Nous avons vécu l’expérience de Savi’s Workshop à Star Wars : Galaxy’s Edge

Publié par Edouard Cardey le 7 mars 2020 | Maj le 7 mars 2020

Le dernier land né des studios d’Imagineering, Star Wars : Galaxy’s Edge, offre une immersion unique en son genre dans l’univers de Star Wars. Celle-ci est créée non seulement par les attractions, les décors et les personnages mais aussi par les expériences uniques qu’elle propose. Parmi elles : celle de la boutique Savi’s Workshop, où de mystérieux gardiens transmettent l’art ancestral de la création de sabres laser.

Histoire de la Savi’s Workshop

Savi’s Workshop est une boutique du village Black Spire Outpost, situé sur la planète Batuu, sur laquelle se passent les aventures des visiteurs se rendant dans le land Star Wars : Galaxy’s Edge. Elle est gérée par Savi (son propriétaire) et un groupe d’admirateurs des Jedi nommés The Gatherers (littéralement : les récolteurs). Ceux-ci espèrent retrouver la balance dans la Force en apprenant à leurs visiteurs les voies de l’Ordre Jedi et en les aidant à créer leurs propres sabres laser.  Pour cela, ils parcourent la galaxie à la recherche de composants pour leurs créations. Néanmoins, depuis l’arrivée du Premier Ordre sur leur planète, leur travail est fait en secret et l’enseigne de leur boutique est dorénavant Savi & Son Salvage.

Des références à Savi et sa boutique sont faites à travers les romans et les comics. Par exemple, celui-ci a déjà discuté avec Vi Moraldi, une espionne Rebelle. On sait aussi qu’il est ami avec Lor San Tekka, aperçu dans le 7ème opus de la saga Star Wars. Et on peut être sûr qu’avec le développement de l’histoire de Batuu, il y a de fortes chances pour qu’on entende parler de cet adorateur de la Force.

Savi's Workshop

Rey et Chewbacca devant le Savi’s Workshop

L’expérience de Savi’s Workshop

L’entrée dans la boutique

Lors de nos pérégrinations sur Batuunous avons eu l’occasion d’arpenter les ruelles du Black Spire Outpost et de visiter les boutiques et échoppes réparties dans tout le land. Si Star Wars : Galaxy’s Edge est un grand land, il est facile de repérer chaque bâtiment et restaurant sans trop de problèmes, sauf un : celui qui abrite le Savi’s Workshop. Ce bâtiment, devant lequel se trouve une grande place, se veut très discret, et la première fois que l’on passe devant, on se demande « pourquoi des gens attendent ici ? ». Puis on comprend : il se passe ici des choses qui doivent être cachées au Premier Ordre.

Une réservation est nécessaire pour participer à l’expérience du Savi’s Workshop. Une fois l’heure de notre réservation arrivée, on peut se rendre à un comptoir se trouvant devant une porte nimbée de mystère. Dans cette boutique, quatre types de sabres laser sont fabricables. Pour nous aider dans notre choix, une carte est donnée au comptoir avec les différents choix possibles. De plus, il est possible de voir les pièces de sabres laser concrètement grâce à un rangement qui comprend un exemplaire de chaque pièce. Voici les thèmes existants :

  • Peace and Justice : récupérées dans des temples Jedi tombés et dans des vaisseaux spatiaux écrasés, ces pièces de sabres laser ont été créées pour les manieurs de la Force de l’ère de la République. Le design simple reflète l’engagement à une vie pieuse choisie par l’Ordre Jedi, les gardiens de la paix et de la justice dans la Galaxie.
  • Power and Control : ces sabres laser forgés par des Sith ont été récupérés des cendres de leur ancienne planète natale et anciens temples Sith. Ils se démarquent par des formes nettes et fortes illustrant la brutalité et l’acharnement de leur désir insatiable de pouvoir.
  • Elemental Nature : on sait que la Force est créée par tous les être vivants ; elle nous entoure, nous pénètre et lie la galaxie dans son ensemble. Ces sabres laser sont nés de cette Force. Ils sont aussi uniques que leurs utilisateurs et que les éléments de la nature qui les composent (du bois d’un Brylark ou une dent d’un Rancor).
  • Protection and Defense : cultivées depuis une époque oubliée, ces pièces de sabres laser comprennent des motifs et des inscriptions nimbés de mystère. Ces sabres laser reconnectent leur utilisateur à la source première de la Force et ont pour rôle la défense et la protection. Ils symbolisent aussi l’anonymat et le détachement émotionnel.

Après une légère attente, on peut s’enregistrer au comptoir : c’est à ce moment-là que l’on choisit le type de sabre que l’on veut (nous avons choisi Protection and Defense). On peut d’ailleurs ajouter un porte sabre laser pour la maison ou une attache à la ceinture pour se balader avec. Un pin, correspondant au choix que l’on a fait, nous est remis et nous passons derrière le comptoir pour nous rendre sur une deuxième petite cour extérieure. Ici, on commence à nous expliquer qui sont les gardiens et ce qu’il va se passer. Petit conseil si vous souhaitez faire le Savi’s Workshop : prévoyez une heure avec l’attente et l’expérience en elle-même.

L’expérience en elle-même

Après avoir attendu dans la deuxième cour, on nous invite à rentrer dans la boutique. L’intérieur ressemble à un atelier clandestin qui aurait largement sa place sur Tatooine. Il se compose d’une dizaine de petites stations sur lesquelles les visiteurs sont répartis. Afin de renforcer le côté secret de ce que l’on s’apprête à vivre, la pièce est sombre et des hommes encapuchonnés se trouvent tout autour de la salle : ce sont les fameux Gatherers.

Savi's Workshop

Salle des Gatherers

Une fois tout le monde en place, l’un des Gatherers se déplace au centre des stations. Il commence par se présenter et raconter l’histoire de son groupe et de ce qu’ils font sur Batuu : guider de nouvelles recrues sur les voies de la Force. C’est là que l’expérience prend tout son sens : cet homme, sûrement un acteur recruté pour ses capacités oratoires, crée une ambiance telle que l’on se retrouve plongés dans l’univers Star Wars. Nous rentrons dans son jeu et buvons ses paroles, le tout avec des étoiles dans les yeux. Beaucoup d’enfants font cette expérience mais ce sont sûrement les adultes qui, retombant à l’époque de leur premier visionnage du IVème opus, vibrent le plus avec l’histoire contée par l’homme au centre.

Une fois les présentations faites, il est temps de choisir son cristal Kyber, l’essence même du sabre laser qui déterminera la couleur de celui-ci et « reflétera la personnalité de son porteur » selon le Gatherer au centre. Celui-ci nous guide dans notre choix en citant certains Jedi ou Sith connus ayant la couleur annoncée (par exemple : bleu comme Obi Wan Kenobi ou vert comme Luke Skywalker). Il est grisant d’entendre des noms moins connus, comme Ahsoka Tano, Ezra Bridger ou Aylaa Secura, dans les Jedi cités. Deux gardiens passent ensuite auprès des visiteurs avec un drôle d’accessoire qui nous permet de choisir parmi quatre couleurs de cristal : bleu, vert, rouge et violet.

Une fois le choix fait, on passe à la construction du sabre. Les Gatherers présents autour de la salle se déplacent et se rendent auprès des stations pour donner aux visiteurs leurs pièces de sabre et les aider dans la construction du manche de leur sabre laser. On peut choisir deux corps de sabre, un interrupteur, un embout de pommeau et un émetteur parmi tout ce qui nous est présenté. On a le choix entre deux pièces pour chaque partie du sabre. La construction est simple, la partie plus dure étant de mettre en place le cristal Kyber (en même temps, c’est le plus important). Une fois fini, on nous demande de placer notre manche sur le présentoir de notre station.

La conclusion de l’expérience

Une fois que les dix visiteurs ont fini leur manche, le Gatherer principal revient, nous félicite pour notre travail et nous demande de nous mettre en retrait. Mais une autre personne veut nous féliciter et nous encourager dans la voie que l’on a choisie : Maître Yoda. Pendant que celui-ci nous explique ce qu’est la Force et son implication dans notre univers, les autres gardiens fixent notre manche à la lame du sabre, cachée pour le moment. Une fois que le Maître Jedi a fini son discours, et si l’on se sent prêt à vivre selon la voie des Jedis, le Gatherer central nous invite solennellement à faire un pas en avant, à saisir notre sabre et à l’activer.

On a beau avoir vu de multiples vidéos ou photos de l’activation, elles ne préparent pas à ce que l’on ressent lorsque toute la salle allume son sabre laser et le brandit en l’air. C’est un moment Star Wars. Un instant qui nous plonge dedans, nous fait sentir dans un autre univers et qui conclut l’expérience que l’on vient de vivre de la façon la plus parfaite possible. Même si l’on sait que rien de tout cela n’est réel, l’espace de 30 secondes, on se permet d’y croire.

Savi's Workshop

Levée des sabres laser

Après un rappel sur le fait que notre sabre laser n’est pas un jouet et sur la manière de le transporter grâce au sac offert par les Gatherers, ceux-ci nous font quitter la salle par une porte cachée nous replongeant directement dans Star Wars : Galaxy’s Edge. Bien sûr, un « May the Force be with You » (« Que la Force soit avec Vous ») est de mise à la sortie.

Si l’expérience de la Savi’s Workshop a un coût (200 USD hors taxes), elle est à vivre au moins une fois par les fans de la licence Star Wars. Elle permet de vivre un instant unique dans notre univers préféré que l’on n’oubliera pas de sitôt. Et si jamais la voie que vous avez choisie au travers de la couleur de votre cristal Kyber ne vous correspond plus, il est toujours possible d’obtenir de nouveaux cristaux à la boutique Dok-Ondar’s Den of Antiquities.

2 commentaires sur "Nous avons vécu l’expérience de Savi’s Workshop à Star Wars : Galaxy’s Edge"
  1. vermersch

    Bonjour,
    Merci pour cet article!
    J’aurais aimé savoir si il n’y avait pas de problème pour reprendre l’avion avec le sabre laser.
    Le prix étant tout de même conséquent, je ne voudrais pas me faire confisquer le sabre à la douane…
    Merci pour votre retour!

  2. Edouard Cardey Post author

    Bonjour !

    Personnellement on a eu 0 soucis. On l’a pris en cabine. Au premier vol, le staff la garder avec eux devant. Pour le deuxième vol on a réussi à le garder avec nous sur le côté.

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *