Banniere_The Walt Disney Company

Disney et les éditions BD Glénat font un double événement avec la sortie conjointe de Une Mystérieuse Mélodie ou Comment Mickey Rencontra Minnie et Mickey’s Craziest Adventures, un nouvel album français, lui aussi inédit ! Pour cet album, officialisé au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2016 par Jacques Glénat en personne, c’est le duo célèbre Lewis Trondheim (Donjon) – pour le scénario – / Nicolas Keramidas (Luuna) – pour l’illustration – qui a souhaité rendre hommage à l’iconique souris. Deux auteurs aujourd’hui ravis : « Nous nous sommes beaucoup amusés. Nous étions un peu comme des gamins au bac à sable qui peuvent enfin jouer avec le bonhomme en plastique », racontait Lewis Trondheim au Parisien.

Mickey-Craziest-Adventures-Kéramidas-Trondheim-couv

Si le Mickey de 1928 de Cosey est très « old-school » dans Une Mystérieuse Mélodie, celui de Trondheim et Keramidas est bourré d’énergie et d’entrain et est plongé au cœur d’une histoire fantastique très « seventies », volontairement décousue, rythmée et enchaînant non sans réjouissance les gags. Comme le décrit Glénat, Mickey’s Craziest Adventures est une histoire oubliée qu’auraient retrouvé par hasard dans une brocante Lewis Trondheim et Nicolas Keramidas. Une série d’épisodes en une planche (Mickey’s Quest paru de mai 1962 à février 1969) qui, mis bout à bout, forment une histoire au long cours… Sauf qu’ils n’ont pas pu en retrouver l’intégralité ! Les auteurs ont donc été contraints de nous proposer un fac-similé « incomplet » qui, dans un tour de force narratif, nous fait jouer à imaginer les séquences manquantes. Quoi qu’il en soit, ils livrent une histoire qui se lit d’une traite, où humour et aventure se conjuguent à la perfection !

2048x1536-fit_dessin-extrait-couverture-mickey-craziest-adventures

La couverture de Mickey’s Craziest Adventures n’est pas sans rappeler le style très prononcé des affiches des comics dans les années 1950-60, notamment ceux de science-fiction. La trouvaille des deux artistes étant incomplète, le lecteur constatera des trous volontaires dans l’histoire. On passera ainsi du 24ème épisode au 27ème, du 76ème au 79ème, etc. L’album de 48 pages, disponible depuis aujourd’hui (25 000 exemplaires) et présenté avec une couverture rigide et un dos toilé, est vendu au prix de 15,00 €.

SynopsisCatastrophe, le coffre-fort de Picsou a été dévalisé ! Les responsables ne sont autres que Pat Hibulaire et les Rapetou, ayant réussi à dérober la machine à miniaturiser conçue par Géo Trouvetou lui-même. Pour les arrêter, Mickey et Donald doivent unir leurs forces et partir à leur poursuite. C’est pour eux le début d’une course effrénée, du laboratoire du génial inventeur aux méandres d’une dangereuse jungle, en passant par les ruines d’une cité antique et secrète… Bref, la plus folle des aventures !

Jacques Glénat : « Mickey est un personnage universel »

Rappelons que Glénat avait bataillé ferme en 2010 pour obtenir les droits d’exploitation de plusieurs licences (Mickey, Picsou…) en BD en France. Après avoir publié la majorité des séries, Glénat a fait le pari osé de créer de nouvelles histoires pour nos personnages. Après avoir convaincu plusieurs auteurs, tous fans de la première heure de l’animation et des comics books Disney, et qui, pour certains, ont postulé aux studios de Burbank durant leur jeunesse, Glénat a négocié durant plusieurs mois avec la firme aux grandes oreilles. Après ces deux albums, Glénat espère rythmer son année avec 2 autres publications, soit 4 annuelles. Les deux autres déjà programmées en octobre 2016 sont confiées à Régis Loisel et Tébo.

Découvrez 9 planches de Mickey’s Craziest Adventures :