Star Wars : Galaxy’s Edge, chroniques d’un Terrien sur Batuu

Publié par Edouard Cardey le 29 janvier 2020 | Maj le 30 janvier 2020

Star Wars : Galaxy’s Edge est le dernier land créé par les studios d’Imagineering pour les parcs Disneyland Resort et Walt Disney World ResortIl propose une expérience immersive dans l’univers de la saga grâce à un voyage sur une planète inventée pour les parcs : Batuu. Nous avons récemment eu la chance de prendre une navette pour cette destination et y avons vécu des aventures remplies d’émotions.

Histoire de Batuu et contexte du land

Batuu est la planète où les visiteurs se rendent lorsqu’ils entrent dans le land Star Wars : Galaxy’s Edge. Historiquement, elle se trouve dans les territoires de la Bordure Extérieure, juste avant l’Espace Sauvage de la galaxie. Avant l’invention des voyages en hyperespace, il s’agissait d’une étape incontournable pour les voyageurs et les commerçants. Depuis, elle n’est plus qu’un repère pour les contrebandiers et les personnes désirant se cacher du Premier Ordre.

Des ouvrages décrivent cette planète sur laquelle des personnages phares de Star Wars (comme Dark Vador, Padmé Amidala ou encore Han Solo) se sont rendus. Néanmoins, Batuu a initialement été créée pour les parcs. En termes de timeline, notre aventure dans Star Wars : Galaxy’s Edge se passe entre les épisodes VIII et IX de la saga cinématographique. Nous sommes plongés dans la plus grande ville de la planète : Black Spire dans laquelle le Premier Ordre s’est installé à la recherche d’une base rebelle (et les visiteurs savent qu’elle existe). De plus, le Faucon Millenium est présent à l’astroport de la ville puisque Chewbacca avait besoin de ressources pour la Résistance suite à la bataille de Crait.

Photo du vaisseau de Kylo Ren à Star Wars Galaxy's Edge ou Batuu

Le Premier Ordre

Star Wars : Galaxy’s Edge : une immersion totale

C’est là la plus grande force de ce land : tout est fait pour que les visiteurs qui se rendent sur Batuu soient immergés dans un univers incroyable et ce dès l’entrée dans le land. Pas besoin d’être un fan ultime de Star Wars pour apprécier la planète à sa juste valeur : étant donné qu’elle a été faite pour les parcs, tout est nouveau pour tout le monde. Quant aux fans, ils auront le plaisir de retrouver des références disséminées dans le land ou en retrouvant les échoppes et personnages décrits dans les différents romans. Plusieurs choses permettent cette immersion totale.

Black Spire Outpost : un marché vivant

La ville de Black Spire est formée de ruelles, d’escaliers et d’un petit astroport donnant une réalité à taille humaine permettant une immersion rapide. Ses couloirs exigus peuvent sembler inadaptés pour accueillir un grand nombre de visiteurs mais au final, on a plutôt tendance à se perdre dans ce dédale que de remarquer les gens qui nous entourent. Ici, pas de grosses boutiques mais simplement un marché couvert dans lequel se répartissent des échoppes où l’on vend des snacks, des vêtements typiques, des jouets de manufacture locale ou encore des animaux de compagnie à adopter. Néanmoins l’antiquaire Dok-Ondar possède son propre magasin qui offre de nombreuses curiosités aussi bien à la vente que dans sa décoration.

Photo du marchée de Batuu à Star Wars Galaxy's Edge sur Batuu.

Marché de Batuu

Cette expérience tranche littéralement avec ce qu’on a l’habitude de voir dans les parcs à thèmes Disney puisqu’on a l’impression d’être dans un lieu vivant. D’ailleurs, des parties de sabacc prennent place dans ce marché dans lesquelles participent parfois des personnages connus.

Les Cast Members acteurs de l’immersion

L’immersion dans Batuu ne se fait pas que par un décor somptueux mais aussi par l’ambiance générale à laquelle les habitants participent. Et par habitants on parle des Cast Members qui travaillent à Star Wars : Galaxy’s Edge et qui ajoutent leurs propres étincelles à l’histoire du land. Ici, on ne parle pas de « visiteurs » mais de « voyageurs ». On ne prend pas des photos à l’aide d’appareils photos ou de téléphones mais des « hologrammes avec un datapad ». Ces simples expressions participent à l’envoûtement de ce land.

Autre particularité, des personnages de la saga Star Wars sont présents dans le land mais n’ont pas de photo-location. En réalité, il est possible de littéralement croiser Kylo Ren (et sa garde rapprochée), Chewbacca et Rey se baladant dans la ville. On pourrait reprocher le fait qu’ils ne s’arrêtent pas et qu’il est donc difficile de prendre une photo avec eux mais le côté spontané de leurs rencontres la rend mémorable. Il ne faut juste pas hésiter à leur parler et leur glisser la phrase « Ignite the sparkle » (tiré de la citation de Rey dans Le Dernier Jedi, « nous sommes l’étincelle ») pour s’attendre à une réaction de leur part. Notre coup de cœur reste Vi Moradi, espionne rebelle créée pour le land et qu’on retrouve dans le roman « Phasma » avec qui nous avons discuté entre deux parties de sabacc en plein milieu du marché.

Vi Moraldi présente dans le land Star Wars : Galaxy's Edge sur Batuu

Vi Moraldi

Enfin, on ne peut parler de ces Cast Members sans mentionner ceux présents dans les attractions sans qui l’expérience n’est pas la même en particulier pour l’attraction Rise of The Resistance, ce dont on parlera plus bas.

La food et le merchandising d’une inspiration lointaine sur Batuu

Dernier point où Disney fait fort pour rendre son immersion encore plus forte : innover sur la nourriture et le merchandising. On avait bien entendu parlé du célèbre Blue Milk et sa version green (respectivement goût tutti frutti et citron) et des bouteilles de sodas en forme de grenade. De plus, chaque plat des deux restaurants Quick Service ont des noms en rapport avec l’univers de Star Wars. Mais l’innovation va plus loin dans le sens où les plats jouent avec la couleur, les goûts (plutôt épicés) et les textures qui créent un contraste certain avec ce que l’on a l’habitude de voir dans les fast-foods. Et le bonus : tout ce que l’on a pu goûté est bon.

Il est de même pour les articles de merchandising retrouvé dans le marché de Black Spire. Bien sûr on a les classiques t-shirts, pins, casquettes… aux couleurs du land et des attractions. Mais de la nouveauté est présente. Par exemple, les jouets sont en bois (plutôt qu’en plastique) donnant un aspect plus artisanal ce que l’on retrouve aussi dans les peluches vendus (avec un aspect poupée chiffon). Enfin, concept original pour les peluches d’animaux de Star Wars : on ne les achète pas mais on les adopte. Pour se faire, une cage et un certificat d’adoption (qui est en fait le ticket de caisse) sont donnés aux voyageurs qui veulent en ramener un chez eux.

Les attractions de Star Wars : Galaxy’s Edge

Deux attractions animent Star Wars : Galaxy’s Edge. Millenium Falcon : Smugglers est un simulateur qui offre la chance aux visiteurs d’entrer dans la navette Coréllienne la plus célèbre de la galaxie. Pour se faire, on est recruté par Hondo Ohnaka (personnage de la série Star Wars: The Clone Wars) qui profite du passage de Chewbacca sur Batuu après la bataille de Crait pour faire son business. Les recrues se répartissent sur trois rôles : ingénieur, tirailleur ou pilote. Et c’est clairement le rôle de pilote qui est le plus jouissif ne serait-ce que pour actionner l’hyperespace. La conduite du vaisseau est perturbante tellement cela est précis. Les autres rôles sont sympathiques surtout si on est une bande d’amis dans le cockpit qui cherche à faire le meilleur score possible en se hurlant dessus.

Photo de Hondo Ohnaka présent dans une attraction de Batuu.

Hondo Ohnaka

Mais si on devait choisir une seule attraction dans ce land, ce serait Star Wars : Rise of the Resistance. Il s’agit d’un dark ride en plusieurs parties où nous sommes d’abord recrutés par Rey chez les Rebelles, puis capturés par le Premier Ordre et enfin sauvés par les Rebelles avec quis on fuit un Star Destroyer. Cette alternance de situations est à couper le souffle tellement elle est fluide. Les effets utilisés sont si bluffants de réalisme qu’on en arrive à confondre le vrai (les audio-animatronics) et le numérique.

La fuite du Star Destroyer de cette attraction est un enchaînement de péripéties qui laisse à peine le temps à des visiteurs plongés dans une aventure épique le temps de souffler. Et tout est pensé pour que l’immersion soit totale : chaque laser qui crée un dégât dans les couloirs, les AT-AT qui ciblent les visiteurs, la chute à la fin pour simuler le lancement de la capsule de sauvetage… jusqu’au retour des véhicules qui transportent les visiteurs qui est justifié au cours de l’attraction.

Point d’orgue de cette immersion : les Cast Members qui jouent un rôle crucial. Ceux qui représentent le Premier Ordre sont sadiques et se jouent des symboles rebelles que les visiteurs portent. Et ceux de la Résistance créent une forme de stress car le temps est précieux dans une fuite. Merci à eux pour ce travail impressionnant.

Photo de l'intérieur de l'attraction Rise of The Resistance.

Rise of the Resistance

Les activités de Batuu : des expériences Star Wars ultimes

Au cours de notre séjour sur Batuu, nous avons pu expérimenter les différentes activités proposées dans des bâtiments fermés :

  • Le Droid Depot propose de créer son propre droïde personnalisé (une unité R2 ou BB). Le choix des pièces est exhaustif avec la possibilité de choisir des puces de personnalité mais l’expérience est plutôt courte et destinée à des enfants. Même si, on doit l’avouer, la surprise est là lorsque le Cast Member active notre droïde.
  • Le Savi’s Workshop est un endroit bien caché dans la ville de Black Spire où l’on peut fabriquer son propre sabre laserLa fabrication consiste en une sorte de cérémonie orchestrée par un des Gartherer qui nous a mis des étoiles dans les yeux pendant les 20 minutes de l’expérience. Une expérience unique qui a su réveiller le Jedi (ou le sith qui sait ?) qui est en nous.
  • Mais à nos yeux, l’expérience Star Wars ultime est celle qu’on a vécu à l’Oga’s Cantina. Réservation obligatoire, on a l’impression de rentrer dans un club intergalactique privée. Et une fois à l’intérieur, on EST dans Star Wars. Les décors, la musique (menée par DJ Rex qui a su trouver une nouvelle carrière), les cocktails surprenants, l’ambiance du lieu… Nous avons vécus l’espace de 30 minutes sur une planète se trouvant dans une galaxie très très lointaine….
Photo de l'intérieur de l'Oga's Cantina sur Batuu.

Oga’s Cantina

Star Wars : Galaxy’s Edge est un land à part qui se démarque de loin des autres lands de part sa qualité et l’univers qu’il a créé. Et quand bien même nous ne sommes pas fans de la licence, la beauté des lieux et l’originalité de ses expériences font de Batuu un incontournable des parcs Disney.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *