Rise of the Resistance : une attraction à Star Wars : Galaxy’s Edge

Publié par Edouard Cardey le 3 mars 2019 | Maj le 11 mars 2019

Deux attractions seront présentes lors de l’ouverture de Star Wars : Galaxy’s Edge à Disneyland Resort et Walt Disney World Resort : Millenium Falcon : Smuglers Run et Star Wars : Rise of the Resistance.Cette dernière se trouve dans la partie « Résistance » de la planète Batuu et est un dark-ride dans lequel les visiteurs sont plongés au cœur d’une bataille spatiale opposant la Résistance au Premier Ordre. De nombreuses surprises sont au rendez-vous durant cette expérience qui promet d’être épique.

Visite de l’attraction Star Wars : Rise of the Resistance à Star Wars : Galaxy’s Edge

Star Wars : Galaxy’s Edge ouvre ses portes très prochainement : le 31 mai à Disneyland Resort et le 29 août 2019 à Walt Disney World Resort. A l’occasion d’une visite organisée par Disney Parks, le site Entertainement Weekly a eu la chance de voir les différents composants du futur land Star Wars. Ils nous partagent leur expérience de l’attraction Star Wars : Rise of the Resistance,pas à pas, permettant d’apprendre beaucoup de nouvelles choses.

L’entrée de l’attraction

Non loin du village de Black Spire Outpost se trouve un campement où sont garés un X-Wing bleu et un A-Wing : il s’agit de la base de la Résistance sur Batuu. C’est là, caché dans les bois, que se trouve l’entrée de l’attraction Star Wars : Rise of the Resistance. La file d’attente commence sous une tourelle mobile qui forme une arche menant à d’anciennes ruines extraterrestres taillées dans les falaises rocheuses de la planète. Le sol est fait de boue durcie où l’on peut voir des empreintes de soldats de la Résistance et d’un droïde astromécanique R2. En fait, il s’agit de celles du droïde R2 le plus connu de la saga : R2-D2. Pour l’anecdote, Walt Disney Imagineering a eu accès à l’un des droïdes originaux du film Star Wars de 1977, a numérisé ses roues et a placé des copies sur un chariot pour faire comme si R2-D2 avait laissé sa marque. Cela montre les efforts fournis pour rendre crédible le land.

Artwork de l'entrée de l'attraction Star Wars : Rise of the Resistance.

Entrée de l’attraction

En suivant ces empreintes, on arrive à d’anciennes ruines faites par l’homme – ou par des extraterrestres selon ce qui vivait sur Batuu il y a des années.

Les anciennes ruines

On connaît l’amour de la Résistance pour les ruines anciennes avec Yavin 4 par exemple. Dans l’histoire de Star Wars : Galaxy’s Edge, la Résistance et le Premier Ordre sont arrivés à Black Spire Outpost à la recherche de quelque chose de particulier. Les premiers ne sont sur place que depuis une semaine et ont fait un camp rapide, facile à abandonner en cas d’urgence. Les « volontaires à rejoindre la Résistance » (à savoir les visiteurs) passent d’abord devant un droïde Gonk animé, sorte de batterie ambulante alimentant les lumières et le matériel de communication.

Beaucoup de technologies de la Résistance sont présentes dans ces ruines avec, par exemple, des câbles et des écrans de communication accrochés aux murs de la grotte. D’ailleurs, des transmissions sur ces écrans font allusion à l’arrivée proche du Premier Ordre. Mais d’autres choses sont présentes dans ces grottes comme un aqueduc sec ou des chutes d’eau peu profondes. Les visiteurs traversent aussi un ancien lieu de culte dont les murs ont été soulagés des objets sacrés qu’ils contenaient auparavant. L’application Play Disney Parks partagera avec les visiteurs des informations au fur et à mesure de la file d’attente bien que, parfois, elle soulève des questions sans réponse.

Artwork des anciennes ruines où commencent Star Wars : Rise of the Resistance.

Anciennes ruines

Plus loin se trouve une pièce mystérieuse avec de nombreuses arcades scellées dans la pierre qui pourraient tout aussi bien être des lits que des tombeaux. Celle-ci mène directement à la prochaine pièce où l’on en apprend plus sur la mission à venir : le centre de contrôle de la Résistance

Le centre de contrôle de la Résistance

La Résistance n’a pas été tendre avec ses anciens sites archéologiques en utilisant des torches laser pour ouvrir les ruines et créer un espace plus grand pour leur arsenal et leur équipement de vol. D’ailleurs, il est possible de lire, grâce à l’application mobile, des noms sur certaines tenues de pilotes de X-Wing écrits en Aurebesh. Puis, en s’enfonçant dans le cœur du centre de contrôle, un droïde familier apparaît : BB-8. Il retransmet un hologramme de Rey disant aux visiteurs qu’ils doivent embarquer à bord d’un vaisseau pour une mission dirigée par Poe Dameron.

De là, une porte de baie s’ouvre et les visiteurs sont bousculés devant l’unique X-Wing noir de Poe et sont embarqués directement dans une navette dirigée par un autre personnage de Star Wars bien connu : Nien Nunb, le célèbre sullustan copilote de Lando Calrissian dans l’épisode VI de Star Wars et qu’on retrouve dans l’épisode VII. Un animatronique de ce personnage hurle aux passagers, depuis l’avant du vaisseau, de rentrer. D’ailleurs, la voix est la même que dans les films à savoir celle de l’acteur Kipsang Rotich.

Une fois les portes du vaisseau fermées, les visiteurs peuvent voir, depuis des écrans, le décollage de Poe Dameron qui continue à communiquer avec Nien Numb, qui lui-même décolle et s’envole vers l’espace. Mais très rapidement, le convoi se fait intercepter par un Star Destroyer du Premier Ordre. Le X-Wing noir et son pilote ne peuvent l’affronter seul et partent en retraite mais Poe promet de revenir rapidement avec de l’aide. Ainsi, les visiteurs sont pris dans un rayon tracteur qui les ramène dans le Star Destroyer et lorsque les portes se rouvrent, ils se tiennent debout dans un hangar géant de la taille d’un auditorium.

Photo d'un TIE Fighter dans un hanger de Star Wars : Rise of the Resistance.

TIE Fighter

Interrogatoire et … Star Wars : Rise of the Resistance

L’énorme hangar comprend de nombreux animatroniques de Stormtroopers faisant croire qu’ils sont vivants et d’énormes TIE Fighters accrochés aux murs. Pour l’anecdote, les troopers sont en fait de petite taille pour renforcer l’idée d’immensité du hangar. Inhabituellement, les Cast Members gérant l’attraction crieront sur les visiteurs « Bougez, ordures de la Résistance ». Mais cela est juste pour renforcer l’immersion dans l’attraction.

Les visiteurs sont ensuite amenés dans une salle d’interrogatoire similaire à celle où Kylo Ren a torturé Poe Dameron. Mais on n’y reste pas longtemps, car on apprend rapidement quelque chose de précieux dont la Résistance aura besoin pour combattre le Premier Ordre, ce qui les pousse à affronter le Star Destroyer. Une fois sorti de cette salle, on monte dans une voiture sans rail qui nous guide à travers le reste de l’attraction Star Wars : Rise of the Resistance. Le chemin comporte entre autres un hangar avec deux AT-AT taille réelle et un face à face avec Kylo Ren.

On ne connaît pas encore tous les détails de l’attraction. Par exemple, on sait que Finn et Kylo Ren sont présents, mais pas comment. De même on ne sait pas comment se conclut l’attraction même s’il y a de fortes chances qu’on nous ramène à Black Spire Outpost sûrement près de l’épave d’un vaisseau spatial géant, dans lequel se trouve le marchand Savi, un fabricant secret de sabres laser, réputé pour récupérer des matériaux. Un bon choix pour continuer son aventure dans Star Wars : Galaxy’s Edge.

Rise of the Resistance : une attraction à Star Wars : Galaxy’s Edge
5 (100%) 4 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *