Disney combat aux côtés des Nations Unies via Girl Up

Publié par Cyril le 22 août 2017 | Maj le 16 juin 2018

disney dreambigprincess Girl Up

Quand la plupart des petites filles rêvent de devenir une princesse Disney, elles s’aperçoivent vite qu’elles n’existent que par et pour son prince charmant. Avec une nouvelle campagne de soutien, Disney récolte des fonds pour une fondation des Nations Unies : Girl Up ! Découvrez plus en détail cette action et comment y participer, du 15 août au 11 octobre 2017 avec le Hashtag #DreamBigPrincess.

L’émancipation d’une princesse Disney

Aurore, Blanche Neige et Cendrillon sont-elles des modèles pour les petites filles? Si une étude américaine de 2016 publiée par le Washington Post montre qu’une fille éduquée aux films de princesses a tendance à suivre ces stéréotypes en grandissant, les princesses Disney ont depuis longtemps fait l’objet d’une dépendance, voir d’une soumission à leur prince. Alors que tout commence par un baiser (ou se termine par un baiser), il a fallu des décennies aux studios Disney pour changer la donne. Ainsi, le prince charmant n’a plus besoin de sauver sa belle et tendre pour la parer d’une magnifique robe (certes peu pratique) et l’emmener dans un château. Les princesses d’aujourd’hui sont maintenant libérées.

La première ayant affirmer son indépendance n’est autre que l’héroïne des studios Pixar : Rebelle. Souvenez-vous : elle refuse de se marier avec le fils d’un des chefs de clans et tente de gagner… sa propre main. Toutefois, cette situation se voit être encore plus marquée dans le film Disney le plus rentable : La Reine des Neiges. où la reine Elsa règne sur le royaume d’Arendelle sans mari pour l’accompagner. Enfin, le changement de statut de la princesse officielle Disney se confirme dans le dernier film des Walt Disney Animation Studios : Vaiana : la Légende du bout du monde.

Girl Up, le soutien aux filles du monde

girl up

Alors que Disney accompagne l’évolution sociale de la princesse, le groupe développe son projet en s’associant avec une Fondation des Nations Unies créée en 2010 : Girl Up. Ainsi, par une campagne lancée du 15 août au 11 octobre 2017, il suffit simplement de poster une photo publique sur les réseaux sociaux, accompagnée du Hashtag #DreamBigPrincess. Sur chaque post, Disney World Services versera un dollar à la fondation (jusqu’à un million de dollars). Girl Up mène des activités de sensibilisations pour l’émancipation en faveur des adolescentes du monde entier, essentiellement dans les pays où il est très difficile d’être une fille, et la tâche est loin d’être simple…

Pour illustrer cette campagne, dix-neuf photographes (toutes des femmes), se sont prêtées au jeu et publient des clichés de filles du monde entier, sélectionnées pour leur qualité, leur force ou leur bravoure dans leurs actions. Dans la vidéo suivante, vous pouvez ainsi découvrir ces modèles telle que Grace, une athlète paralympique de 14 ans, Stephanie Houghton, membre de l’équipe de football féminine d’Angleterre, mais aussi Rong, championne d’escrime à 28 ans ou encore Zakia, qui à 23 ans est la capitaine de l’équipe de cyclisme féminine d’Afghanistan.

Outre ces sportives, d’autres personnages talentueuses sont présentées : Josephine, Lucy et Rose sont les premières femmes Rangers au Kenya, et Ta’Kaiya, la plus jeune personne à avoir fait un discours aux Nations Unies, à 15 ans.

Alors avec un simple clic et une photo, vous pouvez participer à cette action, et indirectement libérer les futures princesses Disney.

Disney combat aux côtés des Nations Unies via Girl Up
5 (100%) 2 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *