Les nouveaux brevets et technologies pour améliorer l’expérience des visiteurs

Publié par Edouard Cardey le 9 octobre 2017 | Maj le 10 mai 2018

Disney recherche toujours de nouveaux moyens pour augmenter l’immersion de ses visiteurs dans les différents univers qu’il propose. Récemment, un nouveau brevet utilisant les objets connectés a été dévoilé. Ce dernier permettrait d’avoir des messages personnalisés (voire plus) en fonction des activités faites au sein des propriétés Disney. Entre réalité virtuelle, personnalisation des attractions et améliorations des costumes pour certains personnages, Disney ne sait plus où donner de la tête.

Une veste couplée à la réalité virtuelle

Disney Research avec MIT et Carnegie Mellon ont dévoilé un nouveau brevet sur une veste de force. Ne vous méprenez pas, cette veste a des fonctionnalités très différentes d’une simple veste. En effet, conjuguée à la réalité virtuelle, elle permet aux visiteurs de ressentir différents effets. Par exemple, les utilisateurs pourront sentir un serpent passé sur leur corps mais aussi avoir la sensation d’être frappé.

La « Force Jacket »

La « force jacket » pèse environ 2,2kg et comprend également 26 coussins qui se gonflent ou se dégonflent en fonction de l’effet recherché. Avec le casque de réalité virtuelle, les utilisateurs auront l’impression de la vraisemblance des expériences physiques. Pour l’instant, nous pouvons tester trois applications. Nous retrouvons le lancer de boule à neiges où le fait d’être touché par cette boule est recherché. De plus, nous avons le simulateur de serpent. Enfin, pour ressembler à Hulk, une application de croissance musculaire rapide est proposée.

Avec les nombreux brevets en lien avec la réalité virtuelle, nous pouvons donc supposer que cette nouvelle technologie sera prochainement utilisée dans les parcs.

Un  brevet pour adapter les attractions à chaque visiteur

Disney est en train de développer un brevet qui permettrait de personnaliser les attractions. En effet, cette personnalisation serait basée sur le niveau de peur de chaque personne. En fonction de cela, l’attraction serait adaptée pour chaque visiteur. Cette nouvelle technologie se baserait sur les expressions faciales, la température de la peau, le stress vocal, les mouvements oculaires, les gestes ainsi que sur la fréquence cardiaque. Le brevet précise que si la fréquence cardiaque est élevée, la voiture de l’invité ira vers un chemin moins effrayant et inversement.

Les données comme la fréquence cardiaque seront sûrement recueillies grâce au MagicBand. Cependant afin que Disney recueille ces informations, les visiteurs seront obligés de signer une renonciation c’est-à-dire qu’ils devront signer le fait de renoncer à garder privé certaines données. Le dépôt de ce brevet ne serait pas uniquement pour les parcs à thème. Disney viserait un objectif plus large comme par exemple la Disney Cruise Line.

Un brevet pour les personnages Marvel

Disney déposerait un brevet pour les acteurs dans les costumes des personnages Marvel. En effet, malgré une exploitation massive due à leur succès, les personnages de l’univers Marvel ne sont pas faciles à interpréter. En effet, pour les super-héros portant un casque, le champ de vision est très réduit. C’est pourquoi, Disney a décidé de résoudre ce problème avec un nouveau brevet le 15 mars dernier. Les yeux seraient rétroéclairés et transparents pour que les acteurs voient réellement ce qui les entoure. Quand un personnage est costumé, ce dernier doit se débrouiller pour avoir une vision à travers les trous. Cependant, dans le cas où les trous ne coïncident pas avec les yeux, l’acteur doit bouger de façon non naturelle. Dans un autre cas, l’utilisation d’un système d’affichage dans le couvre-chef grâce à des caméras peut être utilisée. Néanmoins, cette technique s’avère très couteuse et peu fiable dans certains cas. C’est pourquoi le brevet des casques rougeoyants pour les héros Marvel a été déposé.

Le masque comprendrait deux écrans. Un écran, le plus proche du porteur, qui serait transparent ou opaque en fonction de leur lumière sur le second écran. L’autre serait plus proche des visiteurs et brillant ou transparent. Le casque alternerait le fait que le masque soit allumé et donc avec l’écran opaque pour protéger les yeux de l’acteur et l’autre état avec les yeux ouverts et le masque éteint. Ce changement se ferait si rapidement que cette alternance serait indétectable et l’acteur verrait parfaitement.

Sur le long terme ce brevet ne devrait pas uniquement servir pour les personnages Marvel.

Nouveau brevet pour les films et l’animation

Ce brevet se centrerait quant à lui sur les films. Le but est la capture des expressions faciales des acteurs en temps réel. Les détails les plus fins seraient donc enregistrés tels que les rides ou les grains de beauté. Actuellement il faut plusieurs caméras pour capturer les expressions faciales. Avec ce nouveau brevet, une seule suffirait pour réaliser cette tâche.

L’une des raisons de la création de ce brevet est que Disney a créé plusieurs films avec le logiciel de reconnaissance faciale et de capture de mouvements MOVA développé par Rearden LLC. La firme est actuellement poursuivie pour l’avoir utilisé. Créer un brevet pour avoir son propre logiciel de capture faciale semble donc obligatoire pour la suite.

Lors de l’animation, aujourd’hui une technique vise à transposer les images 2D en 3D. Cependant, il n’est pas parfait puisque des incohérences doivent souvent être corrigées au détriment des détails du paysage. Ce brevet a pour objectif de résoudre également ce problème.

Pour les acteurs, lors de performances corporelles, un bon nombre de capteurs ornent leur corps. Néanmoins lors de cascades, certains capteurs glissent ou tombent ce qui cause des blancs sur le montage. La technologie du nouveau brevet vise à passer outre ce problème.

Un brevet pour la réalité virtuelle

Une nouvelle technologie d’animation et de réalité virtuelle devrait voir le jour grâce à un nouveau brevet Disney. Soucieux de toujours vouloir améliorer l’expérience des visiteurs, Disney se penche cette fois-ci sur une immersion plus intense dans la réalité virtuelle. Pour ce faire le système technologique permettrait de détecter le mouvement musculaire et de s’en servir pour placer correctement le joueur dans un environnement virtuel. Le joueur pourrait également interagir avec l’environnement de la maison. L’expérience auditive vise à être améliorée pour être plus immersive.

Pour les utilisateurs malvoyants, le brevet prévoit également une solution. En effet, le brevet vise à donner à l’utilisateur la possibilité d’interagir avec d’autres appareils qu’il ne peut pas voir, tout en accordant une simulation visuelle de l’objet qu’il est en train d’utiliser.

Un nouveau brevet déposé pour de nouvelles technologies immersives

En effet, l’Orlando Buisness Journal a dévoilé récemment le dépôt d’un nouveau brevet par Disney. Ce dernier appelé « Association of User Interactions at a First Venue with the User for Use in a Second » a pour objectif d’apporter aux visiteurs de nouvelles expériences immersives. En effet, ce nouveau système permettrait à la Walt Disney Company de créer de nouvelles histoires aux visiteurs en récoltant les expériences de ces derniers dans les propriétés Disney. Elles seraient récoltées aussi bien dans les parcs que dans les hôtels, les boutiques ou les croisières. Ces données seraient ensuite réutilisées pour leurs prochaines visites. Par exemple, le visiteur pourrait rencontrer un personnage pendant un séjour et recevoir un message personnalisé de celui-ci lors d’un séjour ultérieur.

Ce brevet fournit un exemple plus concret. Un visiteur regarde un film sur les dinosaures dans sa chambre d’hôtel. Plus tard, il se rend dans un parc à thème Disney. Des écrans ou d’autres appareils seraient présents tout au long du parc et sauraient reconnaître lorsque l’utilisateur est à proximité. Pour cela, le visiteur pourrait avoir un appareil connecté (montre, bracelet, téléphone…) qui enverrait le signal de la présence de ce dernier au second système.

Le visiteur pourrait, par exemple, être présent dans la file d’attente d’une attraction sur le thème des dinosaures. Une fois reconnu, l’écran à l’origine de cette reconnaissance pourrait envoyer un message vocal voire une vidéo personnalisée. Par exemple, cela pourrait être le héros du film vu précédemment à l’hôtel disant « Hey Adam, bienvenue dans l’attraction » ou encore « j’espère que tu as apprécié le film sur les dinosaures de la dernière fois ». Ce système pourrait aussi inclure les personnages que le visiteur apprécie. Ainsi, une fois que le deuxième système voit qu’un enfant est dans un restaurant (par exemple), on saurait où il se trouve dans la salle. Le personnage préféré de cet enfant pourrait aller le saluer directement.

Photo de Baymax qui pourrait utiliser dans ce nouveau brevet.

Rencontre avec Baymax

Donc, les expériences vécues au préalable dans les propriétés Disney pourraient être référencées et réutilisées dans les parcs. Mais cela pourrait marcher dans le sens inverse. Après une journée forte en émotions dans les parcs, les visiteurs pourraient avoir des messages personnalisés directement dans la chambre. Ces derniers seraient présentés par un personnage rencontré dans le parc par exemple. D’ailleurs, on pourrait recommander au visiteur du contenu en rapport directement avec les expériences vécues. Cette technologie pourrait aussi être utilisée dans les attractions elles-mêmes. Par exemple, un animatronic pourrait délivrer un message personnalisé lorsque le visiteur passe devant lui.

Enfin, ce système pourrait être présent et utilisé dans toutes les propriétés Disney. Ainsi, les expériences de shopping ou de croisière seraient aussi référencées et utilisées plus tard pour augmenter l’immersion des visiteurs.

Les limites d’un tel système

Les objectifs de cette technologie sont d’offrir de l’immersion et des expériences personnalisées aux visiteurs. Cela pourrait être d’ailleurs une piste pour ce qui est annoncé pour le land Star Wars : Galaxy of Edge. En effet, la création d’histoire unique pour le visiteur aura une part importante dans ce land.

Néanmoins, ce genre de système impacterait forcément sur les données privées des visiteurs. On peut déjà s’imaginer que beaucoup d’informations sont récoltées via les Magic Band. Mais, ce nouveau brevet montre qu’on veut ajouter à ces informations ce que le visiteur fait à l’hôtel, dans les boutiques voire dans les propriétés Disney qui sont en dehors des parcs à thème. Certains visiteurs pourraient penser que cela va trop loin. De plus, ces données pourraient tomber dans d’autres mains que celles de Disney.

Star Wars : Galaxy of Edge où l'on pourrait voir de nouvelles technologies

Star Wars : Galaxy of Edge

Et vous, que pensez-vous de cette technologie qui voudrait augmenter l’immersion des visiteurs dans leurs différentes visites Disney ?

Les nouveaux brevets et technologies pour améliorer l’expérience des visiteurs
4.8 (95%) 4 votes
1 commentaires sur "Les nouveaux brevets et technologies pour améliorer l’expérience des visiteurs"
  1. Claire

    L’idée semble vraiment très bonne en ce qui concerne les possibilités d’immersion. Après, il faut que Disney sache protéger les données récoltées concernant les visiteurs afin qu’elles ne tombent pas dans les mains de n’importe qui… Aujourd’hui, il existe déjà les Magic bands, et je penses qu’ils ont été plutôt bien acceptés par les guests. J’attends avec impatience qu’ils arrivent jusqu’à Disneyland Paris ^_^
    Si Disney arrive à bien protéger nos données, je penses que les visiteurs ne verront aucuns inconvénient à ce nouveau système. C’est la magie Disney ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *