Nous avons construit notre droïde au Droid Depot à Star Wars : Galaxy’s Edge

Publié par Edouard Cardey le 7 avril 2020 | Maj le 7 avril 2020

Parmi les expériences que l’on peut vivre dans le land Star Wars : Galaxy’s Edgeil y a celle prenant place dans la boutique Droid Depot : la construction d’un droïde astromécano personnalisé. Offrant la possibilité de choisir entre une unité R2 ou une unité BB et de nombreuses pièces différentes, c’est une activité qui change et qui s’avère divertissante aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

Histoire et principe de la boutique Droid Depot

Bien qu’elle ne soit pas aussi riche que la boutique Savi’s Workshopla boutique Droid Depot possède aussi une petite histoire. Développé dans le livre Galaxy’s Edge : Black Spire, son propriétaire s’appelle Mubo et il est notamment connu pour avoir construit 8D-J8, le rôtisseur du restaurant Ronto Roasters. Sa boutique vend de nombreux types de droïdes déjà construits mais répond aussi à des demandes personnalisées de ses visiteurs.

Ils existent deux types de droïdes personnalisables :

  • Les unités R2 où l’on peut choisir :
    • Le corps avec différentes couleurs disponibles ;
    • La tête avec différentes formes et couleurs possibles ;
    • Les jambes avec différentes couleurs disponibles ;
    • Le moteur fourni au moment de l’achat.
  • Les unités BB où l’on peut choisir :
    • Le corps coupé en deux hémisphères ;
    • La tête avec différentes formes et couleurs possibles ;
    • Un support pour la tête avec les aimants et ses deux antennes ;
    • Le moteur fourni au moment de l’achat.

A cela s’ajoute des accessoires tels qu’un plateau pour porter des verres (comme R2-D2 dans l’épisode VI), un sac pour transporter son droïde ou encore des puces de personnalité.

L'intérieur de la boutique Droid Depot

Droid Depot

L’expérience de Droid Depot

L’intérieur de la boutique

L’entrée de la boutique Droid Depot se veut discrète comme toutes les boutiques du village Black Spire Outpost. On la remarque grâce à son inscription dans le style Aurebesh : « SALES, SERVICES, TRADES ». Mais l’intérieur de la boutique nous plonge dans un univers unique mélangeant usine de construction et boutique de marchandage. Deux zones distinctes séparent la boutique de l’Utai : celle où l’on vend les droïdes déjà construits et celle où l’on construit son propre droïde. Celle-ci est accessible sur réservation (90 jours à l’avance pour Walt Disney World Resort et 30 jours pour Disneyland Resort). Il est aussi possible d’attendre en dehors de la boutique moyennant de l’attente.

Une fois son créneau horaire atteint, on rejoint une petite file d’attente dans la zone de construction où sont exposées les différentes parties de droïde disponibles : les têtes, les corps et les jambes. En passant à la caisse, un choix difficile doit être fait : quelle unité choisir entre BB et R2 ? Une fois ce cruel dilemme résolu, on nous remet le moteur de notre futur droïde. Au moment de l’achat il est possible d’ajouter un sac de transport qui remplace le carton normalement fournit avec votre réalisation finie et des puces de personnalité. Celles-ci, achetables seules dans la boutique, permettent de changer la voix de votre droïde mais aussi ses réactions dans le land. Par exemple, si vous prenez une puce du Premier Ordre, votre droïde réagira positivement dans les parties Premier Ordre du land tandis qu’il s’inquiétera dans les parties Résistance. Ce système est en réalité assez impressionnant car cela change beaucoup les caractéristiques du droïde.

L’expérience en elle-même

L’expérience commence après l’achat avec le choix des différentes pièces circulant sur un tapis roulant. Cette idée de choix met la personnalisation au cœur de l’expérience. Il faut faire preuve d’imagination pour savoir à quoi vous voulez que votre droïde ressemble et ainsi choisir les bonnes pièces. De plus, certaines pièces sont plus « rares » que d’autres et on part donc à la pèche de LA couleur que l’on veut ou LA tête de droïde que l’on place directement dans le panier fourni à l’achat avec son moteur. Cela ajouté à la décoration de la boutique et au brouhaha régnant dans les ateliers de construction crée un univers très immersif.

Une fois ses pièces acquises, on passe à la partie construction qui se passe sur des stations de montage. Chaque station possède des plans simples pour la construction de chaque unité ainsi que différents outils. De plus, des cast members sont présents pour aider en cas de problèmes. Rien de bien compliqué pour cette partie-là et c’est normal puisque à la base, c’est une expérience surtout destinée aux enfants. Par exemple, pour notre unité BB, la construction passe par l’ajout d’aimants aux moteurs, un coup de tournevis pour fixer la base de la tête, l’ajout des antennes et enfin l’adhésion de la tête au corps par magnétisation. Néanmoins, ce petit quart d’heure de construction est sympathique et on se prête facilement au jeu.

Mais l’expérience prend tout son sens dans sa conclusion : l’activation de votre droïde. Une fois fini, le cast member récupère votre droïde et le place dans une boite particulière tout en prévenant ses collègues qu’il procède à une activation. De là, un tableau s’allume avec les différentes étapes de celle-ci où l’on ressent un petit stress monté jusqu’au moment où votre droïde fait ses premiers mouvements faisant ressentir une petite émotion. L’expérience se termine par la démonstration de la télécommande avec les différents mouvements disponible : rotation à droite ou à gauche, avance ou recul et bien sûr les bruitages.

Conclusion sur l’expérience du Droid Depot

La construction de droïde personnalisé au Droid Depot est sympathique et offre une activité originale dans le land Star Wars : Galaxy’s Edge le tout dans un endroit immersif qu’il convient de voir au moins une fois. L’ambiance générale unique ajoute à cette immersion. Néanmoins, comparé à l’expérience de la boutique Savi’s Workshop, on ressent bien plus le côté mercantile avec plus de choses à devoir acheter pour une personnalisation plus poussée et surtout un côté « chaîne » de l’expérience où on voit qu’il est tenté de faire passer un maximum de monde par créneau.

On ne regrette pas d’avoir fait cette activité puisqu’elle nous a permis de repartir avec une unité BB exclusive toute peinte de noire qui nous a accompagnée dans nos voyages sur Batuu. Mais, au regard de son coût (99 USD hors taxes juste pour le droïde, la puce de personnalité étant à 12.99 HT et le sac à 49.99 HT) et du temps passé, on repart avec une impression de trop court. Cela reste une expérience à faire si on a des enfants ou si on adore les droïdes astromécano comme nous.

Photo du droïde fini à la boutique Droid Depot.

BB-310

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *