cette rencontre, qui ne manque pas comme à l’accoutumée d’humour, notre Lumière descend dans les abysses du théâtre, plus particulièrement sous la scène de Mogador, où se jouent de nombreux défis techniques chaque soir, notamment avec le plateau roulant, permettant de moduler à volonté la scénographie du spectacle, notamment durant les scènes au Château de la Bête. La Bête, justement, qui nous dévoile également quelques révélations secrètes de conception de son maquillage et de ses prothèses, son ressenti sous le costume imposant et étouffant de la Bête et quelques anecdotes croustillantes comme d’habitude.

7765378130_yoni-amar-dans-le-role-de-la-bete

Yoni se forme au théâtre dans les ateliers « Aire de jeu » auprès d’Ani Hamel à Paris. Pour ce qui est du chant, il a suivi une formation comédie musicale au centre de danse du Marais, avec Pierre-Yves Duchesne, puis un enseignement de chant lyrique au conservatoire d’Asnières-sur-Seine auprès de Danièle Dinant. Il a joué dans Chance ! (le coursier, Palais des Glaces), Roméo et Juliette (doublure Benvolio/Prince, tournée asiatique), Merlin l’Enchanteur (Lancelot, Palais des Congrès de Paris), Hair (Ronny, Trianon), Les Misérables (Enjolras, Théâtre Beaulieu de Lausanne), Un violon Sur Le Toit (Perchik, Palace), Encore un Tour de Pédalo (Le juif, Théâtre du Rond-Point), Lili Lampion (André le beau papa, Théâtre de Paris) et Sister Act (doublure Eddie/Curtis, Théâtre Mogador). En 2013 / 2014, il tient le premier rôle de la Bête encore à Mogador pour le compte de Stage Entertainment France / Disney France dans La Belle et la Bête – Le Musical.

Partie 1/2 :

David Eguren alias Big Ben dans la Belle et la Bête

10ème épisode : Dan Menasche part à la rencontre du comédien David Eguren, son compère sur les planches de Mogador, puisqu’il y interprète l’horloge enchantée du Château de la Bête, régisseur bienveillant du domaine de son maître. Il n’est donc pas étonnant que ce Monsieur « Ponctualité » ait été réincarné sous cette forme physique : très à cheval sur les principes et les règles de bienséance, stricte quand cela touche au Château de son maître directement, Big Ben est aussi rigide extérieurement que jovial et généreux au fond. Son plus fidèle acolyte, Lumière, marque une attitude opposée à la sienne en voulant faire du Château ce qu’il a toujours été, un lieu de fête et de convivialité, mettant l’horloge dans tous ses états, craignant les réactions violentes de la Bête. Malgré ce respect vital pour les bonnes mœurs et les règles figées dans la pierre, Big Ben n’en est pas moins un des personnages qui fait preuve, quand il est nécessaire, de beaucoup de bravoure. Qu’il soit sous son apparence humaine ou d’objet, il se chamaille autant qu’il délire avec son chandelier préféré, gardant toujours un œil sur l’heure, montre à gousset à la main.

David Eguren se forme en Art Dramatique avec Nicole Mérouze en 1993 et 1994, puis à l’École du Studio d’Asnières de 1994 à 1996. Il effectue des stages de masques avec Mario Gonzales. Il prend des cours de chant avec Oscar Sisto, Dominique Noblès, Danièle Dinant et des cours de danse avec Claudette Walker et Daniel Thuann. En théâtre musical, il obtient des rôles dans une quinzaine de spectacles musicaux dont Chance de Hervé Devolder, Moi, j’aime la comédie musicale de Philippe Ermelier ou Les trois valses de Strauss, mise en scène de J.L. Grinda. Il met en scène des spectacles musicaux comme 1939-WAR-45 de Stéphane Métro et Christophe Borie. Au théâtre, il joue dans Les précieuses ridicules de Molière par Marijo Kollmansberger, Feu la mère de Madame de Feydeau par H. Devolder, ou encore Conte d’Hiver de Shakespeare par H. van der Meulen. David Eguren a brillamment endossé le rôle de Zazu pour lequel il s’est vu décerner le Marius 2008 du Meilleur second rôle dans la comédie musicale à succès Le Roi Lion au théâtre Mogador, spectacle récompensé par trois Molières dont celui du meilleur musical. Depuis quelques années, David s´est vu confier la mise en scène de différents spectacles dont, entre autres, Le génie Jules Verne de Dewen. Cette mise en scène sera remarquée et lui vaudra de diriger l’inauguration de l´exposition 80 jours pour rêver à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris. Dans un tout autre genre, David met en scène et gère le spectacle Assurance fou rire pendant deux saisons, au Parc Astérix. Il prépare la mise en scène d’un vaudeville de Labiche adapté en comédie musicale. Il décroche le célèbre rôle de Big Ben dans l’adaptation française du musical La Belle et la Bête, inspiré du classique animé Disney de 1992, l’été 2013, toujours chez Stage Entertainment France.

Manon Taris Belle dans le spectacle La Belle et la Bête

7ème épisode : Dan Menasche part à la rencontre de la sublime Belle du spectacle, incarnée par Manon Taris. Formée dans les trois arts majeurs du spectacle (théâtre, chant, danse), l’artiste s’est très vite plongée dans le milieu de la comédie musicale. Entamant sa carrière professionnelle dans le spectacle Le Petit Prince, de Richard Cocciante et Élisabeth Anaïs, Manon Taris tourne longtemps avec ce show, notamment en Asie. De retour en France, c’est le rôle de Cosette qu’elle décroche sans mal dans l’adaptation donnée à Lausanne en 2009. S’enchaînent les succès sur le territoire avec Il Etait Une Fois Les Comédies Musicales, La Belle de Cadix (2011) ou plus récemment Sister Act (2012). C’est en 2013 qu’elle intégre le casting de La Belle et la Bête – Le Musical avec le rôle principal féminin de Belle.

Les techniciens de Mogador

8ème épisode : Dan Menasche s’immisce dans le milieu très complexe de la technique. Les techniciens du théâtre Mogador redoublent chaque soir d’efforts pour sublimer la production. Quelque soit le domaine de prédilection (et il y en a beaucoup) des techniciens du spectacle, la vigilance et l’envie de se surpasser au service de la mise en scène et du projet est de mise. Découvrez certains corps de métiers bien spécifiques qu’ils officient sur le plateau ou en régie chaque soir. Le travail de technicien va évidemment bien au delà du temps d’une représentation puisqu’il s’étale toute la journée avant le show (réglages, calages, répétitions, sécurité…)

département Costume du spectacle de Mogador

Le sixième épisode se consacre au fameux département Costume du spectacle employant pas moins de 12 personnes à la tâche quotidiennement dirigés par Rebecca Hodgson. Responsable de la création des costumes pour Stage Entertainment et Mirvish Productions au Canada (Show Boat, Ragtime, The Producers, The Fosse Project) et d’autres producteurs de comédies musicales du West End londonien, Rebecca Hodgson collabore depuis de nombreuses années avec l’équipe costumes de Walt Disney Theatrical.

Elle a donc travaillé sur The Lion King (Toronto, Londres, Paris, Madrid, etc.) mais aussi Zorro et Mamma Mia ! en France, au théâtre Mogador. Cette année, le défi est grand pour La Belle et la Bête – Le Musical : « On a reçu les costumes de la tournée espagnole il y a à peine une semaine (soit trois semaines avant les premières répétitions, ndlr). Faire les essayages de ces 200 costumes et travailler sur les retouches en un temps record, c’est un gros challenge ! », explique la costumière, visiblement fatiguée mais toujours très enjouée (source : RTL).

Léovanie Raud la Madame Samovar

Le quatrième épisode se consacre à la star des services en porcelaine et autres vaisselles précieuses, Madame Samovar, interprétée sur scène par la talentueuse Léovanie Raud. Dan Menasche s’immisce dans les loges de la comédienne et nous fait découvrir ses petits secrets du quotidien…

A a rencontre de Alexis Loizon

Le cinquième épisode nous fait partir à la rencontre d’Alexis Loizon alias Gaston, le Mr Muscle du spectacle ! Une petite surprise est même prévue dans cet épisode…

C’est votre vie ! Céline Dion

Découvrez le troisième épisode où Dan nous part à la rencontre de vedettes notamment dans les coulisses de l’émission télévisée « C’est votre vie ! Céline Dion » qui était diffusée le samedi 16 novembre dernier en prime-time sur France 2. Cette émission orchestrée par Stéphane Bern rendait un brillant hommage à Céline Dion dans un show exceptionnel de variétés entrecoupé de confidences. Dans un décor théâtral, la chanteuse a évoqué sa participation en 1992 à la bande-originale du grand classique animé La Belle et la Bête, qui lui a valu par ailleurs d’être révélé au public international. Elle chantait en effet à l’époque en duo avec Peabo Bryson la chanson « Beauty and the Beast » (« Histoire Éternelle« ) en anglais, l’une de ses participations fructueuses avec Disney. Cette chanson deviendra un single dès 1991 aux Etats-Unis, s’exportera et sera adaptée par la suite en France, notamment par Charles Aznavour pour la bande-originale française. Elle servira traditionnellement de générique de fin du film. A l’occasion de ce passage de l’émission, l’ensemble de la troupe du musical de Mogador a livré sur le plateau de France 2 une prestation exceptionnelle en reprenant « Histoire Éternelle » dans une version inédite et non présente dans le spectacle.

Découvrez dans le troisième épisode des personnalités comme Damien Sargues, Emmanuel Moire ou encore Stéphane Bern nous parlant du film et du musical. Vous découvrirez dans la seconde vidéo le numéro interprété par la troupe pour les besoins de l’émission consacrée à Céline Dion, suivie d’une troisième vidéo, le cultissime duo Céline Dion-Peabo Bryson « Beauty and the Beast ».

Découvrez le deuxième épisode où Dan nous fait rencontrer le département du maquillage du show et son équipe !