Contrôles sur l’esplanade François Truffaut : un combat pour les travailleurs

Publié par Sarah Bezin le 8 février 2017 | Maj le 4 juin 2017
parvis

l’entrée des contrôles du Disney Village

Les contrôles sur le parvis de Disneyland Paris compliquent chaque matin le trajet qu’effectuent les travailleurs pour se rendre à la gare de Marne-la-Vallée-Chessy (pour les personnes souhaitant traverser l’esplanade pour rejoindre la gare ou vice-versa). C’est devenu un combat mené par ces utilisateurs contre l’attente au passage des portiques. 

C’est le 21 décembre 2011 que l’acte de vente de différentes parcelles de l’esplanade François Truffaut (le parvis de Disneyland Paris) fût signé entre Vincent Pourquery, directeur général de l’établissement public d’aménagement du secteur IV de Marne-la-Vallée (EpaFrance), et Euro Disney. Cette parcelle est aménagée de portiques et de barrières protégeant l’entrée du parc Disneyland Paris. En outre, cela protège également l’accès à la Gare de Marne-la-Vallée-Chessy. Des vigiles sont engagés pour faire respecter le passage de ces portiques, et ils sont inflexibles. De même, des militaires sont présents à Disneyland Paris pour assurer la sécurité de tous. Les usagers de la gare RER perdent à la fois leur patience et leur temps (personnes voulant rejoindre la gare du côté du parking Indigo et personnes souhaitant rejoindre le parking Indigo).

entrée dans les parcs Disney

Le combat des usagers contre le contrôle sur le parvis

En 2013, un groupe de cinq usagers est créée et nommé « laissez-passer ». Désormais, ils sont 90 à passer chaque matin au scanner. Pour exemple, ils se font parfois confisquer leurs objets personnels comme leurs coupe-ongles (objet interdit par le règlement dans l’enceinte de Disneyland Paris). Les usagers mécontents se plaignent d’être les seuls de France à devoir se faire contrôler, avec les touristes, sur une voie publique pour prendre le RER, mais ils n’ont pas entamé d’action en justice pour le moment. Cependant la ville de Chessy et le SAN du Val d’Europe ont saisi le tribunal administratif de Melun pour faire annuler l’acte de vente.

En décembre dernier, après 5 ans de procédures et un passage devant la cour administrative d’appel de Paris, le Conseil d’État donne raison aux tracas des usagers. Cependant les portiques n’ont pas été retirés car la sécurité est de rigueur à Disneyland Paris, surtout à l’aube de son 25ème anniversaire. Les utilisateurs vont probablement devoir s’adapter à la situation.

Le tribunal de Meaux ne s’est pas prononcé. D’autre part, Epafrance et Disneyland Paris, quant à eux, refusent tout commentaire dans l’attente d’une autre décision juridique.

entrée du Walt Disney Studios

6 commentaires sur "Contrôles sur l’esplanade François Truffaut : un combat pour les travailleurs"
  1. Martin

    C’est fait ! Disneyland Paris n’est plus propriétaire de l’esplanade !
    Disneyland a été contraint de rendre les parcelles à son ancien propriétaire, à savoir EPAFRANCE.
    Disneyland n’a donc plus aucun lien juridique avec l’esplanade.

  2. tom

    Bonjour Martin, et les contrôles, ils les retirent quand ? car avec la nouvelle gare routière sud, ça va être de plus en plus difficile d’accéder à la Gare, si ils persistent à maintenir les portiques de sécurité sur cet espace public …
    Merci

  3. MOREAU Jean-Jacques

    Pour les personnes à mobilité réduite se rendant de la gare routière SUD où arrivent et partent les cars Seine et Marne Express et la gare TGV ou RER A principale (pour rappel l’accès SUD au RER A n’est pas équipé pour les personnes à mobilité réduite malgré son ouverture datant de quelques mois) c’est très compliqué pour passer les contrôles même en montrant la carte mobilité inclusion (carte prioritaire pour Handicapé). Nous sommes passés 3 fois par ces contrôles et 3 fois nous sommes restés dans les files d’attente sans application des règles de priorité. Très dur dans les sens gare TGV vers gare routière sud car 40 minutes debout pour passer au portique en matinée malgré une file réservée aux handicapés et une file réservée aux riverains mais occupés par les visiteurs Disney.
    J’ai adressé un courrier au Conseil Départemental et à la Préfecture de Seine et Marne.

  4. MOREAU Jean-Jacques

    Pourquoi avoir refusé mon commentaire sur les difficultés de passage des personnes à mobilité réduite pour se rendre de la gare routière SUD à la gare TGV et RER A principale et surtout inversement. Accès SUD au RER A non équipé pour personne à mobilité réduite. il décrivait des situations vécues et pénibles avec de longues attentes même sur présentation de la carte prioritaire en matinée dans le sens gare TGV vers gare routière SUD. Ce texte ne comportait ni mot vulgaire ni phrase agressive. Je ne comprends pas.

  5. Clément TERNARD

    Bonjour,

    Votre commentaire posté 1h plus tôt ? Chaque commentaire est vérifié à la main par une personne bénévole car nous ne représentons pas Disney nous ne surveillons donc pas la section commentaire 24h/24.

    Cordialement,

  6. MOREAU Jean-Jacques

    Merci pour votre réponse et pour votre bénévolat
    Sincères salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *